LE TOUR DES HARAS - SEPTEMBRE 2020 : les Capucines : à trois, on est plus forts

Élevage / 07.09.2020

LE TOUR DES HARAS - SEPTEMBRE 2020 : les Capucines : à trois, on est plus forts

Comme chaque année, les journalistes de JDG visitent les haras qui présenteront des yearlings en septembre chez Arqana. Michel Zerolo et Éric Puerari nous ont ouvert les portes du haras des Capucines !

Par Adrien Cugnasse

Avec 49 yearlings au catalogue de la vente de sélection 2020, le haras des Capucines est le consignataire qui présente le plus de lots. On y trouve notamment quatre produits d’Almanzor (Wootton Bassett), six Dabirsim (Hat Trick), une Galileo (Sadler’s Wells), un Invincible Spirit (Green Desert), un Kingman (Invincible Spirit), deux Lope de Vega (Shamardal), quatre Siyouni (Pivotal) et quatre Wootton Bassett (Iffraaj)… Cette année, les Capucines présentent notamment la propre sœur de Rymska (Le Havre), quadruple lauréate de Groupe aux États-Unis, une sœur par Dabirsim de Family One (Prix Robert Papin, Gr2) ou encore une Lope de Vega issue de Czabo (Park Express Stakes, Gr3).

Un été fructueux… Si la saison 2020 a été raccourcie un peu partout à travers le monde, cela n’a pas empêché les chevaux élevés et/ou vendus par les Capucines de se distinguer à l’international. Le 15 août, Ateem (Dark Angel), deux fois placé de Listed en France, a gagné la célèbre Copa de Ora de San Sebastian. Quelques heures plus tard, Étoile (Siyouni) s’est classée deuxième des Dance Smartly Stakes (Gr2) à Woodbine. En France, elle avait remporté le Prix Cléopâtre (Gr3). Le 31 juillet au Curragh, Pablo Escobarr (Galileo) a gagné les Glorious Stakes (Gr3). En Australie, King of Leogrance (Camelot) s’est offert l’Adelaide Cup (Gr2). Chachnak (Kingman) a remporté le Prix de Guiche (Gr3) avant de tenter sa chance au niveau classique. Il a confirmé en s’imposant dans le Prix du Prince d'Orange (Gr3) dimanche. Jack and Noah (Bated Breath) – dont nous parlerons plus loin – a encore brillé aux États-Unis, en remportant une Listed sur 1.100m le 28 août. Son entraîneur, Mark Casse, a déclaré : « Il est extrêmement rapide. C'est probablement le cheval le plus "vite" de ma carrière d'entraîneur. À présent, il va falloir aller face aux chevaux d'âge. » La presse américaine évoque le Breeders' Cup Turf Sprint (Gr1) comme objectif. Audarya (Wootton Bassett) a gagné le Prix Jean Romanet (Gr1) et elle sera revue dans le Prix de l’Opéra (Gr1). Plusieurs jeunes chevaux semblent promis à un bel avenir, à l’image d’Almona (Siyouni), qui a remporté sa Classe 2 de deux longueurs le 5 septembre, sa deuxième victoire en trois sorties, ou d’Al Rufaa (Kingman), entraîné par John Gosden pour Al Shaqab Racing, qui a remporté sa quatrième victoire en Angleterre le 8 août, sa troisième de la saison 2020.

Saqr, la vitesse et la précocité. L’un des espoirs des Capucines n’est autre que l’invaincu Saqr (Dutch Art). Il a très bien couru à deux reprises sous l’entraînement de Fabrice Chappet. Ce 2ans pourrait être revu au niveau Groupe en France ou s’envoler pour courir les bonnes courses au Qatar. Michel Zerolo explique : « Après deux croisements avec des étalons de tenue – qui n’ont pas été fructueux – nous avons choisi de croiser la mère avec un cheval de vitesse. Notre choix s’est porté sur Dutch Art (Medicean). L’idée était de la croiser avec la lignée mâle de Mr. Prospector (Raise a Native). En cumulant ces deux critères, le choix devient assez limité. Elle a ensuite rencontré Wootton Bassett (Iffraaj) pour reproduire un croisement comparable (d’où le lot 276 de la vente). Saqr était un assez joli poulain, avec de la précocité. Nous avions acheté la mère, Varega, sur les recommandations de Jean-Claude Rouget. Sous son entraînement, elle avait gagné très plaisamment à 2ans. Estimée, elle s’est accidentée et nous l’avons achetée à ce moment-là. C’est une assez bonne famille Niarchos. La jument est belle et c’est une fille du remarquable Danehill Dancer (Danehill)… »

Jack and Noah affole le chrono à Belmont Park. Pour sa troisième victoire américaine, le 19 juin, dans les Sir Cat Stakes, Jack and Noah a parcouru les 1.200m de Belmont Park en 1'07”05. Il est passé à 35 centièmes du record du parcours. À son sujet, Michel Zerolo explique : « C’est un cheval que nous avons élevé avec Ariane Gravereaux. Nous avions acheté la deuxième mère, Louvakhova (Maria's Mon), gagnante sous l'entraînement de Jean-Claude Rouget puis black type aux États-Unis. Elle nous a donné Winter Count (Mizzen Mast) – future mère de Jack and Noah – et nous l’avons vendue. Louvakhova a ensuite produit Crossfirehurricane (Kitten's Joy), lauréat des Gallinule Stakes (Gr3) et au départ du Derby d'Irlande (Gr1) 2020. Winter Count, que nous avons donc conservé, était précoce. Mais lors de sa première sortie, elle a poussé tellement fort qu’elle s’est fait une fracture du bassin. La pouliche fut donc arrêtée au bout de 100m. Nous l’avons présentée à des étalons intéressants, mais pas forcément chers. C’est ainsi que Jack and Noah est né, avec une couleur assez particulière qui l’a un peu desservi aux ventes. Présenté à la vacation d’août, il a été pinhooké par Willie Browne qui avait repéré sa qualité. Et il a d’ailleurs très bien breezé à Deauville l’année suivante. Anthony Stroud l’a alors acheté… avant de le rendre. Justin Casse, le sous-enchérisseur, l’a acquis et il est parti chez son frère. Jack and Noah est vite et précoce, comme souvent dans cette famille. Il a gagné deux Listeds aux États-Unis… »

Puissance trois. En 2019, Philippe Lazare est devenu le troisième associé du haras des Capucines. Éric Puerari détaille : « Ce nouvel associé investit – avec nous – à la fois dans la propriété et dans la jumenterie. Ensemble nous voulons améliorer le niveau de nos mères. C’est plus un ajout, un renforcement, une force supplémentaire… qu’un changement. L’entente est bonne. Et cela correspond à l’esprit d’équipe qui a toujours existé aux Capucines. C’est un métier difficile et le fait d’avoir des associés permet d’être plus forts. Nous avons déjà acheté sept juments l’année dernière – à Deauville et à Keeneland – et nous allons continuer. Ce sont principalement de jeunes juments, avec des performances en course. Mais pas forcément black types. Une certaine vitesse et un peu de précocité. Nous sommes attentifs aux pères de mères. C’est ainsi que nous avons acquis des filles de Siyouni (Pivotal), Soldier Hollow (In the Wings), More than Ready (Southern Halo)… »

Éric Puerari poursuit : « Dans les sires de première année, nous avons sollicité trop tard une saillie de Blue Point (Shamardal) : il était complet très tôt. J’ai un a priori favorable sur la production d’Almanzor (Wootton Bassett) et de Zarak** (Dubawi). Nous en avons plusieurs à vendre au mois d’août. » Michel Zerolo détaille : « J’aime beaucoup Expert Eye (Acclamation). Nous avons tendance à faire confiance à des chevaux relativement confirmés. J’ai beaucoup d’estime pour la production de Sea the Moon (Sea the Stars) et il est encore très abordable. Tout comme Bated Breath (Dansili). »

Le système doit retrouver des clients de premier plan. Concernant ses espoirs pour la seconde partie de 2020, Michel Zerolo nous a dit : « Comme tout le monde, je souhaite que les ventes se passent bien ! Et puis nous espérons que les courses françaises vont se redresser. Avec un réajustement des allocations grâce aux bons résultats du PMU. C’est indispensable. Aux États-Unis, les hippodromes qui ont réalisé de bons meetings revoient déjà à la hausse les prix de course. Et de manière substantielle qui plus est. Il faut faire la même chose en France. » Éric Puerari poursuit : « « La date un peu retardée a grandement profité aux chevaux. Ils sont plus faciles à juger à cette période. Une fois la vente de sélection terminée, il faudra voir si elle doit être reconduite en septembre ou si nous devons revenir à nos vieilles habitudes. D’une manière générale, je pense qu’on ne fait pas la part assez belle aux jeunes chevaux dans les allocations de notre pays. La balance ne penche pas en faveur des 2ans. Or c’est une prise de risque pour un propriétaire que d’acheter un yearling et il serait équitable qu’il soit mieux récompensé. Le monde des courses est très divisé en ce moment. Beaucoup de gens, aux marges du système, sont bien organisés et ils ont tiré la couverture vers eux. Je voudrais savoir combien d’acteurs du plat se sentent représentés par le Conseil d’administration tel qu’il est composé aujourd’hui. Si l’on veut une évolution, pour redresser les courses françaises, il est urgent d’avoir un pôle entreprise à France Galop. Car pour l’instant, cela reste une administration. Il faut donc modifier les statuts de manière urgente, pour faire venir de grands chefs d’entreprise avec une vision d’avenir pour les courses. La composition associative des instances ne permet pas aujourd’hui de prendre la moindre direction. Je voudrais remercier Arqana qui fait excellent travail pour amener des acheteurs dans les meilleures conditions possibles. C’est une bataille de tous les instants. Je pense qu’il faut continuer à croire en la force de nos ventes qui produisent des gagnants dans le monde entier et tous les jours. J’ai bon espoir que le marché soit pleinement redressé l’année prochaine. Cette année, on peut considérer que les acheteurs auront l’opportunité de faire de bonnes affaires. Ce devrait être une édition favorable aux acheteurs, aux personnes qui ont une certaine audace… »

LES YEARLINGS DE LA VENTE DE SÉLECTION

Lot Sexe Père Mère
2 F. Siyouni Zain Al Boldan
3 F. Dabirsim Zanyeva
11 F. Shalaa Al Nofor
17 M. Siyouni Ana Smart
21 F. Dabirsim Ascot Family
22 M. Toronado Attachante
47 M. Shalaa Cheriearch
49 M. Dabirsim Cheveley
52 F. Dark Angel Clarmina
54 F. Galileo Come To Heel
58 F. Lope de Vega Czabo
60 F. No Nay Never Danehill's Dream
62 F. Wootton Bassett Dazara
63 F. Shalaa Dealbata
93 M. Lope de Vega Foreign Legionary
94 F. Le Havre Foreign Raider
106 M. Dabirsim Grace Lady
117 M. Camelot Ilioushka
122 M. Siyouni Just Little
134 M. Almanzor La Pedrera
139 F. Le Havre Lia Waltz
148 F. Shalaa Mandheera
154 F. Shalaa Mediteranea
156 F. Dabirsim Milena's Dream
180 M. Dark Angel Pandora's Box
220 M. Siyouni Sandy Girl
234 M. No Nay Never Shahinda
243 M. Invincible Spirit Soie
250 M. Kingman Speralita
265 M. Starspangledbanner Tokyoite
276 F. Wootton Bassett Varega
307 F. Olympic Glory Apostrophe
315 F. Dream Ahead Bartira
347 M. Showcasing Dutch S