Mohaather, meilleur miler d’Europe à 123 de rating

Courses / 04.08.2020

Mohaather, meilleur miler d’Europe à 123 de rating

Le représentant du cheikh Hamdan Al Maktoum Mohaather (Showcasing) est le meilleur miler d’Europe. Dominic Gardiner-Hill, handicapeur de la British Horseracing Authority, a rendu son verdict après la victoire du poulain dans les Qatar Sussex Stakes (Gr1). Il lui a attribué un très flatteur 123. Il s’agit du meilleur rating sur les six dernières éditions de la course, une livre de mieux que The Gurkha (Galileo) et trois de plus que Lightning Spear (Pivotal) et Solow (Singspiel). Pour trouver un gagnant des Sussex crédité d’une meilleure valeur, il faut remonter à Kingman (Invincible Spirit), lauréat en 2014 avec à la clé un rating de 126.

Peu de chance de le voir à Deauville. Mohaather a très peu couru. À 3ans, il avait affiché un rating de 113 lors de son succès dans les Greenham Stakes (Gr 3). Cette année, il a progressé de dix livres. Si le pensionnaire de Marcus Tregoning est engagé dans le Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard -Jacques Le Marois (Gr1), son entraîneur a indiqué que son grand objectif allait davantage être les Queen Elizabeth II Stakes (Gr1) à Ascot, et non la course de Deauville qui arrive trop tôt. Chez les battus, Circus Maximus (Galileo) a confirmé son 120, le lauréat des 2.000 Guinées irlandaises (Gr1), Siskin (First Defence), a progressé de trois livres (119), et le grand malheureux Kameko (Kitten’s Joy) n’a pu faire plus que 115.

Battaash à 124, proche de sa meilleure valeur. La meilleure performance enregistrée pendant les cinq réunions du Qatar Goodwood Festival est celle de Battaash (Dark Angel), lui qui a remporté son quatrième succès dans les King George Stakes (Gr2) et affiché un 124. Rappelons qu’il avait gagné en 125 l’édition 2018, alors qu’en 2017 il avait fait 122. L’année dernière, il n’avait pas eu besoin forcer son talent et un "petit" 118 lui avait suffi pour l’emporter. Le déroulement tactique de la Goodwood Cup (Gr1) a valu un 118 au lauréat, Stradivarius (Sea the Stars), également auteur d’un coup de quatre dans la course. Cependant, il est loin de sa meilleure valeur (125) réalisée dans la Gold Cup (Gr1).

Fancy Blue monte à 115. La lauréate du Prix de Diane Longines (Gr1), Fancy Blue (Deep Impact), a progressé d’une livre pour gagner les Qatar Nassau Stakes (Gr1) en 115. Trois des six dernières gagnantes de cette course ont produit le même rating, tandis que Winter (Galileo) avait gagné en 118 et Legatissimo (Danehill Dancer) en 117. Le Godolphin Space Blues (Dubawi) est monté en 117 dans les Qatar Lennox Stakes (Gr2) et semble de plus en plus proche de son Gr1. Le poids lourd Summerghand (Lope de Vega) a hérité d’un 113 pour son succès dans la Stewards’ Cup, le gros handicap réservé aux sprinters. Il progresse de cinq livres.

Supremacy, meilleur 2ans à 115. Le gagnant des Qatar Richmond Stakes (Gr2), Supremacy (Mehmas), a signé (avec un 115) le meilleur rating de la génération 2018. Son père, Mehmas (Acclamation), avait gagné cette même course en 2016 en fournissant la même valeur. Le lauréat de l’an passé, Golden Horde (Lethal Force), un autre pensionnaire de Clive Cox, avait fait 114. Le meilleur des six derniers gagnants est Shalaa (Invincible Spirit), avec un 121 réalisé en 2015. Battleground (War Front et Found) a progressé de douze livres, en 112, dans les Vintage Stakes (Gr2). Mais établir une comparaison avec son prédécesseur, Pinatubo (Shamardal), qui avait enregistré un rating canon de 126, est impossible. Steel Bull (Clodovil) a gagné les Molecomb Stakes (Gr3) en affichant 105, et ce une semaine après ses débuts. Son succès à Goodwood a convaincu Chantal Regalado-Gonzalez d’acheter le poulain qui appartenait à son entraîneur, Michael O’Callaghan. Le poulain sera au départ, dimanche au Curragh, des Keeneland Phoenix Stakes, le premier Gr1 de la saison pour les 2ans.