Prix de Falaise - Catégorie Personnel d’Écurie (Maiden) : Asterella le méritait bien

Courses / 13.08.2020

Prix de Falaise - Catégorie Personnel d’Écurie (Maiden) : Asterella le méritait bien

Deauville, jeudi

Asterella (Olympic Glory) avait pris deux quatrièmes places en deux sorties. Elle n’avait pas eu un parcours idéal à chaque fois et laissait de bonnes impressions. Ce jeudi, tout s’est parfaitement déroulé pour la représentante et élève de John Goelet. Dans le sillage de Parisian Belle (Dabirsim), qui évoluait à la hanche de l’animatrice, Singapor Stesa (Cockney Rebel), Asterella est venue librement à 400m, a pris l’avantage à 300m et a filé vers un net succès, pour s’imposer de cinq longueurs et demie sur une piste assouplie par l’impressionnant orage de la veille. Elle devance Denia (Camelot), vue dans son sillage et qui n’a pas pu suivre son accélération. Isle of White (Siyouni), attentiste à l’intérieur de Denia, s’empare de la troisième place à une tête, en finissant correctement. Il faut compter huit longueurs pour trouver la quatrième, Pomela Laujac (Pomellato).Une pouliche sérieuse. Asterella décroche un premier succès mérité. Lors de ses débuts, dans le Prix Pauline (Inédites), le 10 juin à Chantilly, elle avait été reléguée en dernière position à la corde, cherchant longtemps le passage avant de finir dans une belle action. Rebelote dans le Prix de la Butte Blanche (Maiden), toujours à Chantilly, où elle s’est retrouvée dernière à la corde à l’entrée de la ligne droite, son jockey devant pianoter avant de la lancer. Ce jeudi, pas de soucis d’embouteillage !

Son entraîneur, Mikel Delzangles, a dit : « Je suis content. J’étais un peu resté sur ma faim lors de ses sorties précédentes mais elle avait des excuses. Aujourd’hui, elle a eu un bon parcours. Elle travaille bien depuis qu’elle a commencé l’entraînement, elle est très sérieuse. Étant donné la façon dont elle gagne aujourd’hui, nous allons essayer de lui faire décrocher son black type d’ici à la fin de l’année. »

Une petite-fille de Latona. Élevée par son propriétaire, John Goelet, Asterella est une fille d’Olympic Glory, étalon au haras de Bouquetot, et d’Asteria (Orpen), qui courait sous les couleurs de John Goelet et sous l’entraînement de Jonathan Pease. Asteria a couru dix-huit fois, pour une victoire à Compiègne sur 1.400m et neuf places. Elle avait tenté sa chance au niveau black type, prenant notamment la quatrième place du Prix Sigy (L). Asterella est le troisième produit de la jument et est son deuxième gagnant, après Asterios (Maxios), gagnant d’une course à Dieppe au mois de juin de ses 3ans.

La deuxième mère, Latona (Kendor), avait de la vitesse : elle a remporté le Prix de Saint-Georges (Gr3) et le Prix de Saint-Cyr (L). Elle n’a pas donné de black type, mais quatre de ses cinq produits en âge de courir sont gagnants. La troisième mère, Silicon Lady (Mille Balles), a remporté le Prix Thomas Bryon (Gr3). Elle est à l’origine de Pagera (Gentlewave), gagnante du Baden Racing Stuten Preis (Gr3) et deuxième des E. P. Taylor Stakes (Gr1).

 

 

 

Danehill Dancer

 

 

Choisir

 

 

 

 

Great Selection

 

Olympic Glory

 

 

 

 

 

Alzao

 

 

Acidanthera

 

 

 

 

Amaranthus

ASTERELLA (F2)

 

 

 

 

 

 

Lure

 

 

Orpen

 

 

 

 

Bonita Francita

 

Asteria

 

 

 

 

 

Kendor

 

 

Latona

 

 

 

 

Silicon Lady

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 25”83

De 1.000m à 600m : 24”53

De 600m à 400m : 12”46

De 400m à 200m : 11”88

De 200m à l’arrivée : 12”23

Temps total : 1’26”93