Chris Waller : l’entraîneur tête de liste dans le monde, c’est lui

International / 05.08.2020

Chris Waller : l’entraîneur tête de liste dans le monde, c’est lui

La saison 2019/2020 s’est terminée le 31 juillet en Australie. C’était la première sans Winx (Street Cry) et la dernière, on l’espère, avec Coronavirus. Malgré la baisse des allocations, Chris Waller a augmenté ceux de son écurie ! Cela nous donne l’occasion de faire le bilan d’une année hippique aux antipodes…

Par Franco Raimondi

Sur l’île continent, les allocations ont été réduites début avril (- 20 % en moyenne) et les courses des deux week-ends des Championships ont été divisées par deux. Mais il faut aller de l’avant et tout est prêt pour le coup d’envoi de la saison 2020/2021. L’Australie organise son premier Gr1 le samedi 22 août… avec les Winx Stakes ! L’entraîneur de Winx, Chris Waller, a tout sauf sombré après le départ de sa championne, le 13 avril. Il a gagné moins de courses qu’en 2018/2019. Et moins de Grs1 aussi. Mais ses chevaux ont pris plus d’argent. Selon les statistiques proposées par Racenet, ses pensionnaires ont décroché 47,57 millions de dollars australiens (28,83 M€). Ils ont notamment gagné 35 Groupes, dont 9 Grs1. L’année dernière, ils avaient remporté 43,61 millions (26,64 M€), 41 Groupes et 18 Grs1, dont sept pour Winx. Sans la championne – et avec la baisse des allocations –, il semblait impossible de battre le record. Et pourtant. Surtout qu’il y a une explication évidente à l’augmentation de ses gains : la victoire dans The Everest avec le 3ans Yes Yes Yes (Rubick). Ce dernier a empoché en une seule course 6,05 millions (3,66 M€) !

LE TOP 9 DES ENTRAÎNEURS AUSTRALIENS EN 2019/2020

Entraîneur Courses Victoires Gr1 Groupes Gains (AU$)
Chris Waller 2.246 271 9 35 28.836.100
James Cummings 1.209 195 6 28 14.544.100
Ciaron Maher & David Eustace 1.488 267 3 16 17.728.800
David & B. Hayes & T. Dabering 1.742 233 2 10 9.908.290
Peter & Paul Snowden 1.001 155 2 12 8.433.800
Kris Lees 1.434 214 0 3 7.994.900
Danny O'Brien 554 98 3 6 7.354.210
Gai Waterhouse & Adrian Bott 846 140 4 12 7.150.580
Anthony Freedman 482 91 2 6 6.505.290

Mieux que Chad Brown ! Installé en Australie, Chris Waller est né en Nouvelle-Zélande. Et il est tête de liste dans le monde par les gains avec 2,42 M€ d’avance sur l’Américain Chad Brown. Waller et Brown ne voyagent presque pas avec leurs chevaux, contrairement à Aidan O’Brien, le troisième de ce classement mondial, avec 25,26 M€. Yoshito Yahagi a remporté le Cox Plate avec la jument Lys Gracieux (Heart’s Cry) et ses gains au Japon sont de 17,74 M€. Il a gagné 58 courses, sept de moins que Tony Cruz – champion à Hongkong – avec 13,98 M€. Dans le tableau ci-dessous, nous avons pris en compte les gains de l’année 2019 pour les entraîneurs basés dans l’Hémisphère Nord. Et pour l'Australie et Hongkong, ceux de la saison 2019/20 qui vient de s’achever. Le champion trainer anglais John Gosden est à 11,91 M€ et André Fabre à 9,31 M€. Nous n’avons pas gardé dans le tableau Henk Grewe, tête de liste en Allemagne avec ses 1,81 M€, dont 651.000 € pris à l’étranger, et l’Italien Alduino Botti dont les 224 chevaux ont remporté 229 victoires pour 3,65 millions.

LES CHAMPIONS DES ENTRAÎNEURS DE LA DERNIÈRE SAISON

Entraîneur Pays Gains (M€) Courses Victoires Grs1
Chris Waller Australie 28,83 2 246 271 9
Chad Brown USA 26,41 823 222 20
Aidan O'Brien  Irlande 25,26 641 118 16
Yoshito Yahagi Japon 17,74 542 58 5
Tony Cruz HK 13,98 600 65 3
John Gosden GB 11,91 714 192 15
André Fabre France 9,31 577 119 6

En Australie, les étrangers dominent sur 2.000m et plus. La saison n’a pas été bonne pour les chevaux australiens. Ils ont certes sauvé l’honneur dans la Melbourne Cup (Gr1) grâce à Vow and Declare (Declaration of War). Mais ils ont été battus dans le Cox Plate et la Caulfield Cup, remportés par les japonaises Lys Gracieux et Mer de Glace (Rulership). La française d’élevage Magic Wand (Galileo) s’est imposée dans les Mackinnon (Gr1). L’anglais Addeybb (Pivotal) a signé le doublé de Grs1 Ranvet Stakes & Queen Elizabeth. Les Australiens sont très forts dans les spécialités locales : la vitesse et la précocité. Le score dans les 21 Grs1 sur 2.000m et plus est cruel pour les locaux : 14 victoires pour les étrangers d’élevage, de couleurs ou d’entraînement (Nouvelle-Zélande comprise). Parmi les sept locaux victorieux, Vow and Declare et Warning sont issus de Declaration of War (War Front). Cet étalon venu de l’Hémisphère Nord n’est pas réputé pour sa tenue. Colette (Hallowed Crown), qui a gagné les Australian Oaks, a trouvé cette qualité chez son grand-père, l’anglais Singspiel (In the Wings). Castelvecchio (Dundeel) est né en Australie, mais son père et sa mère viennent de Nouvelle-Zélande. Il nous en reste deux : le miler Shadow Hero (Pierro), qui a tenu 2.000m une fois, et la pouliche Shout the Bar (Not a Single Doubt) qui a atteint les 2.000m grâce aux gènes hérités de sa famille sélectionnée en Nouvelle-Zélande.

Le cas de Russian Camelot. La saison des Grs1 a été coupée tout à la fin par la suspension des courses dans le Queensland : sept événements n’ont pas eu lieu. On a donc couru 66 Grs1, avec 57 gagnants différents, dont 22 ne sont pas de purs australiens. Des chevaux importés d’Europe, comme l’ex-français Avilius (Pivotal) ont gagné sur le mile. Un 2ans au pedigree 100 % japonais – Tagaloa (Lord Kanaloa) – mais né en Australie s’est imposé dans les Blue Diamond, la plus belle course pour les juniors à Melbourne. Le 3ans Russian Camelot (Camelot), né en Irlande et en suivant le calendrier de l’Hémisphère Nord, a été capable de battre ses aînés – ayant six mois de plus que lui -– dans le South Australian Derby, en mai. Il sera l’une des attractions de la saison 2020/2021. Son entraîneur, Danny O’Brien, l’a testé génétiquement pour en savoir plus sur sa tenue. La science affirme qu’il est au top de 2.000 à 2.400m… mais un peu moins bien sur les 3.200m de la Melbourne Cup.

À chacun ses moutons… Il faut respecter et valoriser la différence. Dans le classement des étalons australiens, seulement deux des 20 premiers viennent du nord du globe : Declaration of War, quatorzième, et Lope de Vega (Shamardal), dix-septième. Ce dernier, sans les gains du sprinter Santa Ana Lane, serait bien plus loin dans la liste. En Europe, parmi les 30 premiers du classement 2019 selon les gains, il n’y a pas un seul étalon venu d’Australie. Selon le nombre de gagnants, on trouve en dix-huitième place Exceed and Excel (Danheill) qui a deux fils, Outstrip et Sidestep, dans lae top dix des first crop sires.

Snitzel, une quatrième couronne. L’étalon d’Arrowfield Snitzel (Redoute’s Choice) a décroché un quatrième titre de champion sire en Australie. Son père, Redoute’s Choice, en gagné trois et son grand-père, Danehill (Danzig), neuf. Ainsi, 16 des 26 dernières saisons australiennes – en ajoutant les deux de Fastnet Rock et celle d’Exceed and Excel – reviennent à la même lignée mâle. C’est une domination comparable à celle de Sadler’s Wells (Northern Dancer) et de son fils Galileo en Europe. Snitzel a terminé la saison avec 17,84 millions (10,81 M€), soit deux millions de plus qu’I Am Invincible (Invincible Spirit), qui a failli perdre la deuxième place face à Pierro (Lonhro). Snitzel a réussi le doublé en remportant aussi le classement des pères de 2ans. Les gains de ses produits ont baissé par rapport à ceux de la saison précédente, passant de 10 à 6,42 millions. Son fils Redzel a remporté deux fois l'Everest, avant de terminer huitième dans la dernière édition. Redzel, désormais retraité, a contribué à hauteur de 6,83 millions (4,14 M€), au titre 2018/2019, et de 7,53 (4,56 M€) en 2017/2018.

LE TOP 5 DES ÉTALONS AUSTRALIENS

Étalon  Père Partants Gagnants Gagnants black types Gains (€)
Snitzel Redoute's Choice 339 175 18 10.816.200
I Am Invincible Invincible Spirit 344 181 13 9.583.760
Pierro Lonhro 210 116 9 9.570.400
Fastnet Rock Danehill 239 129 8 7.628.680
Not a Single Doubt Redoute's Choice 218 107 9 7.522.780

Pride of Dubai, champion de première génération. Coolmore s’offre le titre de first champion sire par les gains avec Pride of Dubai (Street Cry). Il donné 11 gagnants pour 1,3 million (788.000 €). Dans le classement selon les gagnants, il est devancé par Spill the Beans (Snitzel), qui a officié une saison en Angleterre, et Headwater (Exceed and Excel). Vancouver (Medaglia d’Oro) est quatrième. Le meilleur de ceux pratiquant la navette n’est autre que Night of Thunder (Dubawi), avec huit gagnants. Ces chiffres sont faibles vus d’Europe. Chez nous, il faut plus de 20 gagnants pour terminer dans les cinq premiers. Mais en Australie, la concurrence est rude dans ce créneau. Lors de la saison 2019/2020, seulement deux étalons ont eu plus de 20 gagnants avec les 2ans : Snitzel (28) et I Am Invincible (23).

Les ventes, avant et après. La saison des ventes australiennes a été divisée en deux par le Coronavirus. Les trois ventes qui ont eu lieu avant le confinement ont enregistré les indicateurs à la hausse, alors que l’exercice précédent était déjà un record. Le chiffre d’affaires de Magic Million Gold Coast, Inglis Classic et Inglis Premier a atteint 169,77 M€, c’est-à-dire 6,7 % de plus qu’en 2019. Inglis Easter, la vente boutique des yearlings, s’est déroulée sans la présence des acheteurs. Beaucoup de gros vendeurs ont décidé de mettre sur le marché leurs chevaux à l’amiable. Le résultat est une chute de 30,98 M€ (- 41,4 %). Mais en rajoutant un seul des grands consignataires absents, Arrowfield (46 yearling pour 13,1 M€ l’année d’avant)… le résultat est tout autre. Les ventes d’élevage de fin saison se sont aussi déroulées dans des conditions difficiles. Les pessimistes vous feront noter que le chiffre d’affaires a chuté de 31,84 M€ (- 36,6 %). Or l’offre était réduite d’un quart. Le pourcentage des vendus affiche une légère baisse et le prix moyen a reculé de 10 %. On a vu pire que ça…

LES VENTES AUSTRALIENNES EN 2019/2020

Vente Mois Pres. Vend. C.A. (€) Prix moyen (€) Pre. 19 Vend. 19 C.A. 19 (€) Prix moyen 19 (€)
Magic Millions Gold Coast Janvier 994 870 114.637.000 131.767 806 720 103.560.000 143.833
Inglis Classic Février 565 484 25.515.800 52.718 726 608 27.709.300 45.574
Inglis Melbourne Premier Mars 463 384 29.618.500 77.131 461 396 27.805.700 70.216
Inglis Easter Avril 345 236 43.797.000 185.581 407 349 74.777.700 214.263
Inglis Broodmares Mai 423 303 20.844.200 68.792 382 291 23.997.900 82.466
Magic Millions Broodmares Juillet 538 409 34.483.400 84.311 898 712 63.176.700 88.731
Total 3328 2686 268.895.900 3680 3076 321.027.300