Olivier Carli : « La liste des partants 2020 du Prix Guillaume d’Ornano - Haras du Logis Saint-Germain impressionne »

Courses / 14.08.2020

Olivier Carli : « La liste des partants 2020 du Prix Guillaume d’Ornano - Haras du Logis Saint-Germain impressionne »

Ce dimanche, Deauville accueille une grande édition du Prix Guillaume d’Ornano - Haras du Logis Saint-Germain (Gr2). Son sponsor, Olivier Carli, nous a livré son sentiment à quelques heures de l’épreuve.

L’histoire récente du Prix Guillaume d’Ornano - Haras du Logis Saint-Germain (Gr2) compte beaucoup de grands moments. Comme en 2006, où la victoire de Multidimensional (Danehill) marquait la renaissance de Sir Henry Cecil, après plusieurs années passées au purgatoire du sport hippique. Ou encore avec les victoires de Literato (Kendor), Almanzor (Wootton Bassett), Scalo (Lando) et Gailo Chop (Deportivo)… soit autant de chevaux qui ont confirmé au niveau Gr1 après une victoire sur les 2.000m de Deauville. L’édition 2020 devrait elle aussi faire date, avec en particulier les trois premiers du Prix du Jockey Club (Gr1) : Mishriff (Make Believe), The Summit (Wootton Bassett) et Victor Ludorum (Shamardal) !

Ce vendredi, Olivier Carli, propriétaire du haras du Logis Saint-Germain, nous a confié : « C’est la neuvième année que nous soutenons cette épreuve et le niveau ne cesse de progresser. Peut-être le label Gr1 lui sera-t-il accordé un jour ! Elle est ouverte aux pouliches, mais nous n’avons que des mâles. La liste des partants 2020 impressionne : c’est la revanche du Jockey Club ! Au départ, nous étions totalement inconnus sur la scène hippique et moi-même je découvrais l’univers du pur-sang anglais. J’ai pris le temps de discuter avec plusieurs personnes, dont les responsables de France Galop de l’époque et aussi Éric Hoyeau… Ils m’ont proposé une belle course pendant le meeting de Deauville, lequel se déroule à proximité du haras. Qui plus est, le nom d’Ornano a une résonance particulière ici. Il fait souvent beau le 15 août et en principe l’épreuve se déroule au moment des ventes ! »

Accompagné du directeur du haras, Jérôme Glandais, Olivier Carli revient aussi sur la victoire de Dream and Do (Siyouni) dans la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1) : « C’est une grande satisfaction pour toute l’équipe. À présent, le plus difficile est de pouvoir reproduire le succès : c’est le grand challenge à l’élevage… comme dans les affaires. Nous voulons améliorer notre élevage, aller encore plus loin. Ce classique est une belle étape. La pouliche aurait pu être vendue à plusieurs reprises, en tant que yearling, puis en tant que cheval à l’entraînement, mais elle n’a pas passé la visite. Sa victoire de Gr1 sous les couleurs du haras, c’est aussi une certaine chance, notamment la rencontre avec Frédéric Rossi, le bon travail au haras, une course préparatoire où elle n’a pas pris dur… »