Le mot de la fin : Cheltenham

Le Mot de la Fin / 07.09.2020

Le mot de la fin : Cheltenham

Nous sommes (déjà, seulement !) en septembre et Cheltenham n’ouvrira pas ses portes avant fin octobre. Mais déjà, le mythique hippodrome anglais est sous les feux des projecteurs. La raison ? Le directeur de la Racecourse Association (R.C.A.), David Amstrong, a annoncé dimanche, dans l’émission de Racing TV Luck on Sunday, que le prochain Festival de Cheltenham ne devrait pas atteindre sa pleine capacité. Pour rappel, sur les quatre jours du meeting, 251.684 personnes sont venues en 2020 contre 266.557 en 2019, une année record. Évidemment, le Covid-19 est la raison de ce constat, même si le festival aura lieu dans six mois, et l’on sait que tout peut évoluer très vite dans un sens comme dans un autre. Mais en disant cela, David Amstrong s’est attiré les foudres de tous les passionnés qui n’attendent qu’une chose : retourner aux courses ! Certains allant même jusqu’à prédire la fin des courses si, dans six mois, les hippodromes ne peuvent pas accueillir leur pleine capacité. David Amstrong a cependant expliqué qu’il suivait le développement de tests qui pourraient permettre d’assouplir la distanciation sociale. La route est encore longue, mais le public anglais pourra retrouver les hippodromes à Doncaster ce week-end. Une bonne nouvelle avant peut-être de pouvoir augmenter progressivement les capacités au-delà des 25 % à 40 % évoqués.