Prix de l'Orbiquet (Haies) : Blackiron s’affirme

Courses / 03.08.2020

Prix de l'Orbiquet (Haies) : Blackiron s’affirme

Clairefontaine, lundi

Né pour le plat, Blackiron (Olympic Glory) s’est reconverti avec bonheur sur les obstacles. Ce lundi, le représentant de la Scuderia Scolari a décroché une deuxième victoire consécutive sur les haies, mais plus important encore, il l’a fait dans un style qui l’autorise à nourrir quelques ambitions. Au départ, c’est l’inédit Siroco Jo (Hurricane Cat) qui a animé l’épreuve, détaché de plusieurs longueurs. Il s’est montré vert sur plusieurs obstacles. Angelo Zuliani a alors laissé avancer son partenaire et Blackiron en a profité pour prendre le meilleur à mi-parcours. Sur le plat, attaqué par Yes Indeed (Martaline) et Siroco Jo, le futur lauréat a fait preuve de beaucoup de ténacité pour finalement s’imposer de peu. Siroco Jo est deuxième avec sept kilos de moins que le gagnant. Quatre longueurs plus loin, on retrouve Yes Indeed, quatrième du Prix Go Ahead (L) en dernier lieu.

Direction Auteuil et Compiègne. François Nicolle, l’entraîneur du lauréat, a déclaré : « J’ai beaucoup aimé sa prestation. Il est très gaucher, mais c’est aussi lié au fait qu’il s’est fait emmener sur les premières. J’ai adoré sa fin de course. Je pensais qu’il allait être pris de vitesse, mais il s’est montré dur et très courageux. C’est un petit cheval que j’aime beaucoup. Il a appris son métier en province, montant les marches une par une. Et aujourd’hui, il en a monté une très belle. Froid et bon sauteur, il devrait faire Auteuil ou Compiègne. Il pourrait aussi aller sur le steeple. Ce n’est pas encore un crack mais c’est un sujet sérieux, qui fait tout ce qu’on lui demande. »

Une certaine tenue du côté maternel. Élevé par l’écurie La Boétie, Blackiron est issu d'Olympic Glory, étalon au haras de Bouquetot. Simone Brogi l’a acheté 26.000 € à la vente d’octobre Arqana où il était présenté par le haras des Sablonnets. Casta Diva (Linamix), sa mère, a gagné deux courses en plat, sur 2.400m et 3.000m. Elle transmet une certaine tenue puisque son premier produit, Azamix (Azamour), a réalisé sa meilleure performance en plat sur 2.900m (en valeur 33,5). La deuxième mère, Street Maya (Mtoto), a donné trois gagnants dont Short Stack (Hawk Wing), lauréat de 11 courses, dont neuf en plat, mais aussi sur le steeple-chase de Nancy et les haies de Clairefontaine. Sous la troisième mère, on retrouve plusieurs bons éléments comme Stretarez (Saumarez), gagnant du Prix Vicomtesse Vigier (Gr2), Street Shaana (Darshaan), lauréate du Prix de Lutèce (Gr3), l’étalon du haras de Saint-Vincent Silas Marner (Muhtathir), gagnant de 11 courses dont le Prix Edmond Blanc (Gr3), ou encore le sauteur Sourabad (Halling), lauréat des Prix Gaston Branère et Univers II (Ls).

 

 

 

Danehill Dancer

 

 

Choisir

 

 

 

 

Great Selection

 

Olympic Glory

 

 

 

 

 

Alzao

 

 

Acidanthera

 

 

 

 

Amaranthus

BLACKIRON (H3)

 

 

 

 

 

 

Mendez

 

 

Linamix

 

 

 

 

Lunadix

 

Casta Diva

 

 

 

 

 

Mtoto

 

 

Street Maya

 

 

 

 

Street Opera