Tattersalls July Sale : 96 % de vendus !

International / 10.07.2020

Tattersalls July Sale : 96 % de vendus !

Tattersalls July Sale

96 % de vendus !

Les restrictions concernant les déplacements des étrangers ont sérieusement affecté la deuxième session de la vente de juillet de Tattersalls, celle réservée aux chevaux à l’entraînement. L’offre, après 132 lots rayés du catalogue, n’était que de 150 sujets. Et ils sont 144 à avoir trouvé preneurs, soit un taux de vendus à peine croyable de 96 % ! L’année dernière, ce segment du marché (mâles et hongres) avait affiché un chiffre d’affaires de 7,94 millions (9,29 M€) pour 288 lots vendus. Mais avec 518 sujets, l’offre n’avait rien à voir…

Beaucoup de vendus, de petits prix. Les indicateurs ne sont pas comparables et, comme toujours dans ce type de ventes, la qualité de l’offre varie beaucoup d’une saison à l’autre. Le chiffre d’affaires de cette année s’établit à 1,76 million (2,05 M€), le prix moyen à 12.284 Gns (14.400 €) et le médian à 8.000. Le catalogue était relativement faible, surtout dans le segment des jeunes chevaux, les 3ans. Plusieurs entraîneurs et propriétaires ont préféré attendre une course de plus avant de mettre sur le marché des chevaux qui n’ont pas pu courir pendant le confinement et qui par conséquent n’ont pas été réellement testés. Le président de Tattersalls, Edmond Mahony, a déclaré : « Nous avons eu quatre ventes affectées par le Covid ces trois dernières semaines. Et à chaque fois, nous avons dépassé les 80 % de vendus. Les acheteurs et les vendeurs ont fait preuve d’une résilience extraordinaire face à ce défi sans précédent. Lors des deux sessions de la vente de juillet, nous avons vendu des chevaux à des acheteurs de vingt pays différents, sachant que la plupart d’entre eux ont utilisé des moyens tout à fait inhabituels pour participer à cette vente. »

Aucun lot à six chiffres. Le top price revient à Pawpaw (Showacasing), un hongre de 3ans qui ouvert son palmarès le 19 juin avec à la clé un rating de 72. Paul Webber l’a acquis pour 62.000 Gns (72.600 €). Pour 60.000 Gns (70.200 €), l’Italien basé à Dubaï, Alessandro Marconi, a acheté Wonderwork (Night of Thunder). Il agissait pour Ahmed Bintooq. C’est aussi un 3ans lauréat de deux courses et dont le rating est de 86. L’ancien jockey — devenu courtier —Ted Durcan est monté à 58.000 Gns (67.900 €) pour More than a Prince (Oasis Dream). Ce 3ans compte une victoire et 77 de rating. Il restera en Angleterre. Le 4ans Ginger Fox (Iffraaj), troisième d’un handicap correct jeudi à Newmarket et crédité d’un 85 de rating, a été acheté 52.000 Gns (60.800 €) pour courir dans les pays du Golfe. L’année dernière, sur les 11 chevaux à avoir été vendus à plus de 100.000 Gns, 6 ont pris la direction du Moyen-Orient. La qualité de l’offre était d’un tout autre niveau en 2019…