Dimanche à Deauville, une conférence-débat sur le propriétariat face au Covid

Autres informations / 14.08.2020

Dimanche à Deauville, une conférence-débat sur le propriétariat face au Covid

À 18 heures dimanche, la salle des ventes Arqana accueillera une conférence-débat sur l’impact du Covid sur la filière. Elle est organisée par la Fédération des propriétaires du galop et l’Association française des courtiers. Antoine Gilibert (président de la fédération) et Patrick Klein (président du comité régional) ont répondu à nos questions.

Jour de Galop. – Quels sont les thèmes de votre rencontre ?

Antoine Gilibert et Patrick Klein. – Cette rencontre-débat animée par Liz Price suivra deux fils conducteurs : comment se comporter en ce temps de crise ? et que faire avec ses chevaux ? Nous allons couvrir cinq thèmes : le marché des chevaux en 2020, la crise du coronavirus et son impact – macro et microéconomique – sur la filière et les propriétaires, comment cette crise sanitaire affecte le propriétariat en Angleterre et les propositions de relance. Nous aurons aussi le point de vue des entraîneurs et nous parlerons du bien-être équin, qui est un chemin inévitable pour retrouver notre place dans la société.

Qui sont les intervenants ?

Depuis l’Angleterre, nous aurons une intervention de Ged Shields et Jon Hughes. Ces deux Britanniques sont les auteurs d’un plan de relance post-Covid du propriétariat. Leurs travaux ont été très remarqués outre-Manche. Parmi les intervenants, il faut également citer Christophe Ferland, Éric Hoyeau, Antoine Gillibert, Emmanuel Viaud, Ghislain Bozo, Aliette Forien…

D’où vient l’idée de cette conférence ?

La Fédération des propriétaires du galop veut être l’association où l’on débat, où l’on propose, où l’on partage nos expériences. La mission d’une association de propriétaires est en effet d’apporter du fond, des réflexions… En misant sur la qualité des intervenants, notre ambition est de faire progresser la connaissance et la réflexion collective. Adhérents ou non, tous les propriétaires sont les bienvenus car la conférence-débat est ouverte à tout le monde. Nous avons par ailleurs développé une application – via la plateforme Slack – pour encourager les échanges entre nos adhérents propriétaires. Elle doit favoriser la discussion tous azimuts : programme, dopage, bien-être équin, relance et avenir des courses d’obstacle…

Dans quel contexte intervient cette conférence-débat ?

Le moment est particulier : nous ne savons pas forcément si nous sommes en post-Covid ou en pré-Covid. La crise du propriétariat en France n’est pas facile à évaluer, mais elle est bien réelle, bien que le nombre de chevaux à l’entraînement soit relativement stable. Il y aura une suite à cette première conférence-débat : nous voulons que les propriétaires réfléchissent et se saisissent des grandes problématiques qui les touchent.

Comme nos équivalents en Angleterre et en Australie, notre ambition est d’avoir une association qui propose beaucoup de convivialité, mais aussi beaucoup de services afin de donner aux propriétaires plus d’espace pour profiter de leur plaisir. Et nous voulons par ailleurs mieux accueillir les nouveaux venus, en les accompagnant par exemple dans toutes les démarches administratives et en cernant mieux leurs attentes.

Comment s’inscrire ?

Vous pouvez vous inscrire à ce débat sur le site de la fédération (www.fede-proprietairesdugalop.fr), par téléphone (01.47.61.06.09) ou par mail (fede.proprietaires.galop@orange.fr). Un verre sera offert à la fin de la conférence. Le port du masque est obligatoire.