Le meeting de Deauville et Barrière : vingt ans d’amour

Autres informations / 29.08.2020

Le meeting de Deauville et Barrière : vingt ans d’amour

Le meeting de Deauville et Barrière : vingt ans d’amour

Le meeting normand est aussi indissociable de Barrière que Deauville ne l’est du duc de Morny ! En 2020, nous fêtons les vingt ans de son association avec le sport hippique dans la cité normande. Notamment sponsor pendant neuf ans de l’Arc, c’est un groupe qui se passionne pour les courses, et le cheval en général : CSO, polo…

La dernière journée au nom de Barrière. Le meeting de Deauville Lucien Barrière se conclut par une journée au nom du groupe avec, en tête d’affiche, le Lucien Barrière Grand Prix de Deauville (Gr2), épreuve pouvant mener vers le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe. Le partenariat entre le groupe Barrière et les courses de Deauville va au-delà de l’aspect sportif : depuis 2000, c’est aussi toute une offre de restauration qui est mise en place. Cette année, les Tables Barrières ont proposé une restauration variée : cuisine traditionnelle haut de gamme au restaurant La Toque ou au Jardin des Propriétaires, mais aussi des fruits de mer de La Mer à Boire ou encore le food truck Onze qui propose des galettes et des crêpes bretonnes.

Barrière, hôtels pour hommes… et chevaux ! Les dix-huit hôtels Barrière accueillent volontiers les animaux : chiens, chats, mais aussi chevaux. Non, vous ne pouvez pas amener votre cheval au Normandy, au Royal ou au Golf ! Mais les cavaliers souhaitant venir avec leur cheval peuvent le loger au Pôle international du cheval de Deauville. Et vous serez accueilli dans votre chambre par une "botte de carottes de bienvenue". Deauville, l’été, vibre au son des sabots : toutes les disciplines sont présentes, les socioprofessionnels du monde entier viennent pour le sport mais aussi pour les ventes Arqana. Jérôme Limoges, directeur général Barrière Le Normandy, avait d’ailleurs expliqué au lancement du meeting d’été en 2019 : « L’hippisme et le groupe Barrière partagent un vrai ADN et des valeurs similaires : l’excellence, l’élégance et la compétition. Au groupe Barrière, nous nous apercevons que nos clients ne souhaitent pas que nous leur vendions simplement une chambre d’hôtel ou de la restauration : ils désirent vivre une expérience. Et leur permettre de découvrir toutes les coulisses autour du cheval à Deauville en est une. Le cheval est, de plus, quelque chose d’intergénérationnel. »

On retrouve le groupe Barrière dans plusieurs régions de France mais la ville de cœur est certainement Deauville : c’est là que tout a commencé en 1912 lorsque François André, directeur du casino de Trouville, a décidé de créer le Normandy pour accueillir les joueurs. Une passion pour la ville normande poursuivie par les héritiers de François André : Lucien Barrière, Diane Barrière-Desseigne et Dominique Desseigne.