Aujourd’hui aux courses - Deauville : Mishriff prêt pour un nouveau coup d’éclat

Courses / 14.08.2020

Aujourd’hui aux courses - Deauville : Mishriff prêt pour un nouveau coup d’éclat

14 H 35 • DEAUVILLE • PRIX GUILLAUME D’ORNANO - HARAS DU LOGIS SAINT-GERMAIN

Gr2 - 3ans - 2.000m

Les trois dernières éditions de ce Prix Guillaume d’Ornano - Haras du Logis Saint-Germain (Gr2) ont été dominées par la concurrence britannique, qui a de grandes chances de faire à nouveau main basse sur l’épreuve grâce à Mishriff (Make Believe), impressionnant lauréat du Prix du Jockey Club (Gr1). Son entraîneur, John Gosden, a annoncé ce vendredi matin que le cheval allait bel et bien courir, malgré la soudaine annonce de la quarantaine. Gagnant sur une piste lourde par dix longueurs, en fin d’année, Mishriff ne sera pas dérangé par le terrain, ce samedi.

Son dauphin dans le Jockey Club, The Summit (Wootton Bassett), pourrait trouver ce paramètre un peu moins à son goût. Il a couru deux fois en terrain lourd : dans le Critérium de Saint-Cloud (Gr1), dont il a terminé cinquième alors qu’il était le favori, et dans le Prix Omnium II (L), où il a été battu d’une tête par Pisanello (Raven’s Pass). Depuis, The Summit a nettement devancé Pisanello à deux reprises, en terrain plus ferme.

Troisième du Jockey Club, Victor Ludorum (Shamardal) peut prendre sa revanche. À Chantilly, le représentant de Godolphin n’a pas eu de chance : parti mollement, il s’est retrouvé dernier et a refait beaucoup de terrain pour finir, mais il a logiquement trouvé les cent derniers mètres un peu longs. Dans un lot réduit à cinq unités, cela devrait mieux se passer, sans oublier qu’il avait remporté le Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1) sur une piste pénible.

Crossfirehurricane en quête d’un rachat. Joseph O’Brien effectue le déplacement avec Crossfirehurricane (Kitten’s Joy), qui n’a jamais couru dans ce type de terrain. Le cheval revient sur 2.000m après son échec dans l’Irish Derby (Gr1), où il se présentait invaincu en quatre sorties. S’il s’adapte à la piste, ce gagnant des Gallinule Stakes (Gr3) peut se racheter, d’autant qu’il sera associé à Pierre-Charles Boudot. Lauréat du Prix Ridgway (L), pour sa troisième sortie, Dream Works (Wootton Bassett) est le concurrent le moins expérimenté au départ. Il s’agit assurément d’un bon cheval, mais il va passer un sérieux test face à une telle opposition, et dans ce terrain également.

Le palmarès (Année/Cheval/Entraîneur). 2019 : Headman (R. Charlton). 2018 : Knight to Behold (H. Dunlop). 2017 : Eminent (M. Meade). 2016 : Almanzor (J.-C. Rouget). 2015 : New Bay (A. Fabre).

15 H 50 • DEAUVILLE • PRIX GONTAUT-BIRON HONG KONG JOCKEY CLUB

Gr3 - 4ans et plus - 2.000m

Une semi-rentrée pour Sottsass avant le Foy et l’Arc

Absent depuis sa victoire dans le Prix Ganay (Gr1), le 14 juin, Sottsass (Siyouni) est l’attraction de ce Prix Gontaut-Biron Hong Kong Jockey Club (Gr3). Le représentant de Peter Brant possède une première chance dans ce lot et devrait signer un deuxième succès consécutif, avant d’être dirigé vers le Prix Foy (Gr2) et le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1).

Troisième du Prix du Muguet (Gr2) sur une piste trop rapide pour lui, le 28 juin, Skalleti (Kendargent) revient sur 2.000m avec des ambitions, lui qui aime le terrain lourd. Cela ne sera peut-être pas suffisant pour battre Sottsass, mais sa place est sur le podium. Enthousiasmant lors de sa rentrée victorieuse dans le Grand Prix de Compiègne - 3e étape du Défi du Galop (L), après un an d’absence, Motamarris (Le Havre) a ensuite conclu quatrième du Prix d’Ispahan (Gr1), après avoir trébuché dans le dernier tournant. Le représentant du cheikh Hamdan Al Maktoum sera sans doute plus à l’aise sur cette distance. Encore faut-il qu’il accepte d’entrer dans sa stalle, car il a donné beaucoup de travail aux pousseurs lors de ses deux sorties de l’année !

Subway Dancer, comme un poisson dans l’eau. S’il y en a un qui doit être ravi des pluies tombées, c’est bien Subway Dancer (Shamardal). Le concurrent tchèque est un vrai nageur, lui qui a remporté le Prix du Conseil de Paris (Gr2) et conclu troisième des Champion Stakes (Gr1) en terrain lourd. Le lot du Conseil de Paris était cependant moins relevé que celui-ci, mais il peut au moins prendre sa revanche sur Mr Satchmo (Mr Sidney), qui vient de le devancer à deux reprises. Leur dernière rencontre a eu lieu dans le Grand Prix de Vichy (Gr3), où Mr Satchmo a terminé quatrième, un peu plus d’une longueur devant Subway Dancer, sixième.

Le palmarès (Année/Cheval/Entraîneur). 2019 : Olmedo ** (J.-C. Rouget). 2018 : Talismanic (A. Fabre). 2017 : First Sitting (C. Wall). 2016 : New Bay (A. Fabre). 2015 : Bello Mattéo (R. Le Gal).

16 H 25 • DEAUVILLE • PRIX DE LIEUREY

Gr3 - 3ans - 1.600m

Cloak of Spirits, de sérieux titres à faire valoir

Après les forfaits des anglaises Onassis (Dubawi) et Parent’s Prayer (Kingman), elles seront finalement dix à s’élancer dans ce Prix de Lieurey (Gr3). Deuxième des 1.000 Guinées (Gr1), en s’intercalant entre Love (Galileo) et Quadrilateral (Frankel), Cloak of Spirits (Invincible Spirit) est celle qui a la plus belle carte de visite. La pensionnaire de Richard Hannon, qui reste sur une deuxième place dans les Princess Elizabeth Stakes (Gr3), n’a cependant jamais couru en terrain lourd, pas plus qu’Althiqa (Dark Angel). Gagnante du Qatar Prix Amandine (L) lors de son unique sortie française, cette dernière a ensuite conclu troisième des Oak Tree Stakes (Gr3) à une longueur de son aînée One Master (Fastnet Rock), double gagnante du Qatar Prix de la Forêt (Gr1). Althiqa va découvrir la distance des 1.600m.

Présentée par Roger Varian, Fooraat (Dubawi) a terminé cinquième (sur six) des Princess Elizabeth Stakes, subissant ainsi sa première défaite après deux victoires, mais elle n’est pas à écarter pour autant.

Simeen, la meilleure chance française. Lauréate de ses trois premières courses, Simeen (Lope de Vega) avait perdu son invincibilité dans l’Emirates Poule d’Essai des Pouliches (Gr1), en terminant huitième. La pouliche de Son Altesse l’Aga Khan a ensuite remis les pendules à l’heure dans le Prix Volterra (L), en s’imposant par trois longueurs et demie. Pour elle aussi, le terrain est un point d’interrogation, ainsi que pour Irska (Hunter’s Light), qui tente sa chance pour la première fois dans un Groupe après deux places au niveau Listed. En revanche, l’état de la piste va plaire à Galova (Galiway), deuxième du Prix La Camargo (L) en terrain très lourd, le 15 mars.

Quatrième du Preis der Winterkonigin (Gr3) en fin d’année, sur une piste pénible, Shenouni (Siyouni) a tracé une belle fin de course en dernier lieu dans le Qatar Prix Amandine, terminant quatrième à l’issue d’un parcours à l’arrière-garde. Attention à Like a Charm (Charm Spirit), qui vaut mieux que ne l’indique sa récente neuvième place dans le Prix de Bagatelle (L). Précédemment, elle avait fini très vite pour s’emparer de la troisième place dans le Prix de Sandringham (Gr2), après avoir attendu au dernier rang.

Le palmarès (Année/Cheval/Entraîneur). 2019 : Fount (A. Fabre). 2018 : Wind Chimes (A. Fabre). 2017 : Lady Frankel (A. Fabre). 2016 : Trixia (A. de Royer Dupré). 2015 : Maimara (M. Delzangles).

17 H • DEAUVILLE • PRIX DE LA VALLÉE D’AUGE

L - 2ans - 1.000m

Un lot à la portée de Tea Dance

Une Vallée d’Auge 100 % féminine… Après des débuts victorieux à Aix-les-Bains, le 30 juin, Tea Dance s’est classée troisième du Critérium du Béquet - Ventes Osarus (L). Ce samedi, la pensionnaire de Fabrice Chappet peut apporter une première victoire black type à son père, Adaay (Kodiac), dans ce Prix de la Vallée d’Auge (L), d’autant que le lot semble peu relevé.

Andrea Marcialis présente deux concurrentes, Bonita Queen (Arcano) et Pietra Giallo (Evasive). Bonita Queen a conclu troisième à trois reprises en autant de sorties, dans des lots qui tenaient la route. Quant à Pietra Giallo, elle a débuté par une quatrième place à réclamer avant de conclure troisième du Prix des Rêves d’Or - Jacques Bouchara (L), avec le port des œillères pour la première fois. Elle sera de nouveau munie de cet artifice ce samedi. À Vichy, Pietra Giallo devançait d’une courte tête Eve (Charm Spirit), elle-même précédant La Discoteca (Anjaal) de deux longueurs et demie. Ces trois-là vont se retrouver à Deauville.