Retraite (?)

Le Mot de la Fin / 15.07.2020

Retraite (?)

Il n’y a pas eu de happy end. Son dernier partant, Sunny Boy (Star Witness), a terminé dixième dans la dernière course de la saison à Hong Kong, à Happy Valley. Dès ce jeudi, John Moore, le légendaire entraîneur de Hong Kong, ne sera plus sur la liste officielle pour la première fois depuis 1985. C’est cette année-là qu’il avait décroché sa licence après avoir travaillé comme assistant pour son père, George.

Il était arrivé à Hong Kong d’Australie en 1971, moment où les courses dans l’ancienne colonie britannique sont passées au professionnalisme, et il y a battu tous les records. Dans son palmarès, John Moore compte sept titres de Champion Trainer, décidé par les victoires, alors qu’il a terminé tête de liste par les gains à douze reprises. John Moore a gagné toutes les courses de la grande réunion internationale de décembre, dont six fois le Hong Kong Derby et neuf fois la Hong Kong Gold Cup. Il y possède le record de courses gagnées (1.735) et des gains de 1,96 milliard de HK$ (222,91 M€), c’est-à-dire une moyenne de 6,55 M€ sur 34 saisons.

Le code des courses du Hong Kong Jockey Club empêche les entraîneurs d’exercer leur profession quand ils atteignent 70 ans. Mais, à 70 ans, et même s’il s’est assuré une belle retraite, un entraîneur n’est pas encore prêt à promener son chien ou à regarder de quelle manière progressent les travaux dans les chantiers ! John Moore s’envolera bientôt pour son Australie natale, où il prendra sa licence au début de la saison prochaine, en association avec son frère Gary. Le propriétaire de Hong Kong Boniface Ho lui a acheté 24 yearlings et il est prévu qu’il fasse aussi du shopping en Europe, pour les courses australiennes sur 1.600m et plus.

Il n’y a pas eu de happy end ce mercredi à Happy Valley, mais la carrière d’un entraîneur ne se termine pas pour cause de limite d’âge.