Juddmonte Royal Lodge Stakes (Gr2) : New Mandate, made in France !

International / 26.09.2020

Juddmonte Royal Lodge Stakes (Gr2) : New Mandate, made in France !

Juddmonte Royal Lodge Stakes (Gr2)

New Mandate, made in France !

New Mandate a remporté en toute sérénité les Juddmonte Royal Lodge (Gr2), offrant un premier Groupe à son père, New Bay. Le 2ans a été élevé au haras de l’Hôtellerie, qui l’a vendu yearling chez Arqana. Guillaume Garçon nous raconte l’histoire du poulain.

Jour de Galop. Comment Mishhar, la mère de New Mandate, est-elle arrivée chez vous ?

Guillaume Garçon. - C’est Ghislain Bozo qui l’a achetée chez Arqana, en décembre 2016, alors qu’elle était pleine de Le Havre. Il avait eu un coup de cœur pour elle et nous a proposé d’aller la voir. La jument nous plaisait, le pedigree était superbe (c’est une sœur de la mère d’Avenir Certain, et on trouve aussi le nom de Mehmas sous la deuxième mère), le croisement nous plaisait et reproduisait évidemment celui d’Avenir Certain… Nous nous sommes associés avec Ghislain, Lucien Urano et François Drion sur sa propriété. Ghislain nous fait confiance depuis longtemps, M. Urano nous a confié quelques juments de l’écurie des Charmes, et François Drion accueille dans son haras irlandais nos juments qui vont à la saillie là-bas.

New Mandate a été racheté foal, avant d’être vendu yearling pour 35.000 €. Quel genre de poulain était-il ?

C’était un beau poulain, avec une belle ligne du dessus, mais des jarrets un peu loin et quelques petits défauts qui expliquent son prix. Il avait surtout un fort caractère et je ne suis pas étonné qu’il ait été castré.

Pourquoi avoir choisi le croisement avec New Bay ?

Mishhar est une très grande jument, et ses deux produits par Le Havre étaient vraiment gigantesques. D’ailleurs, le deuxième a bougé, je crois. Nous voulions donc ramener de l’épaisseur et pas trop de taille. New Bay avait ce profil, et nous l’aimions beaucoup comme cheval de course. Dans la même optique, nous l’avons croisée avec Camacho, dont elle a une très jolie foal. Elle est vide cette année de Territories et nous n’avons pas encore choisi à qui nous irons l’an prochain. Ce qui est sûr, c’est que nous avons bien fait de la racheter à la dernière vente d’élevage Arqana !

Un ticket pour la Breeders’ Cup

L’Europe n’offre pas beaucoup de débouchés à New Mandate. La raison est simple, il est hongre. Mais il est toujours préférable de se creuser les méninges pour trouver un programme à un bon cheval que d’avoir toutes les options ouvertes avec un mauvais.

Marc Chan, propriétaire à Hongkong et grand ami de Lanfranco Dettori, n’a rien raté de la course. Lui qui pour l’avenir compte sur The Summit (Wootton Bassett), déjà dans les écuries de David Hayes, dispose également d’un 2ans de tout premier plan avec ce New Mandate, qu’il a acheté après un succès dans une nursery (avec un rating de 81). Ensuite, il a décroché les Flying Scotsman (L) et les Royal Lodge comme un certain Frankel (Galileo), progressant d’une trentaine de livres en un mois…

Attentiste au sein d’un petit peloton emmené par Cobh (Kodi Bear), le pensionnaire de Ralph Beckett a attaqué à 400m du poteau. Il a pris l’avantage sur une pointe pour finalement devancer de trois quarts de longueur Ontario (Galileo), un peu pris de vitesse, et l’animateur. Lanfranco Dettori, encore en selle, a déclaré : « Le train de course modéré ne l’a pas aidé, mais il a gagné un bon poulain. Je suis heureux. Je pense que mon ami Marc Chan a dû bien apprécier. Il s’est imposé comme un poulain capable d’aller sur les Grs1. » Ralph Beckett a expliqué : « Il a été castré car il pensait davantage aux pouliches qu’à son travail. Il ne serait pas devenu le cheval qu’il est maintenant sans cela. Je suis très content de lui, c’est un poulain qui progresse bien. Étant donné que le programme ne nous offre pas grand-chose, un déplacement pour la Breeders’ Cup Juvenile Tuf (Gr1) est tout à fait envisageable. » New Mandate a décroché avec ce succès l’invitation à la course américaine.

Un premier Groupe pour New Bay. Présenté par le haras de l’Hôtellerie, New Mandate est passé deux fois sur le ring d’Arqana. Foal, il n’a pas atteint son prix de réserve (45.000 €) à la vente d’élevage avant d’être acheté 35.000 € par Elliott Bloodstock Services à la vente d’août. Il est le premier lauréat de Groupe issu du gagnant du Prix du Jockey Club (Gr1) New Bay (Dubawi), qui a fait ses débuts à 20.000 € chez Ballylinch et dont la première génération se compose de 77 juniors. Sa mère, Mishhar (Authorized), n’a pas gagné en seize sorties en Angleterre et New Mandate est son premier gagnant sur trois produits. C’est une demi-sœur de Puggy (Mark of Esteem), troisième dans les Rockfel Stakes (Gr2) et à qui l’on doit Avenir Certain (Le Havre), laquelle a réussi le doublé classique Poule d’Essai des Pouliches (Gr1) – Prix de Diane (Gr1) et a déjà produit une gagnante au Japon. Mishhar a une foal par Camacho (Danehill).