Prix Hocquart Longines (Gr2) : La croisière s’amuse avec Port Guillaume

Courses / 08.08.2020

Prix Hocquart Longines (Gr2) : La croisière s’amuse avec Port Guillaume

Deauville, samedi

Port Guillaume (Le Havre) n’a pas tremblé dans le Prix Hocquart Longines (Gr2), disputé cette année au mois d’août sur les 2.500m de Deauville. L’élégant poulain de Claudio Marzocco, Bernard Benaych et de son entraîneur, Jean-Claude Rouget, a signé une promenade dans ce Gr2.

Il a réussi à se placer en tête de la course, côté corde, malgré un départ un peu poussif. Port Guillaume a emmené Ketil (Karakontie) et Dick Whittington (War Command), tandis que Volkan Star (Sea the Stars), à quelques mètres de la corde, emmenait Tuscan Gaze (Galileo) et Pao Alto (Intello). Dans la ligne droite, Port Guillaume a commencé à accélérer en progression mais c’est vraiment à 200m du poteau qu’il a réussi à placer une autre vitesse, ne faisant que se détacher de ses adversaires pour s’imposer de trois longueurs devant Ketil, lequel a gardé un nez sur Pao Alto, auteur d’un bon effort pour revenir de l’arrière tout en étant embêté par Volkan Star, qui reculait. Dick Whittington est quatrième tout près, à une encolure.

Direction le Grand Prix de Paris ! Port Guillaume n’avait pas été revu depuis sa cinquième place dans le Prix du Jockey Club (Gr1), qui était son premier essai au niveau Groupe et dans lequel il se présentait invaincu. Le pensionnaire de Jean-Claude Rouget n’avait pas démérité ce jour-là, finissant vite tout en étant trop loin à l’entrée de la ligne droite pour rejoindre les premiers. Poulain estimé, il décroche son premier succès de Groupe ce samedi, ayant été patiemment formé dans les courses à conditions avant le Jockey Club.

Jean-Claude Rouget nous a dit : « Dans le Jockey Club, nous avions vu qu’il était le bon poulain que nous pensions. Il était très loin dans la ligne droite et, dans ces conditions… C’est un poulain assez laborieux à se mettre en route. On le voit encore aujourd’hui. Pour ce Prix Hocquart, je m’étais calqué plutôt sur sa course de Saint-Cloud [le Prix Tourbillon, ndlr] : j’avais dit à Cristian Demuro d’être près de la tête ou de prendre la tête si personne ne voulait y aller, et on voit qu’il part mou. Il est ainsi, mais c’est un vrai cheval de train. Il arrive petit à petit à maturité et, pour l’automne, il sera très bien. C’est un bon poulain et la distance l’a avantagé. Direction le Grand Prix de Paris, si tout va bien ! »

Ketil pourrait aller sur plus long, Pao Alto vers le Grand Prix de Paris. Deuxième du Prix du Lys (Gr3), Ketil confirme dans ce Prix Hocquart. Le représentant de la famille Niarchos pourrait même aller sur plus long dans le futur. Pascal Bary, son entraîneur, nous a dit : « C’est très bien. Je suis très content. Il progresse et il pourrait faire un bon stayer. Je vais en discuter avec Alan Cooper et Maria Niarchos mais le Prix de Lutèce (Gr3) est une possibilité. Il a été très courageux. »

Pao Alto, comme Port Guillaume, venait de courir le Prix du Jockey Club. Il s’y classait sixième pas très heureux, ayant été gêné par Mishriff (Make Believe), le lauréat, qui cherchait une ouverture. Ce samedi, le représentant de l’écurie Wertheimer court très bien, finissant bien, ce qui n’est pas évident sur une piste rapide. Christophe Ferland, son entraîneur, nous a dit : « Ce n’est pas facile de revenir de l’arrière en bon terrain et Volkan Star a fait un petit écart, ce qui l’a un peu contrarié. Sans cela, je pense qu’il aurait pu prendre la deuxième place. Mais il montre qu’il a la distance dans les jambes et il va aller sur le Grand Prix de Paris. »

PEDIGREE WEATHERBYS

http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2020/Port-Guillaume.pdf

Le propre frère d’Aubevoye. Port Guillaume remonte à la grande souche Dupré de Bella Paola, arrivée chez Son Altesse l’Aga Khan en 1977. Elle a donné le lauréat du Prix du Jockey Club Natroun (Akarad) en 1987 et la gagnante du Prix de Diane Vereva (Kahyasi), dix ans plus tard. Le poulain, élevé par Franklin Finance, Élisabeth Ribard et Sylvain Vidal, a été acheté 55.000 € à la vente d’octobre Arqana. C’est un propre frère d’Aubevoye, gagnant du Prix Pelléas (L) et encore compétitif à 5ans au niveau Listed. Sa mère, Keira (Turtle Bowl), a fait carrière sous l’entraînement de Jean-Claude Rouget en remportant quatre courses et son record de poulinière est parfait : trois gagnants sur trois produits de 3ans et plus. Keira est une propre sœur d’Anahita, placée de Gr2 à Dubaï, et de Lakalas, deuxième du Prix de Psyché (Gr3), et une sœur de Shutterburg (Soldier of Fortune), qui a remporté le Grand Prix de Bordeaux (L).

Keira a un 2ans par Rajsaman (Linamix), à l’entraînement chez Fabrice Vermeulen, un yearling par Recorder (Galileo), adjugé 52.000 € par Sylvain Vidal à la vente de février Arqana et inscrit à la prochaine vente de sélection Arqana (lot 376), où il sera présenté par Normandie Breeding, et un foal par Ectot (Hurricane Run). 

 

 

 

Rahy

 

 

Noverre

 

 

 

 

Danseur Fabuleux

 

Le Havre

 

 

 

 

 

Surako

 

 

Marie Rheinberg

 

 

 

 

Marie d’Argonne

PORT GUILLAUME (M3)

 

 

 

 

 

 

Dyhim Diamond

 

 

Turtle Bowl

 

 

 

 

Clara Bow

 

Keira

 

 

 

 

 

Polish Precedent

 

 

Nazlia

 

 

 

 

Nasriyda

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 1’38”61

De 1.000m à 600m : 25”14

De 600m à 400m : 11”53

De 400m à 200m : 11”27

De 200m à l’arrivée : 11”69

Temps total : 2’38”24