Vittel lance sa saison

Courses / 15.07.2020

Vittel lance sa saison

EN RÉGION

En l’espace de dix jours, la société de courses de Vittel a organisé ses trois premières réunions de l’année, dont une à huis clos. Son président, Claude Weber, revient avec nous sur ce début de saison totalement inédit et ses conséquences.

Dimanche 19 juillet, l’hippodrome de Vittel accueillera une étape du Trophée National du Cross, le nouveau challenge de cross-country mis en place cette année. À la différence des derniers rendez-vous du challenge (depuis le confinement), celui-ci se déroulera donc en présence du public, au grand soulagement de Claude Weber, président de la société de courses depuis 28 ans : « Notre parcours de cross est assez unique, avec un parcours très sélectif qui sort de l’hippodrome. Le terrain est très vallonné et le spectacle est vraiment beau à voir. C’est pourquoi nous sommes vraiment satisfaits que le public puisse venir l’apprécier. »

Une seule réunion à huis clos. Claude Weber poursuit : « Notre première réunion, celle du 5 juillet, s’est déroulée à huis clos. Des portes cadenassées, aucun bruit à part celui des chevaux, des tribunes désertes… Une réunion bien étrange qui, je pense, vaut la peine d’être vécue. Au moins une fois, mais pas plus… Tout s’est bien déroulé, les professionnels ont parfaitement respecté les règles. » Si la réunion suivante, celle du 12 juillet, en présence du public, a rassemblé autour de 1.000 personnes, dont 800 entrées payantes, la fréquentation devrait monter en puissance selon Claude Weber : « Je pense que beaucoup de gens ont voulu voir comment cela se passait avant de venir en famille. Là, ils sont rassurés. Le public devrait se déplacer davantage pour les réunions suivantes, comme sur l’ensemble du territoire. »

Un calendrier d’animations maintenu… Construit en 1904, l’hippodrome de Vittel se trouve en contrebas d’un immense golf qui est lui-même surplombé par le superbe Ermitage du Club Med. Il s’inscrit dans le prolongement du parc thermal de la ville et il est facile de passer de l’un à l’autre. Claude Weber ajoute : « Nous avons la chance d’avoir cet édifice en face de l’hippodrome, et donc d’avoir de nombreuses familles susceptibles de venir, en plus de celles que passent leurs vacances dans les environs. Depuis des années, nous communiquons beaucoup pour qu’elles se déplacent. Cela fonctionne et c’est pourquoi nous tenions à garder notre calendrier d’animations. Mardi 14 juillet, l’une de nos dates importantes, la journée était dédiée aux enfants, et une animation musicale a également été organisée. » Les familles, donc, mais aussi beaucoup de curieux viennent passer une journée sur l’hippodrome, comme nous l’explique Claude Weber : « Il faut savoir que le cadre est assez remarquable et l’hippodrome fait partie du patrimoine de la ville, avec justement des tribunes classées à l’inventaire des monuments historiques. Ce côté à la fois historique et authentique draine pas mal de néophytes sur notre champ de courses. »

… Mais des investissements suspendus. Même si aucune réunion n’a été annulée, l’incertitude liée à la crise du coronavirus a tout de même impacté la société de courses de Vittel. Claude Weber nous confie :« Nous avons largement levé le pied cette année, en nous focalisant uniquement sur l’entretien des pistes. Comme nous courons en juillet et août, les dimanches et jours fériés essentiellement, nous avions un grand projet de construire des réserves d’eau pour l’arrosage des pistes. Vu la situation et l’incertitude qui planait, ce dossier été mis entre parenthèses. Il reviendra sur la table l’an prochain. Nous verrons également la manière dont nous pourrons améliorer nos installations. Au-delà de l’entretien courant, il faut parfois passer par des travaux plus importants. C’est le cas pour nos écuries, un peu vétustes. »