Prix Valparaiso Sporting Club - Prix de Reux (Gr3) : Skyward, mieux sur une piste de décollage plus longue

Courses / 09.08.2020

Prix Valparaiso Sporting Club - Prix de Reux (Gr3) : Skyward, mieux sur une piste de décollage plus longue

Prix Valparaiso Sporting Club - Prix de Reux (Gr3)

Skyward, mieux sur une piste de décollage plus longue

« Le courir sur 2.000m dans le Grand Prix de Compiègne (L) a été une erreur, c’était bien trop court », a analysé Fabrice Chappet après la victoire de Skyward (Camelot) sur les 2.500m de ce Prix de Reux (Gr3). Le représentant de John Messara et d’Arno Curty a besoin de distance pour pleinement s’exprimer. Skyward a patiemment attendu dans le sillage de l’animateur Soft Light (Authorized), lequel a mené à un rythme régulier, sans plus, à quelques mètres de la corde pour éviter le terrain haché. Soft Light a accéléré dans le tournant final et Skyward a été un peu surpris, mais il s’est bien ressaisi et s’est montré dur jusqu’au bout pour s’imposer d’une longueur et demie devant Sublimis (Shamardal), lequel est venu prendre une courte encolure à Styledargent (Style Vendôme). High Dream est quatrième à une longueur et demie, Soft Light se contentant de la cinquième place. Mais il n’est pas à condamner sur cette tentative, lui qui est un vrai poulain de terrain souple.

Direction le Grand Prix de Deauville. Poulain tardif, invaincu en trois sorties à 3ans dont le Prix Turenne (L), Skyward restait sur une sortie à oublier. Auparavant, il avait signé une rentrée correcte à Lyon-Parilly, dans le Prix Bedel (L), où il se classait cinquième, alors qu’il portait pour la première fois les couleurs de John Messara, après avoir été acheté à l’amiable par Gérard Larrieu. Fabrice Chappet nous a dit : « Le contrat est rempli. La dernière fois, à Compiègne, la distance était vraiment trop courte. Il avait bien couru pour sa rentrée à Lyon, où il finissait avec San Huberto (Speightstown), qui a remporté depuis le Prix Vicomtesse Vigier (Gr2). Sur 2.400/2.500m, il est sur sa distance et remontre sa vraie valeur. Il va aller sur le Grand Prix de Deauville (Gr2). Pour l’automne, toutes les options sont possibles. »

Styledargent craque pour finir. Deuxième, Sublimis court bien et continue de prendre de l’expérience, lui qui n’a débuté que le 13 décembre dernier, à la fin de son année de 3ans. Ce Gr3 était sa cinquième sortie seulement et il n’est jamais sorti des trois premiers. Il prend sa revanche sur Styledargent, qui l’avait battu le 21 juin dans le Grand Prix de Lyon - Défi du Galop (L). Styledargent, entre Lyon et ce Prix de Reux, a couru le Grand Prix de Vichy (Gr3), dont il s’est classé troisième. C’était le 22 juillet dernier.

Jean-Pierre Gauvin, entraîneur du cheval, et Guy Pariente, propriétaire et éleveur de Styledargent, nous ont dit : « Il est battu de peu pour la deuxième place. Doté d’une grande action, il s’est décontracté à trois quarts du leader. Le train était idéal. Nous y avons cru, mais il a craqué dans les 100 derniers mètres. Revenant de 2.000m, il abordait la distance de 2.500m, la course était assez rapprochée et il a eu un long voyage. C’est peut-être à cause de cela qu’il a un peu manqué à la fin. Nous allons le laisser tranquille, il n’ira pas sur le Grand Prix de Deauville et attendra l’automne où il devrait trouver de belles opportunités. Nous allons le laisser sur 2.400m. C’est un cheval avec un bon tempérament et cela lui permet de bien voyager. Bien qu’âgé de 4ans, il est encore tendre. Nous allons le respecter car il peut bien vieillir. Le cheval a battu le deuxième à deux reprises. »

http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2020/Skyward.pdf

Le frère de Siyoushake. Skyward a été racheté 170.000 Gns aux ventes Tattersalls d’octobre 2017 par son vendeur, Coulonces Sales. Élevé par Aleyrion Bloodstock, c’est un fils de Camelot, étalon de Coolmore, et de Shakeyourbody (Giant's Causeway). Il n’est autre que le frère de Siyoushake (Siyouni). Cette dernière a remporté en France les Prix Perth et Quincey (Grs3), mais a aussi terminé troisième du Prix Rothschild et deuxième du Prix Jean Romanet (Grs1). Désormais au haras, elle a un yearling par Wootton Bassett et un foal par Kingman. Il est aussi le frère de Pleasemetoo (Vale of York), gagnante à 2ans à Deauville et deuxième d’Antonoe (First Defence) dans le Prix d’Aumale (Gr3) à Chantilly.

C’est une souche américaine. La deuxième mère, Takesmybreathaway (Gone West), a donné Frost Giant (Giant's Causeway), gagnant du Suburban Handicap (Gr1) aux États-Unis, et Breathless Storm (Storm Cat), gagnant de Listed aussi aux États-Unis. Skyward descend de l’américaine Dance Number (Northern Dancer), gagnante des Beldame Stakes (Gr1), et qui est à l’origine de nombre de champions américains, dont Imagining (Giant’s Causeway), lauréat des Man O’War Stakes (Gr1), ou encore Super Saver (Maria’s Mon), gagnant du Kentucky Derby (Gr1) en 2010.

Sadler’s Wells

Montjeu

Floripedes

Camelot

Kingmambo

Tarfah

Fickle

SKYWARD (M4)

Storm Cat

Giant’s Causeway

Mariah’s Storm

Shakeyourbody

Gone West

Takesmybreathaway

Oscillate

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 1’43’’42

De 1.000m à 600m : 24’’39

De 600m à 400m : 11’’52

De 400m à 200m : 11’’26

De 200m à l’arrivée : 11’’72

Temps total : 2’42’’31