Prix d’Aigueperse (Haies) : Vaillante Haiku Enki

Courses / 08.08.2020

Prix d’Aigueperse (Haies) : Vaillante Haiku Enki

Dieppe, samedi

Après une cinquième place pour ses débuts le 29 juin à Clairefontaine, Haiku Enki (Network) s’est imposée de belle manière dans le Prix d’Aigueperse (Haies). Un peu allante, la représentante de Mme Patrick Papot a été placée au milieu du peloton par Dylan Ubeda. Pour aborder le tournant final, la future lauréate a progressé dans le groupe de tête avec des ressources et, dans la ligne droite, elle est venue sauter l’avant-dernière haie entre Ho la Voilà (Coastal Path) et l’inédite Shade of Blue (Kapgarde). Sur l’ultime difficulté, Haiku Enki a pris l’avantage et, sur le plat, elle a repoussé vaillamment les attaques d’Ho la Voilà. Cette dernière conserve la deuxième place, une longueur et quart devant Étincelle Soudaine (Tiger Groom), qui a montré des progrès pour sa quatrième sortie et qui termine cinq longueurs derrière. Dominique Bressou, l’entraîneur de la lauréate, a déclaré au micro d’Equidia : « Elle remet les pendules à l’heure mais il va encore falloir faire des réglages. Elle s’est montrée un peu généreuse, même en étant montée derrière. À l’avenir, il faudra peut-être la laisser galoper. Elle a encore besoin d’apprendre mais je pense qu’elle a beaucoup de marge. Haiku Enki a toujours été un peu électrique. C’est sans doute un héritage de ses origines. Avant le travail, elle est très calme et, au moment du canter, elle monte en pression. À la rentrée, elle ira à Compiègne car c’est plus facile. »

Une nièce de Questarabad et Crystal Beach. Haiku Enki est une élève du haras d’Enki, fille de Network et d’Ulster Noire (Martaline), une jument placée en haies en province. Haiku Enki est son deuxième produit et son premier gagnant. La poulinière a aussi donné Ijing Shang Enki (Network), un 2ans, et Jhentong Enki (Buck’s Boum), un yearling. Ulster Noire n’est autre qu’une sœur du champion Questarabad (Astarabad), vainqueur de treize Groupes, dont la Grande Course de Haies, le Grand Prix d’Automne (deux fois) et le Prix Renaud du Vivier (Grs1), de Crystal Beach (Network), lauréat du Prix Murat (Gr2) et récent troisième du Prix des Drags (Gr2), mais aussi de Patagonie (Robin des Champs) et d’Outaouais (Sleeping Car), deux gagnants sur les obstacles parisiens. Il s’agit de la famille de Rock Noir, lauréat du Prix Renaud du Vivier (Gr1).

 

 

 

Konigsstuhl

 

 

Monsun

 

 

 

 

Mosella

 

Network

 

 

 

 

 

Reliance

 

 

Note

 

 

 

 

Nicotiana

HAIKU ENKI (F3)

 

 

 

 

 

 

Linamix

 

 

Martaline

 

 

 

 

Coraline

 

Ulster Noire

 

 

 

 

 

Royal Charter

 

 

Hatilade

 

 

 

 

Ulster Royale