Rail Link arrive au haras de Vains

Élevage / 07.08.2020

Rail Link arrive au haras de Vains

Rail Link (Dansili), gagnant de l’Arc et du Grand Prix de Paris en 2006, quitte le haras de Cercy, où il faisait la monte depuis 2015, pour rejoindre le haras de Vains, dans le sud de la Manche. À la tête de la structure, Adrien Delaroque nous a déclaré : « Le cheval nous rejoint aujourd’hui. Nous sommes ravis de cette acquisition. C’est très enthousiasmant. La jumenterie de l’Ouest va beaucoup apprécier son arrivée chez nous. Il a des gagnants tous les week-ends, en plat comme en obstacle. Accueillir un étalon aussi demandé et double gagnant de Gr1 en course est formidable. »

Depuis son arrivée dans le Centre-Est, Rail Link a sailli plus de 500 juments, donnant notamment avec sa première génération Gelboe de Chanay, vainqueur du Prix Wild Monarch (L) 2019.

Il est également le père de deux gagnants de Gr1, nés du temps où il officiait en Angleterre : Épicuris, lauréat du Critérium de Saint-Cloud, et Spillway, vainqueur de l’Australian Cup.

Rail Link, qui officiait cette année à 2.500 € HT au haras de Cercy, fera la monte au tarif de 2.200 € HT. Il rejoint Racinger (Spectrum), On Est bien (Enrique) et Alhadab (Camelot), les trois autres étalons du haras de Vains.