Prix Club Hipico Concepcion - Prix Michel Houyvet (L) : Measure of Time se révèle avec la distance

Courses / 09.08.2020

Prix Club Hipico Concepcion - Prix Michel Houyvet (L) : Measure of Time se révèle avec la distance

Prix Club Hipico Concepcion - Prix Michel Houyvet (L)

Measure of Time se révèle avec la distance

Une certaine incertitude planait autour de la candidature de Measure of Time (Gleneagles). Le pensionnaire d’André Fabre avait déjà montré des moyens, avec une prometteuse troisième place dans le Prix du Lys (Gr3). Mais sa nervosité faisait douter plusieurs observateurs. Et effectivement, avant la course, il n’était pas le concurrent le plus serein. Cela ne l’a pourtant pas empêché de s’imposer, blanc d’écume sous cette chaleur écrasante. Ce Prix Michel Houyvet (L) est sa première victoire de stakes. Le poulain de Susan Magnier, de Michael Tabor et de Derrick Smith n’a couru que quatre fois et il a le profil parfait pour s’envoler vers l’étranger… Le jour où les frontières seront à nouveau ouvertes !

De haute lutte. Step by Step (Helmet) a animé le début de l’épreuve, dans un train peu soutenu et avec Measure of Time à sa hanche. Mensen Ernst (Intello) a fait des siennes lorsque le peloton a franchi la P.S.F. Le futur lauréat a alors été déporté vers l’extérieur, mais cela n’a pas été suffisant pour le perturber. Par la force des choses, Mensen Ernst s’est retrouvé en tête, avec Measure of Time en deuxième position. À 400m du but, lancé en pleine piste par Christophe Soumillon, le favori Zeyrek (Sea the Stars) avait l’allure d’un gagnant. Mais c’était sans compter sur Measure of Time, avec un Pierre-Charles Boudot survolté, qui est venu prendre l’ascendant à la lutte dans les 100 derniers mètres. Zeyrek termine proche deuxième. Manoucheer (Adlerflug), qui semblait en perdition dans le tournant, a bien fini pour terminer troisième à trois quarts de longueur.

Le meilleur est à venir. Encore à cheval, Pierre-Charles Boudot a déclaré au micro d’Equidia : « Il a beaucoup de tenue. Zeyek est venu sur une accélération mais il s’est un peu raccourci, alors que le mien a continué dans son action jusqu’au bout. C’est un poulain courageux, qui se fabrique au fil des courses. C’est très bien. Il est en haut de la hiérarchie des 3ans sur la distance. Les pistes devraient l’avantager en fin d’année. Il a été façonné gentiment et aujourd’hui cela porte ses fruits. Le meilleur reste à venir. » L’édition 2019 du Prix Michel Houyvet a été remportée par San Huberto (Speightstown), lequel a confirmé cette année. En 2018, pour la première sur 2.800m, le bilan était déjà bon : l’épreuve était revenue à Ziyad (Rock of Gibraltar), futur cheval de Gr1, devant Master of Reality (Frankel) qui n’est pas passé loin de la victoire dans la Melbourne Cup (avant d’être rétrogradé).

Trop long pour Zeyrek ? Pour sa troisième sortie seulement, le favori Zeyrek a été battu par un cheval plus endurci que lui. Son entraîneur Alain de Royer Dupré nous a dit : « Il court bien. C’était une première sur la distance et il est possible que ce soit trop long. De plus, il est encore tendre. »

Manoucheer, la belle surprise. En Allemagne et sur plus court, Manoucheer avait montré quelques moyens. Mais c’était face à une concurrence bien moins relevée d’où le manque de confiance des parieurs français (26/1). Ce dimanche, le pensionnaire d’Andreas Wöhler a changé de dimension et son jockey Anthony Crastus nous a confié : « Manoucheer est très immature et il s’est montré très froid dans le parcours. Le poulain a eu besoin de temps pour se mettre en jambe et ensuite pour trouver son action dans la ligne droite. Si la piste avait été plus souple, il aurait pu s’imposer. Il a une bonne marge de progression et il devrait faire un bel automne. Lors de sa dernière sortie, en Allemagne, il avait bien fini mais tard pour se classer troisième. Manoucheer va se façonner de course en course et il a certainement des moyens… »

Issu d’une propre sœur de placé de Gr1 en obstacle ! Élevé par The Inch Perfect Syndicate, Measure of Time a été acheté 80.000 Gns foal par Camas Park Stud à Tattersalls, en décembre 2017. C’est un fils de Gleneagles (Galileo). Cet étalon de Coolmore, lui-même pur miler, prouve cette année qu’en bon fils de Galileo (Sadler’s Welle) il est capable de donner des chevaux de 2.000m et plus au niveau Groupe (Silence Please, Highland Chief, Virgin Snow…)

La mère Inch Perfect, fille de Theatrical (deuxième du Derby d’Irlande), est une jument inédite. Elle a une yearling par Gleneagles, vendue 20.000 € au mois de février et une foal par Australia.

La deuxième mère, Wooing (Stage Door Johnny), est gagnante de Listed aux États-Unis et compte une deuxième place dans le Diana Handicap (Gr2, 1.800m). Elle a donné Stage Affair (Theatrical), double gagnant de Listed en Irlande, deuxième de la Tattersalls Gold Cup (Gr2, à l’époque)… et trois fois placé de Gr1 sur les haies en Irlande !

Wooing est une sœur de la très bonne Committed (Hagley), lauréate du Prix de l’Abbaye de Longchamp à deux reprises, ainsi que du Sprint Championship (Grs1). C’est la famille de l’étalon English Channel (Smart Strike), lequel a gagné six Grs1, dont la Breeders' Cup Turf.

Sadler’s Wells

Galileo

Urban Sea

Gleneagles

Storm Cat

You’resothrilling

Mariah’s Storm

MEASURE OF TIME ** (M3)

Nureyev

Theatrical

Tree of Knowledge

Inch Perfect

Stage Door Johnny

Wooing

Minstinguette

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 2’03”83

De 1000m à 600m : 25”34

De 600m à 400m : 11”77

De 400 à 200m : 11”24

De 200m à l’arrivée : 11”97

Temps total : 3’04”15