Prix du Cercle - Sauternes’s Cup (L) : Air de Valse, toujours plus haut

Courses / 01.08.2020

Prix du Cercle - Sauternes’s Cup (L) : Air de Valse, toujours plus haut

Prix du Cercle - Sauternes’s Cup (L)

Air de Valse, toujours plus haut

Sur la montante depuis ses débuts, au printemps de ses 3ans, Air de Valse (Mesnil des Aigles) a franchi un nouveau palier en triomphant dans ce Prix du Cercle - Sauternes’s Cup (L). Partie à l’extérieur, la représentante de Corine Barande Barbe et d’Alain Bénabent a patienté en retrait, dans le sillage de l’espagnol El Guanche (Power), dans une course très rythmée. Accélérant en dehors à 400m du but, Air de Valse a pris facilement le meilleur et a soutenu son effort jusqu’au bout, s’imposant d’une courte encolure devant le favori, Rocket Action (Toronado), qui a très bien conclu côté tribunes à l’issue d’un parcours à l’arrière-garde. Un peu contrarié dans sa progression au centre, Wayatos (Maxios) a également bien fini pour compléter le podium à une encolure, précédant Hurricane Ivor (Ivawood).

Sa dernière course était à oublier. Il s’agit de la sixième victoire d’Air de Valse, qui avait gagné un Quinté en terrain très souple au mois d’octobre, sur les 1.200m de Maisons-Laffitte. En 2020, le jour de la reprise des courses, elle avait conclu troisième du Prix Maurice Zilber - Fonds Européen de l’Élevage (L). Raccourcie par son entourage, Air de Valse avait ensuite enlevé un deuxième Quinté sur 1.000m en terrain bon souple, avant de décevoir dans le Prix Hampton (L) avec des excuses, puisqu’elle avait été victime d’une légère hémorragie nasale. Ce samedi, la jument a remis les pendules à l’heure de belle manière et ne devrait pas s’arrêter là. Son jockey, Ronan Thomas, nous a dit : « Avant la course, j’étais très confiant. La dernière fois, elle a eu un problème de santé. Le travail a été bien fait le matin, la jument a été soignée et paraissait en bonne forme. De plus, objectivement, le lot n’était pas très relevé aujourd’hui. Elle a bien gagné, sans avoir le meilleur des parcours, donc c’est de bon augure. »

Sa mère avait gagné le Cérès. Élevée par Corine Barande Barbe, Air de Valse offre une première victoire black type à son père, Mesnil des Aigles (Neverneyev). Gagnant de Quinté sous l’entraînement de Corine Barande Barbe, ce frère du champion Cirrus des Aigles (Even Top) a produit trois générations avant de disparaître, en 2015. La mère d’Air de Valse, Air Bag (Poliglote), a gagné deux épreuves en fin d’année de 2ans, dont une course "B" sur les 1.500m de la P.S.F. de Deauville. À 3ans, elle s’est placée à plusieurs reprises au niveau black type avant de signer un premier succès de Listed bien mérité dans le Prix Cérès, en terrain lourd. Air de Valse est son seul produit gagnant. La poulinière a une 3ans encore inédite, Aspasia (Zanzibari), à l’entraînement chez Corine Barande Barbe comme toute la famille. Comme lors des deux années précédentes, Air Bag a été saillie par Tigron (Lion Cavern) en 2020.

La deuxième mère, Avrilana (Deep Roots), a gagné deux courses modestes en région parisienne, sur 1.000m et 1.200m. Outre Air Bag, elle a notamment donné Anarchiste (Northern Park), double gagnant de Quinté sur 1.500m et 2.100m et deux fois deuxième du Grand Prix de La Riviera Côte d’Azur, mais aussi troisième du Vase d’Argent (Ls), et Avranches (Jeune Homme), gagnante d’une course "D" à 2ans sur 1.000m, troisième des Prix du Pin (L, à l’époque) et de La Vallée d’Auge (L) et quatrième du Prix du Palais-Royal (Gr3).

Nureyev

Neverneyev

River Rose

Mesnil des Aigles

Septième Ciel

Taille de Guêpe

Roots

AIR DE VALSE (F4)

Sadler’s Wells

Poliglote

Alexandrie

Air Bag

Deep Roots

Avrilana

Jakaranda

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 600m : 23’’01

De 600m à 400m : 10’’81

De 400m à 200m : 11’’36

De 200m à l’arrivée : 11’’73

Temps total : 0’56’’91