Jean-Claude Rouget : « Sottsass est mieux que jamais »

Courses / 29.09.2020

Jean-Claude Rouget : « Sottsass est mieux que jamais »

Mardi matin, l’entraîneur nous a parlé de ses deux candidats à l’Arc, qui venaient de travailler sur la piste de Deauville. Et il a aussi évoqué ses autres chevaux du week-end.

Qatar Prix de l’Arc de Triomphe

« Sottsass et Raabihah ont bien travaillé ce matin. Je trouve que Sottsass est mieux que jamais en cette fin de saison. Sa course en Irlande lui a fait beaucoup de bien. Il devrait réaliser une belle performance dimanche. À présent, je l’ai aussi bien que l’an dernier, je retrouve vraiment le cheval que j’avais à cette même époque en 2019. Cette année, je ne l’avais encore jamais eu comme ça, du fait du calendrier perturbé par la pandémie. Mais je n’ai pas voulu lui brûler les ailes afin qu’il arrive frais sur l’Arc, qui a toujours été son objectif de l’année. Il connaît la course, où il a bien fait l’an dernier ; donc il a le droit d’être une nouvelle fois à l’arrivée. Je suis d’accord pour dire qu’en 2020, il n’a pas montré qu’il pouvait gagner l’Arc mais je pense qu’il va bien courir et peut finir dans les trois premiers.

Raabihah est très bien elle aussi. Nous avons simplement un point d’interrogation sur le terrain. Non pas au sens où elle serait handicapée par le terrain lourd ; nous ne savons pas car elle n’a jamais couru sur une piste très assouplie. »

Prix de l’Opéra Longines

« Tawkeel (Teofilo) a bien travaillé ce matin. Jusqu’à maintenant, elle a tout fait très facilement. Elle n’a pas le petit défaut qui était celui des autres membres de sa famille que j’ai entraînés : de très bons débuts de carrière puis un certain manque de constance. Elle, au contraire, elle ne fait que progresser et m’étonne à chaque fois. Dans l’Opéra, nous allons tout faire pour préserver son invincibilité. »

Qatar Prix Marcel Boussac - Critérium des Pouliches

« Cœursamba (The Wow Signal) est une pouliche généreuse. Après sa troisième place dans le Prix d’Aumale (Gr3), elle doit bien faire. Le lot est plus relevé, c’est certain, mais elle a gagné sa place au départ et je la pense capable de disputer l’arrivée. »

Haras de Bouquetot - Critérium de la Vente d’octobre Arqana

« J’aime bien Pouvoir Royal (Mayson), qui a facilement gagné son maiden le 15 août à La Teste. Il va bien défendre sa chance dans ce Critérium. »

Qatar Prix Dollar

« Glycon (Le Havre) est au top ! Il va bien dans le lourd. Pour lui, les pluies qui tombent cette semaine sont clairement un avantage. Il n’a pas couru à 2ans, très peu à 3ans… et n’est pas fatigué de sa saison de 4ans ! Il a beaucoup de retard à rattraper ! Il me semble avoir une très bonne chance samedi. »

TRIBUNE LIBRE

Jean-Claude Rouget : La preuve par 20/20 en 2020 !

« Je suis très préoccupé par la compétitivité des chevaux français. Car si la qualité de nos chevaux continue à baisser, notre pays va s’appauvrir. C’est un cercle vicieux : moins de bons chevaux, cela veut dire moins de bonnes courses, avec comme conséquences moins d’investisseurs dans le propriétariat et dans l’élevage.

Pour mesurer la crise que nous traversons, j’ai isolé les vingt premiers entraîneurs par les gains en France et en Angleterre. Et pour chacun d’entre eux, j’ai calculé la valeur moyenne de leurs vingt chevaux les plus riches en 2020. La différence est spectaculaire : chez nous, seuls deux entraîneurs sont au-dessus de 44 ; en Angleterre, ils sont dix ! La moitié de leurs entraîneurs contre 10 % des nôtres. Tout est dit…

Je comprends que la politique générale puisse privilégier le nombre par rapport à la qualité, puisque nous avons besoin de partants PMU. Mais cela a des conséquences qui sont de plus en plus marquées. Cela appelle à une action forte, très rapidement, pour améliorer le cheptel des chevaux en 40 et plus.

Aujourd’hui, nous n’avons sans doute plus assez d’entraîneurs-supports pour cette catégorie de chevaux. Et chez les jeunes entraîneurs, seule une petite partie est motivée par la sélection et par les jeunes chevaux. Je peux le comprendre, parce que le système des handicaps et réclamers est très – et trop – généreux : on donne quatre, cinq ou six fois plus d’argent que la valeur intrinsèque du cheval ! Tout cela je le sais, mais il faut réagir.

Je ne demande pas la lune. Juste un rééquilibrage des allocations dans l’intérêt général. D’une part, il faut réduire les nominaux des réclamers qui sont trop dotés, et ne jouent plus leur rôle d’épurateurs d’effectifs. D’autre part, il faut mieux payer les courses à conditions chez les jeunes chevaux : j’ai une pouliche qui a gagné trois courses de 2ans dans le Sud-Ouest – un maiden et deux Classes 2 – et elle n’a pris que 27.000 €. Résultat, les propriétaires vendent leurs chevaux assez rapidement, parce qu’ils savent que le programme ne va pas les récompenser. C’est très dommage.

Et ce que je dis n’a rien d’élitiste. On peut très bien imaginer des maidens avec des engagements en fonction du prix d’achat, pour que tous les chevaux, même les plus modestes dans leur profil, puissent trouver des engagements, s’endurcir et gagner des courses.

C’est notre intérêt à tous, quel que soit notre cheptel, que le niveau se relève. Nous serons tous gagnants. »

Comparatif France-Angleterre

Le tableau qui suit est éloquent. Les Anglais ont huit entraîneurs à plus de 44… la France seulement deux ; ils n’en ont qu’un sous les 40 et la France en a huit ! Pas besoin de chercher plus loin nos défaites à répétition dans les Groupes : la différence de niveau entre l’Angleterre et la France est mesurée à 3,8 kilos – presque 4 longueurs d’écart à l’arrivée !

                                          Angleterre                                                   France

#Rang/Gains Entraîneur Rating moyen Entraîneur Rating moyen
1er   J. Gosden  50 A. Fabre 46,9
2e  M. Johnston 46,5 J.-C. Rouget  46,6
3e  A. Balding  47,5 H.-A. Pantall  41,9
4e  R. Varian  46 F. Rossi 41
5e  R. Hannon  45,5 A. Marcialis  40,1
6e  W. Haggas 46 F.-H. Graffard 42,8
7e  C. Appleby  48 F. Chappet  43,2
8e  Sir M. Stoute  46,5 C. Escuder 37,5
9e  C. Hills 43,5 C. Ferland  42,7
10e  D. O'Meara  43 J. Reynier 38,5
11e  R. Fahey  41 F. Vermeulen  38,5
12e  K. Ryan  44,5 Y. Barberot  40
13e  C. Cox 43 D. Guillemin  HC*
14e  T. Easterby  38,5 J.-P. Gauvin  36,4
15e  R. Beckett  42,5 P. Brandt  39,3
16e  A. Watson  41,5 S. Wattel  33,7
17e  K. Burke  41 P. & F. Monfort  33,6
18e  S. & Ed. Crisford  44 C. Laffon Parias  42,4
19e  M. Appleby  35,5 F. Rohaut  HC**
20e  R. Charlton  42 C. Rossi  36,1
MOYENNE 43,8 40

* Six chevaux non pur-sang dans ses vingt meilleurs…

* Quatre chevaux non pur-sang dans ses vingt meilleurs…