Artiste

Le Mot de la Fin / 04.08.2020

Artiste

C’est l’un des grands fantasmes de la société française. Une femme ou un homme des classes laborieuses, qui cache une âme d’artiste et dont le talent n’est pas forcément connu de ceux qu’il côtoie au quotidien. Au pays du facteur Cheval, nous fantasmons tous à l’idée que Pierre Soulages a été régisseur d’un vignoble ou que Claude Nougaro a pratiqué le journalisme. Car au fond, lorsqu’un de nos semblables possède des talents cachés qui finissent par éclater au grand jour, cela renforce ce rêve secret de reconnaissance qui habite tant de Français. Pendant longtemps, c’est Homéric qui faisait vibrer cette corde dans le microsome hippique. Celui qui fut lad puis journaliste hippique a fini par être publié chez Grasset et par décrocher le Prix Médicis avec Le Loup mongol.

Mais Frédéric Dion n’est (plus) le seul cavalier à avoir un talent fou. André Bakos, Suédois aux origines hongroises, est bien connu à Chantilly. On l’a vu à l’international accompagner la fine fleur de l’écurie de Pia Brant. C’est aussi un artiste photographe et un peintre dont l’œuvre est d’une grande puissance visuelle. Il expose à New York et Stockholm !

Pour découvrir son travail, le plus simple est certainement de visiter son site internet : https://andrebakos.com/