Moonlight Cloud peut dormir tranquille

Courses / 10.08.2020

Moonlight Cloud peut dormir tranquille

Moonlight Cloud peut dormir tranquille

Bruno Barbereau, c’est notre Monsieur Chrono à nous ! Limiter son analyse à celle des temps fractionnels serait bien réducteur. Bruno compare, Bruno pondère, et à la fin, Bruno rend son verdict. Pour Space Blues, il est formel : contrairement à ce que nous avons écrit à chaud, hier soir, ça ne vaut pas Moonlight Cloud !

« Pour étalonner le Maurice de Gheest que nous venons de vivre, prenons la reine de la course, Madame Moonlight Cloud, qui l’a remportée à trois reprises, à 3, 4 et 5ans. Elle détient d’ailleurs le record de l’épreuve, en 74’’33. C’était en 2013, son dernier sacre, à 5ans. Comme dimanche dernier, les conditions de terrain étaient très bonnes, propices à la vitesse. Moonlight Cloud avait parcouru les derniers 400m en 22’’25.

Dimanche, en arrivant sur l’hippodrome, vu les conditions de terrain, j’étais quasiment sûr que le temps global du Maurice de Gheest serait inférieur à 75’’50. C’est un point de repère. Sur ce parcours des 1.300m, les très bons chevaux passent en dessous de ces 75’’50. Alors oui, je suis un peu déçu des 75’’76 de Space Blues. Moonlight Cloud l’aurait laissé à plus de sept longueurs si l’on se base sur les temps globaux ! Néanmoins, les 22’’12 de ses derniers 400m sont excellents. Ils révèlent le turn of foot du poulain de Godolphin.

Le cas mérite une analyse plus fine. Space Blues a été plus rapide que la jument sur les derniers 400m. Aurait-il été capable de produire une telle accélération si la course était allée plus vite ? C’est là qu’intervient ma petite cuisine maison, où je découpe la course en deux parties – les premiers 900m, et les derniers 400m – et avec un bon assaisonnement, on peut avoir une idée du rapport rythme/accélération de chaque cheval, en gardant à l’esprit cette règle simple : moins un cheval consomme en début de course, plus son accélération sera impressionnante. Vu le temps record de Moonlight Cloud, il est évident qu’elle avait "cramé" plus d’essence que Space Blues dans la première partie de la course. Je ne rentre pas dans le détail de mes calculs mais je vous en livre le résultat : là aussi Moonlight Cloud sort gagnante, par cinq longueurs.

Souvenons-nous du fait que Space Blues avait terminé troisième du Maurice de Gheest l’an dernier, remporté par Advertise (Showcasing) en 75’’35. Il était à une longueur du gagnant. Il a progressé entre 3 et 4ans, un peu, mais pas de là à devenir une Moonlight Cloud ou un Marchand d’Or ! »

Et Louliana ?

« La rédaction de Jour de Galop a attribué une Rising Star à la 2ans Louliana (Acclamation), qui débutait sur les 1.300m de la P.S.F. deauvillaise. Les temps sont-ils si flatteurs ? Il est bien compliqué d’analyser ses 79’’59 pour la simple raison que la P.S.F. l’été est très souple, et très variable d’une journée sur l’autre. Aucune comparaison n’est possible à ce niveau. En revanche, sa fraction des 400 aux 200m, mesurée en 11’’04, suivie des derniers 200m en 11’’74, est très bonne ! Couvrir 200m aux alentours des 11’’ sur cette piste l’été est la marque des chevaux de qualité. »