Le Show AQPS Ouest a tenu ses promesses

Magazine / 18.09.2020

Le Show AQPS Ouest a tenu ses promesses

Si Seamus Murphy était bel et bien présent, c’est tout de même devant une foule essentiellement française que s’est tenu le Show AQPS Ouest, jeudi, sur l’hippodrome de l’Isle-Briand. De nombreux professionnels locaux avaient fait le déplacement pour suivre les foals et les 2ans, et, malgré le contexte, il y a eu un peu de commerce.

Par Christopher Galmiche

LES FOALS

La Bretagne à l’honneur. À tout seigneur, tout honneur, nous commençons par les foals puisque le champion suprême, qui a remporté le Prix Arqana, est un poulain né en 2020. Il a aussi gagné la finale des Foals-Prix Haras de la Hêtraie et la section 3, réservée aux jeunes foals mâles, le Prix Dynavena Yearling. Il s’agit du numéro 36, Kenzo des Bruyères, un fils de Kapgarde, étalon cher à la famille de Gigou, élevé dans les Côtes-d’Armor par Guillaume et Florence Thomas, comme son nom l’indique. Il a fait l’unanimité auprès d’un jury qui a déclaré : « Il est magnifique et se déplace très bien. » Aliette Forien, qui l’avait jugé dans sa section, a expliqué : « Il nous a tapé dans l’œil. Il a tout : beaucoup de chic, de l’os, il est très régulier. » Kenzo des Bruyères avait aussi tapé dans l’œil des observateurs, puisqu’il a été acheté, après avoir été repéré en juin. C’est un poulain avec du cadre, signé Kapgarde donc, issu d’une propre sœur d’Imposant (Video Rock), double gagnant de l’Anjou-Loire Challenge (L), et provenant donc de la famille de Mikador (Kadalko), deuxième du Prix Héros XII (Gr3). Plus loin dans sa souche, on retrouve le nom du champion Espoir d’Allen (Voix du Nord), gagnant du Champion Hurdle (Gr1), d’Envoi Allen (Muhtathir), double lauréat de Gr1 à Cheltenham, et d’Une Époque (Dom Alco), vainqueur du Prix Sytaj (Gr3). Soit une belle famille Vagne.

Dans sa section, il a devancé le numéro 39, Kyoto des Brosses (Magneticjim), présenté par Pierre et Émilie Lecoq. Kyoto des Brosses est un petit-fils de Madrika (Kadalko), troisième du Prix Sytaj, et un neveu d’Up to You (Khalkevi), lauréat du Prix Gérald de Rochefort (L). Kyoto des Brosses a remporté la petite finale des Foals-Prix Haras du Lion, réservée aux deuxièmes, et le Prix de l’Asselco, pour le meilleur couple jument-poulain. Dans la section 3, c’est le 27, Kingstonn (Free Port Lux), présenté par le Breton Jean-Philippe Raoult, qui a pris la troisième place.

Sylvain et Amélie Martin sur le devant de la scène. À la tête de l’écurie Seconde Chance, Sylvain et Amélie Martin sont relativement novices sur la scène des concours. Au Lion, ils ont présenté une magnifique fille de Manatee (Monsun), nommée Kinahe, qui se détachait clairement de sa section, le Prix Dynavena Croissance, pour les foals femelles âgés. Richard Powell, qui faisait partie du jury, a déclaré : « Elle est bien développée, avec beaucoup de chic, une belle locomotion et de l’harmonie. » Kinahe a aussi fini deuxième de la finale des foals. Sous sa troisième mère, on retrouve le nom du champion Blue Dragon (Califet), mais aussi d’Envole Toi (Enrique), Ballotin (Enrique) et Fabulous Dragoness (Poliglote). Dans sa section 2, Kinahe a devancé le numéro 22, Keep Up (Storm the Stars), et le numéro 13, Kachina, une fille d’un étalon en forme au concours : Magneticjim. Keep Up et Kachina étaient présentées par le haras des Passions.

No Risk at All, le coup de maître. L’étalon du haras de Montaigu No Risk at All (My Risk) avait un seul engagé dans ce Show : Karoline Banbou. Présentée par Évelyne Banchereau, elle a gagné le Prix Dynavena Élevage, réservé aux jeunes foals femelles. Le jury en a dit : « Elle a beaucoup de chic, pas de défauts et trotte bien. » Dans sa section 1, Karoline Banbou a devancé le numéro 11, Kaleeka (Voiladenuo), présentée par le haras de la Rousselière, et le numéro 7, Kola d’Oudairies (Kamsin), présentée par Michel de Gigou.

Morpheus frappe d’emblée. Avec sa première génération française, l’étalon du haras du Grand Chesnaie, Morpheus, a frappé d’emblée. Avec son seul produit au concours, le numéro 51, un fils d’Unagrez (Smadoun), deuxième du Prix Radio Paris, il a remporté la section 4, le Prix Dynavena Foals pour les foals mâles âgés. « Il se déplace bien et est très actif », a dit Charles Magnien, membre du jury. Dans sa section, le lauréat a devancé le numéro 40, Klovis des Mottes (Clovis du Berlais), présenté par le haras de la Rousselière, et le numéro 52, Kendor Kergador (Honolulu), présenté par Michel Coroller.

LES RÉSULTATS

Section 1 - Prix Dynavena Élevage-Jeunes foals femelles

#

Numéro

Nom et/ou origine

Présentateur

1re

20

Karoline Banbou (No Risk at All & Vestale Banbou, par Apsis)

E. Banchereau

2e

11

Kaleeka (Voiladenuo & Saleeka, par Arvico)

Haras de la Rousselière

3e

7

Kola d’Oudairies (Kamsin & Pythie d’Oudairies)

M. de Gigou

Section 2 - Prix Dynavena Croissance-Foals femelles âgés

#

Numéro

Nom et/ou origine

Présentateur

1re

15

Kinahe (Manatee & Dancing Shoes, par Turgeon)

Poulinières.com

2e

22

Keep Up (Storm the Stars & Enivrante Passion, par Sageburg)

Haras des Passions

3e

13

Kachina (Magneticjim & Aliberty Monterg, par Assessor)

Haras des Passions

Section 3-Prix Dynavena Yearling-Jeunes foals mâles

#

Numéro

Nom et/ou origine

Présentateur

1er

36

Kenzo des Bruyères (Kapgarde & Omance, par Video Rock)

G. & F. Thomas

2e

39

Kyoto des Brosses (Magneticjim & Tikida, par Prince Kirk)

P. Lecoq

3e

27

Kingstonn (Free Port Lux & Balnilla, par Balko)

J.-P. Raoult

Section 4 - Prix Dynavena Foals-Foals mâles âgés

#

Numéro

Nom et/ou origine

Présentateur

1er

51

Morpheus & Unagrez, par Smadoun

S. Isaac

2e

40

Klovis des Mottes (Clovis du Berlais & Uzelle des Mottes, par Robin des Champs)

3e

52

Kendor Kergador (Honolulu & Quilkenny, par Ungaro)

Petite finale des foals - Prix Haras du Lion

Numéro

Nom et/ou origine

Présentateur

39

Kyoto des Brosses (Magneticjim & Tikida, par Prince Kirk)

P. Lecoq

Finale des foals - Prix Haras de la Hêtraie

Numéro

Nom et/ou origine

Présentateur

36

Kenzo des Bruyères (Kapgarde & Omance, par Video Rock)

G. & F. Thomas

Champion Suprême - Prix Arqana

Numéro

Nom et/ou origine

Présentateur

36

Kenzo des Bruyères (Kapgarde & Omance, par Video Rock)

G. & F. Thomas

LES 2ANS

Ialban, meilleur 2ans. Olivier et Vanessa Sauvaget se déplacent très souvent sur les concours, avec réussite. Cette année, on les a vus à Paray et au Lion, à domicile quasiment. Ils ont présenté le champion des 2ans, lauréat des Prix JDG, Haras de Montaigu, pour le meilleur mâle. Il s’agit de Ialban (Gris de Gris), un très beau poulain, avec un modèle harmonieux, qui se déplace très bien. Ialban est un frère de Valban (Poliglote), lauréat du Prix James Hennessy (L), deuxième du Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3) et du Grand Prix de Pau (Gr3). Ialban a battu Imperio (Manduro), présenté par Couétil Élevage, et Innamoramento (Sri Putra), présenté par le haras du Saz.

La famille d’Easysland à l’honneur. Dans la première section des 2ans, celle réservée aux femelles, c’est le numéro 68 qui s’est imposé. Il s’agit d’Ip Up (Secret Singer), présentée par l’association Vigneron-Lochin. C’est une nièce du champion de cross Easysland (Gentlewave) et de Sarisland (Martaline), gagnant du Prix Montgomery (Gr3). Elle a précédé le numéro 59, Incoast (Coastal Path), présentée par Couétil Élevage, et Italienne (Nombre Premier), du haras de Beaulieu.

LES RÉSULTATS

Section 5 - Femelles

#

Numéro

Nom et/ou origine

Présentateur

1re

68

Ip Up (Secret Singer & Upisland, par Laveron)

M. Lochin & T. Vigneron

2e

59

Incoast (Coastal Path & Adula, par Day Flight)

Couétil Élevage

3e

66

Italienne (Nombre Premier & Grande Avenue, par Roseau d’Or)

Haras de Beaulieu

Section 6 – Mâles - Prix Haras de Montaigu

#

Numéro

Nom et/ou origine

Présentateur

1er

83

Ialban (Gris de Gris & Paloma de Saisy, par Network)

V. Sauvaget

2e

76

Imperio (Manduro & Toady, par Network)

Couétil Elevage

3e

84

Innamoramento (Sri Putra & Je Te Donne, par En Calcat)

Haras du Saz

Champion des 2ans - Prix JDG

83

Ialban (Gris de Gris & Paloma de Saisy, par Network)

V. Sauvaget