Un 14 juillet à Corlay qui fait recette

Courses / 16.07.2020

Un 14 juillet à Corlay qui fait recette

Plus de 3.000 personnes, dont 1.840 entrées payantes, ont été enregistrées sur l’hippodrome de Corlay pour la grande réunion locale du 14 juillet. Philippe Garin, vice-président de la société de courses, est revenu sur cette journée : « Nous sommes très satisfaits d’avoir eu autant de monde. On a senti que les gens avaient vraiment besoin de revenir sur l’hippodrome, de passer en famille une belle journée aux courses. Beaucoup de jeunes, entre 20 et 25 ans, avaient fait le déplacement également. Ce mardi, nous avons enregistré 44.000 € d’enjeux PMH, contre 33.000 l’an dernier. Comme la réunion du 21 juin a été annulée et que celle du 5 juillet s’est courue à huis clos, ces bons chiffres permettent de limiter l’impact de cette crise sur notre société. Si nous sommes également ravis des très bons retours des professionnels sur la qualité de nos pistes, nous sommes, en revanche, un peu déçus qu’il n’y ait pas eu plus de partants [aucune course n’a réuni plus de 10 partants, ndrl]. C’est le seul petit bémol. Mais le bilan est tout de même très positif et je retiendrai tout particulièrement l’émotion après la victoire d’Emeraude de Kerza (Honolulu) dans le Grand Cross. » Cette pensionnaire de Gabriel Leenders a été élevée par Bernadette et Claude Prigent, à Corlay justement, et elle a enlevé avec brio ce Grand Cross long de 5.600m avec le fameux passage de route de la Garenne ou l’imposant talus des champs.

Saison terminée. C’est donc sur cette réunion que s’est achevée la saison à Corlay, comme nous l’a expliqué Philippe Garin : « Il a été question un moment que nous récupérions une réunion. Le principe ne nous posait pas problème, mais elle devait se tenir fin août, ce qui n’était pas faisable pour nous. C’est énormément de travail d’entretenir les pistes. C’est donc fini pour cette saison, où, quand même, nous avons pu mener à bien notre projet de grillager le parking, et ce juste avant le confinement. L’année prochaine, nous avions comme projet le remplacement des barres d’appel. Comme il y avait une petite incertitude concernant la date de la reprise, nous avons préféré le reporter à 2021. » Si Corlay pouvait bénéficier des mêmes allocations aux vainqueurs que des champs de courses beaucoup moins sélectifs, qui n’ont pas la même qualité de piste, cela aiderait certainement à augmenter le nombre de partants. D’autant que ce site plein de charme le mérite car il a tout ce qu’il faut pour s’inscrire durablement dans le futur : la qualité des pistes même en plein été, un parcours de cross spectaculaire, une forte affluence, des enjeux, un cadre unique et une pluridisciplinarité avec des courses de galop mais aussi des événements équestres. Autant d’atouts qui mériteraient d’être récompensés par des réunions supplémentaires pour avoir un vrai meeting en juillet et août.