Vente Arqana : Les faits marquants

Institution / Ventes / 10.09.2020

Vente Arqana : Les faits marquants

Prudenzia, Coolmore, et les millions

#199 M Galileo & Prudenzia, par Dansili 2.000.000 €

Acheteur : M. V. Magnier

Vendeur : Écurie des Monceaux

Éleveurs : Écurie des Monceaux & Écurie Skymarc Farm

M. V. Magnier a fini par avoir le dernier mot, à 2 millions d’euros, sur David Redvers pour le lot 199, le fils de Galileo et de Prudenzia (Dansili). C’est un nouveau record pour cette poulinière à Arqana : neuf de ses yearlings sont passés sur le ring, pour un chiffre d’affaires de 10.195.000 €, un prix moyen de 1.132.778 € et un prix médian de 1.100.000 € ! Le précédent yearling le plus "cher" de la poulinière est Philomène (Dubawi), adjugée 1.625.000 € l’an passé à Godolphin et depuis impressionnante lauréate du Prix de la Cascade (Inédites) pour ses débuts. Mais le produit le plus cher sur un ring de Prudenzia n’est autre que la fantasque Chicquita (Montjeu) : achetée 600.000 € yearling par Badgers Bloodstock, elle est passée sur le ring de la vente d’élevage de Goffs à la fin de son année de 3ans, forte de sa victoire dans les Irish Oaks et de sa deuxième place dans le Diane de Trêve (Motivator). Peter et Ross Doyle avaient signé le bon à 6.000.000 €, agissant pour Coolmore. Désormais poulinière, Chicquita a donné Secret Thoughts (War Front), troisième des Silver Flash Stakes (Gr3) à 2ans, et sa 2ans Nicest (American Pharoah), qui a montré des promesses et a été engagée dans les Moyglare Stud Stakes (Gr1).

Le propre frère de la Coolmore Magic Wand. C’est une famille que Coolmore connaît bien puisque Prudenzia a aussi donné Magic Wand (Galileo), achetée 1.400.000 € yearling à Arqana. Magic Wand s’est avérée une jument de course formidable : elle a gagné les Mackinnon Stakes (Gr1) en Australie et pris de multiples places de Gr1 un peu partout dans le monde : en France, en Angleterre, en Irlande, aux États-Unis, à Hongkong… Elle est aussi allée faire un tour en Arabie saoudite, où elle a échoué dans la Saudi Cup mais cette sortie sur le dirt comporte des excuses. Elle est toujours engagée dans le Qatar Prix Vermeille (Gr1), dimanche à ParisLongchamp. M. V. Magnier a commenté : « Il provient d’une famille magique. Il est par Galileo, qui réalise de nouveau une belle année. Tout comme Lady O’Reilly vient de le dire, la mère est incroyable et il est spécial. Espérons que tout se passe bien ! Les Monceaux et Henri Bozo font un travail incroyable, ils ont toujours des bons chevaux. C’est génial pour eux et cela récompense leur travail. »

Une souche qui peut encore prendre du relief durant le week-end. Cette famille des Monceaux prend du relief au fur et à mesure des années. La deuxième mère est Platonic (Zafonic), dont sept yearlings ont été vendus pour un chiffre d’affaires de 2.880.000 € (prix moyen de 411.429 €). Platonic est la mère de Pacifique (Montjeu), lauréate du Prix de Lutèce (Gr3), et du 3ans English King (Camelot), lequel dispose toujours d’engagements dans le Juddmonte Grand Prix de Paris (Gr1), dimanche, et le St Leger de Doncaster (Gr1), samedi. Pacifique est par ailleurs la mère de Paix (Muhaarar), gagnante du Prix de Lutèce (Gr3) le 3 septembre 2020. Pacifique a eu trois yearlings sur le ring d’Arqana, pour un chiffre d’affaires de 3.100.000 € comprenant Parabellum (Dubawi), le yearling le plus cher vendu à Arqana (2.600.000 €).

Si l’on prend tous les produits de Platonic, Pacifique et Prudenzia passés yearling sur le ring d’Arqana, on arrive à un chiffre d’affaires de 16.175.000 €, pour un prix moyen de 851.316 € environ.

Jean-Claude Rouget obtient la sœur de Polydream pour Gainesway

#194 F Siyouni & Polygreen, par Green Tune 700.000 €

Acheteur : Jean-Claude Rouget

Vendeur : Écurie des Monceaux

Éleveurs : Écurie des Monceaux, Beauregard Bloodstock, Framont Limited

Jean-Claude Rouget a fini à l’emporter à 700.000 € pour le lot 194. Il n’est pas commun de voir l’entraîneur monter aussi haut dans les enchères en ventes publiques ! D’ailleurs, si l’on en croit le moteur de recherche d’Arqana (qui remonte jusqu’en 2000), il n’a jamais signé un prix aussi haut sous son nom. L’enchère la plus élevée que nous ayons retrouvée pour un yearling sous son nom est de 360.000 €, en 2016, pour Ionic (Intello & Platonic).

Jean-Claude Rouget était au téléphone durant tout le temps des enchères et a indiqué : « J’entraîne pour Gainesway. » Gainesway a eu peu de chevaux à l’entraînement en France : on retrouve Quest (Mr Sidney), en 2014 et 2015 chez Criquette Head, et plus récemment le Undark (Karakontie), qui a couru sous l’entraînement d’André Fabre, mais qui a depuis été vendu lors de la vente d’été. Gainesway est l’une des "superpuissances" des courses américaines, là où stationne actuellement Tapit et où, dans le passé, ont été basés Blushing Groom, Irish River, Lyphard, Riverman, Vaguely Noble

Une sœur de Polydream. Jean-Claude Rouget et Gainesway vont donc commencer leur association avec cette belle pouliche, très bien née : elle est la sœur de Polydream (Oasis Dream), gagnante du Prix Maurice de Gheest (Gr1), du Prix de la Porte Maillot et du Prix du Palais Royal (Grs3), et du Prix du Calvados (Gr3, à l’époque). Elle a aussi pris la deuxième place du Qatar Prix Marcel Boussac (Gr1). Avant Polydream, Polygreen a donné Évaporation (Red Ransom), gagnante des Prix Amandine et Isola Bella (Ls), deuxième des Prix du Pin, Perth et Edmond Blanc (Grs3) et troisième des Prix de la Porte Maillot, du Palais Royal et du Muguet (Grs2).

La belle réussite de Polygreen sur le ring pour les Monceaux. Il s’agit donc d’une famille Wertheimer : Polygreen est arrivée aux Monceaux en 2015, lorsque le haras d’Henri Bozo a acheté la jument pleine de Big Brothers Pride (Invincible Spirit) à la vente d’élevage Arqana en 2015, moyennant 200.000 €. Polydream était encore foal. Depuis cet achat, les Monceaux ont vendu deux produits de la jument : Big Brothers Pride, future gagnante du Prix Sigy (Gr3), vendue 400.000 € à Ghislain Bozo et David Redvers, et donc la yearling achetée jeudi par Jean-Claude Rouget. Deux produits, 1.100.000 € de chiffre d’affaires, 550.000 € de prix moyen. Polygreen a remporté le Prix d’Angerville (L) et, aux États-Unis, a pris la deuxième place du Monrovia.

Sébastien Desmontils remporte la bataille autour de la sœur de Wind Chimes par Frankel

#157 F Frankel & Militante, par Johannesburg 630.000 €

Acheteur : Chauvigny Global Equine

Vendeur : Écurie des Monceaux

Éleveur : Écurie des Monceaux

La bataille a été rude autour du lot 157, une belle fille de Frankel et de Militante (Johannesburg). Freddy Head et Ghislain Bozo étaient sur le coup et ont fini par abdiquer. Cela s’est joué entre Laurent Benoit, à côté du rond, et Sébastien Desmontils, au restaurant. Ce dernier l’a emporté à 630.000 € pour son client japonais, Hisaaki Saito.

La pouliche est le sixième produit de Militante, troisième d’un Prix Six Perfections (L, à l’époque). Elle est suitée d’une foal par Galileo. Au haras, elle a donné deux black types : Golden Fastnet (Fastnet Rock), troisième du Prix Petite Étoile (L), et la grise Wind Chimes (Mastercraftsman), entraînée par André Fabre pour Coolmore après avoir été achetée 130.000 € à la vente d’août Arqana (où Laurent Benoit avait signé le bon !). En piste, elle a remporté le Prix Hérod (L) à 2ans et, à 3ans, a gagné le Prix de Lieurey (Gr3), pris une proche troisième place dans la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1) après avoir dû faire les extérieurs, et n’a été battue que d’une tête par Recoletos (Whipper) dans le Prix du Moulin de Longchamp (Gr1).

Un nouveau Frankel pour Hisaaki Saito. Sébastien Desmontils a expliqué : « C’est une très belle pouliche, avec une belle page. Je suis ravi de l’avoir. Elle a l’air de pouvoir être une pouliche de Diane. Mon client japonais adore les courses, il a actuellement quatre chevaux à l’entraînement, chez Fabrice Chappet et Henri-François Devin. Nous ne savons pas encore chez qui elle ira à l’entraînement. »

Sur ses quatre chevaux à l’entraînement, Hisaaki Saito compte sur deux produits de Frankel : Integrant, un fils de Via Manzoni (Monsun), acheté 525.000 Gns lors du book 1 de Tattersalls, et Stonetail, un fils de Dubai Rose (Dubai Destination), acheté 210.000 € en août 2019 à Tattersalls. Hisaaki Saito a vu ses couleurs s’imposer pour la première fois en France, à Deauville le 11 août dernier, avec la victoire d’Early Light (Wootton Bassett) dans le Prix du Rotary (Classe 2).

La sœur d’Intellogent par Siyouni pour Mag O’Toole et Coolmore

#174 F Siyouni & Nuit Polaire, par Kheleyf 400.000 €

Acheteur : Margaret O’Toole/M. V. Magnier

Vendeur : Écurie des Monceaux

Éleveur : Écurie des Monceaux

Mag O’Toole a signé le bon à 400.000 € pour le lot 174, en association avec M. V. Magnier. Cette pouliche par Siyouni est le sixième produit de sa mère, Nuit Polaire (Kheleyf), laquelle a donné Intellogent (Intello), lauréat d’un Qatar Prix Jean Prat (Gr1) et aussi gagnant du Prix de Guiche (Gr3). La jument, suitée d’une foal par Dubawi, a aussi donné un autre black type : Lightupthenight (Dutch Art), troisième d’un Prix Amandine (L).

C’est une souche riche en caractère gras avec, sous la deuxième mère, Night Magic (Peintre Célèbre), gagnante des Oaks d’Italia (Gr2) et mère de Nightflower (Dylan Thomas), gagnante du Preis von Europa (Gr1, deux fois) et placée dans le Preis der Diana, le Grosser Preis Von Baden et le Grosser Preis Von Berlin (Grs1). C’est aussi la famille de Nymphea (Dylan Thomas), qui remporta le Grosser Preis Von Berlin (Gr1).

Bahreïn, le nouveau centre du monde (hippique)

# 251 F Dubawi & Starlet’s Sister, par Galileo 2.500.000 €

Acheteur : Oliver St Lawrence

Vendeur : Écurie des Monceaux

Éleveur : Écurie des Monceaux

Il y a peu, beaucoup d’acteurs ignoraient qu’on courait au galop au Bahreïn. Mais depuis 2019, ce pays d’à peine 1,4 million d’habitants entame une ouverture sur la scène hippique internationale. Fin novembre, nous avons assisté à la toute première édition du Bahrain International Trophy (2.000m). Il s’agit de la première course internationale disputée au Bahreïn, avec 500.000 £ d’allocations… une épreuve remportée par le "Reynier" Royal Julius (Acclamation) ! Fawzi Nass, entraîneur et propriétaire au Bahreïn, est très actif depuis des années en Europe, tant sur le marché des yearlings que sur celui des chevaux à l’entraînement. Ce dernier, jeudi à Deauville, il a mené une longue bataille face à Peter Brant et Godolphin pour l’une des vedettes annoncées de la vente, la sœur de Sottsass (Siyouni) et Sistercharlie (Myboycharlie). L’Américain a jeté l’éponge en premier. La pouliche a botté dans le rond, frappant la barrière de corde, certainement impressionnée par la foule masquée. Les enchères ont repris et la bataille s’est transformée en un duel entre Anthony Stroud et Fawzi Nass (accompagné de son courtier Oliver St Lawrence). L’homme du Bahreïn a eu le dernier mot, signant le bon à 2,5 millions d’euros avant de déclarer : « C’est bien sûr une très belle pouliche, avec un formidable pedigree. C’est Son Altesse le cheikh Nasser Al Khalifa [de la famille royale de Bahreïn, ndlr] qui l’a acquise avec KHK Racing [une autre casaque bahreïnie, ndlr]… Elle sera entraînée en Angleterre par un entraîneur à déterminer. Forcément le marché est très fort pour une telle pouliche. Une telle qualité est difficile à trouver. »

Henri Bozo sait réveiller les souches. Que dire sur Starlet’s Sister (Galileo) qui n’ait déjà été écrit ? Comme jument de course, elle n’avait pas laissé un souvenir impérissable. On connaît tous la réussite de sa descendance, avec le classique Sottsass, qui passe un grand test ce week-end en Irlande, la septuple lauréate de Gr1 Sistercharlie, et la gagnante de Groupe My Sister Nat (Acclamation). Ce qui est assez incroyable, c’est qu’au moment de son achat par les Monceaux, le papier de Starlet’s Sister était solide, mais pas au point de laisser entrevoir la success story à venir... Elle était la sœur de Leo’s Starlet (Galileo), lauréate du Prix Cléopâtre (Gr.3) et la placée de Gr1 Anabaa’s Creation (Anabaa). Et la deuxième mère n’avait pas donné qu’un seul black type, Première Création (Green Tune), deuxième du Prix Chloé (Gr3). Ce beau pedigree est donc devenu extraordinaire. Ce réveil de la souche au sein des Monceaux fait écho à l’explosion de la descendance de Platonic (Zafonic) dans les mêmes mains…

# 228 M American Pharoah & Sea of Snow, par Distorted Humor 320.000 €

Acheteur : Oliver St Lawrence

Vendeur : Haras d’Étreham

Éleveurs : Frankfort Park Farm & Brendan Gallagher Bloodstock

Lors des deux premiers jours de cette vente de sélection, la majorité des pinhookers ont souffert. Mais pas tous. Acheté 225.000 $ l’an dernier à Keeneland par Laurent Benoit, ce poulain a été vendu 320.000 € pour un client d’Oliver St Lawrence. Le courtier nous a précisé que ce dernier porterait une casaque bahreïnie différente de celle de ses autres achats. L’étalon de Coolmore America se révèle… sur le gazon ! La semaine dernière, le jeune sire comptait 21 partants avec 2 générations, dont 6 black types (soit 28,6 %). C’est un taux de réussite supérieur à celui de n’importe quel étalon de deuxième production (le deuxième Night of Thunder est à 18,6 %). Depuis, il a donné Pista (American Pharoah) laquelle est passée du statut de maiden à celui de gagnante des Park Hill Stakes (Gr2) cette semaine ! Si la mère de ce lot 228 est black type en Grande-Bretagne, la deuxième mère a produit Powder Snow (Dubawi), gagnante du Prix Fille de l’Air (Gr3) et Snow (Sea the Moon), deuxième du Diana-Trial (Gr2).

# 158 M Almanzor & Minakshi, par Footstepsinthesand 260.000 €

Acheteur : Oliver St Lawrence

Vendeur : Haras de Bourgeauville

Éleveur : Haras de Bourgeauville

Pour 260.000 €, Oliver St Lawrence a eu le dernier mot pour ce fils d’Almanzor (Wootton Bassett) et il nous a dit : « C’est un magnifique poulain, qui marche bien. Nous l’avons vu il y a deux jours. Il vient d’un bon élevage, où nous avons acheté un bon Wootton Bassett (Iffraaj) l’année dernière qui va débuter sous peu. Ce lot 158 va aller en Angleterre, je ne sais pas encore qui va l’entraîner. Je l’ai acheté pour Fawzi Naas et l’un de ses amis. » Pour le même client, Oliver St Lawrence a également acheté le lot 46, c’est-à-dire la sœur d’Enbihaar (Redoute's Choice) par Muhaarar (Oasis Dream).

Concernant le lot 158, c’est le troisième produit d’une mère qui a déjà eu un partant. Cette dernière, Minakshi (Footstepsinthesand), a quitté la France après sa deuxième place dans le Prix Isola Bella (L). Elle a ensuite remporté les Canadian Stakes (Gr2). L’histoire de cette famille au haras de Bourgeauville remonte à l’achat de la deuxième mère de ce poulain, Maria de la Luz (Machiavellian) en août 1997. Elle s’est classée deuxième de la Coupe des Pouliches de Marseille (L). Sept de ses neuf produits ont gagné. C’est le cas de Marble Garden (Royal Academy), gagnant de sept courses sur les obstacles, dont les Prix Guillaume de Pracomtal et Marc Antony (Ls). Maria de la Luz est par ailleurs la deuxième mère de Grand Glory (Olympic Glory), lauréate du Prix Zarkava (L) et deuxième du Prix Corrida (Gr2).

# 185 F Almanzor & Penny Lane, par Lord of England 250.000 €

Acheteur : Oliver St Lawrence

Vendeur : Haras d’Étreham

Éleveurs : Haras d’Étreham, écurie de Montlahuc & Riviera Equine

Ce lot 185 ira aussi en Angleterre et Oliver St Lawrence l’a acheté pour Fawzi Naas. Le Bahraini nous a expliqué : « Elle va courir pour Son Altesse le cheikh Nasser Al Khalifa et moi-même. C’est une belle pouliche, avec un peu de pedigree aussi. Bien sûr, Almanzor est un étalon de première production, il y a donc une certaine incertitude sur ce point. Mais la pouliche est très plaisante. Elle va courir outre-Manche, c’est notre troisième achat, après les lots 158 et 46. » Ce lot 185 appartient à la première véritable génération de yearlings de Steve Burggraf, en association avec le haras d’Étreham. Ce dernier nous a expliqué : « Penny Lane (Lord of England) fut mon premier black type en tant que propriétaire ! L’élevage, c’est nouveau pour moi, mais c’est tout aussi exaltant ! Almanzor est un étalon extraordinaire. De cette souche, j’ai également acheté sur ce ring la sœur de Pao Alto (Intello). Happy Lane (Wootton Bassett) est à l’entraînement chez Francis-Henri Graffard. » Dénichée pour 40.000 € à BBAG par Laurent Benoit, Penny Lane a gagné le Prix des Sablonnets (L) et elle s’est classée troisième du Prix Cléopâtre (Gr3). Cette souche du Gestüt Etzean est en plein épanouissement. La deuxième mère, Peace Time (Surumu), est à l’origine – en première ou deuxième génération – de onze black types, dont Pao Alto, lauréat du Prix La Force (Gr3) ou encore Peace Royale (Sholokhov), gagnante à 3ans du Schwarzgold-Rennen (Gr3, 1.600m) et du Preis der Spielbank Hamburg (Gr3, 1.600m). Jeudi sur le ring d’Arqana, Al Shaqab Racing a acheté pour 200.000 € la sœur de Pal Alto par Shalaa.

Quand le haras Voltaire vend à Antoine Griezmann

#196 F Siyouni & Power of the Moon, par Acclamation 310.000 €

Acheteur : Broadhurst Agency

Vendeur : Haras d’Étreham

Éleveur : Haras Voltaire

Thierry Gillier – l’homme du haras Voltaire – et Antoine Griezmann sont deux nouveaux venus dans le galop français et ce lot les réunit. Le premier en tant que vendeur, après sa première véritable génération de yearlings. Le deuxième en tant qu’acheteur, alors que ses effectifs prennent de l’ampleur. Le footballer a récemment acheté quatre yearlings trotteurs sur le ring d’Arqana (soit un total de 370.000 €). Lors de la dernière vacation de BBAG, Laurent Benoit a acheté pour son compte une fille de Lope de Vega (Shamardal) en provenance du Gestüt Röttgen (à 270.000 €). L’homme de Broadhurst Agency nous a dit : « C’est une Siyouni sur une famille avec de la vitesse et de la précocité. Cette yearling est très qualiteuse. On espère la voir tôt aux courses. Elle va porter les couleurs d’un footballeur, je pense ! » Cette pouliche est le deuxième produit de Power of the Moon (Acclamation), placée des Prix Ronde de Nuit, de la Vallée d’Auge et Yacowlef (Ls). La deuxième mère a produit Zinziberine (Zieten), lauréate du Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2) et du Prix Eclipse (Gr3), puis mère de l’étalon du haras des Sablonnets Zanzibari (Smart Strike), lauréat du Prix de Cabourg (Gr3), mais aussi Zenji (Hat Trick), gagnant du Prix Roland de Chambure (L) ou encore Zelimir (Grand Slam), gagnant du Prix du Pont-Neuf (L)…

Le cheikh Fahad en terrain connu

#200 F Kodiac & Qatar Power, par Le Havre 240.000 €

Acheteur : David Redvers

Vendeur : Écurie des Monceaux

Éleveurs : Écurie des Monceaux, Lordship Stud Limited, écurie Skymarc Farm & Qatar Bloodstock Limited

Co-éleveur de cette pouliche, le cheikh Fahad l’a achetée pour 240.000 € et David Redvers nous a dit : « C’est une belle pouliche. Sa mère a couru sous couleurs qataries. Elle semble précoce, en bonne fille de Kodiac. Elle va porter les couleurs de Qatar Racing. » Il s’agit du premier produit de Qatar Power (Le Havre), lauréate du Prix de Bagatelle (L) sous la casaque de Son Altesse le cheikh Abdullah bin Khalifa Al Thani. C’est une fille de Le Havre (Noverre), lequel est déjà le père de mère de Pyledriver (Great Voltigeur Stakes & King Edward VII Stakes, Grs2) et de Des Ailes (Sweetpea Stakes, Listed). La troisième mère Berine (Bering) a produit Berine’s Son (Irish River), lauréat du Prix de Fontainebleau (Gr3) et deuxième de la Poule d’Essai des Poulains (Gr1)…

Une bataille franco-américaine pour le neveu d’Indonésienne

#235 F Lope de Vega & Sharavana, par Fastnet Rock 240.000 €

Acheteur : Oceanic Bloodstock

Vendeur : Écurie des Monceaux

Éleveurs : Écurie des Monceaux & Lordship Stud Limited

Yann Barberot et Philipe Allaire ont été battus à plusieurs reprises, y compris pour ce lot 235 qui a été acquis pour 240.000 € par un client américain de Michel Zerolo. La mère, qui n’a pas couru, a déjà donné Dream of Change (Iffraaj), bon troisième de son maiden cet été à Deauville. La deuxième mère, Mydarshaan (Darshaan), est gagnante sur l’hippodrome du Touquet. Elle a donné Indonésienne (Muhtathir), lauréate du Prix Marcel Boussac (Gr1), Lumineux (Motivator), vainqueur du Prix Ridgway (L), et Maple Memory (Green Tune), troisième du Prix Roland de Chambure (L). Mydarshaan est une propre sœur de Pony Girl, troisième du Grand Prix du Nord (L) et mère de Sharpalo, placé de Gr3 au Qatar.

Après Trêve, Gérard Larrieu achète sa propre sœur

#269 F Motivator & Trevise, par Anabaa 520.000 €

Acheteur : Chantilly Bloodstock Agency

Vendeur : Haras du Quesnay

Éleveur : Haras du Quesnay

Gérard Larrieu travaille avec trois grands propriétaires depuis près de trois décennies – le cheikh Hamdan Al Maktoum, Sheail Bin Khalifa Al Kuwari et Jean-Louis Bouchard – une fidélité qui s’inscrit dans la durée grâce aux résultats en piste. Pour la casaque Al Kuwari, il a par exemple déniché (liste non exhaustive) le champion local The Blue Eye (Dubawi), Easter de Faust (Mahabb), Al Malhouf (Dutch Art), Lady Princess (General) ou encore Hadi de Carrère (Nieshan), qui a vraiment bien gagné l’Al Rayyan Cup - Prix Kesberoy (Gr1 PA). Et c’est cette même casaque que la sœur de Trêve (Motivator) va porter, après avoir été achetée pour 520.000 €. L’homme de Chantilly Bloodstock avait déjà acheté à l’amiable la championne après sa victoire dans le Prix de Diane (Gr1) et elle a ensuite remporté deux Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). Il nous a expliqué : « J’ai eu tellement de joie avec la première qu’il n’y a pas de raison que la deuxième ne fasse pas plaisir également ! Elle va certainement aller chez Fabrice Chappet pour le compte de Sheail Bin Khalifa Al Kuwari… »

Trevise (Anabaa), la mère, a aussi donné Trois Rois (Hernando), troisième du Prix Greffulhe (Gr2) et Trophée (Mr Sydney), placée de Listed aux États-Unis. Ballylinch Stud a acheté cette dernière qui a produit Francesco Guardi (Frankel), troisième des Denford Stakes (L) pour sa deuxième sortie. Trêve elle-même fait des débuts intéressants au haras. Son fils Qous (Dubawi) a eu des problèmes de santé, mais il a bien gagné sa Classe 2 à Chantilly. Il s’est classé sixième de Listed dans un terrain trop souple pour lui et devrait être revu rapidement à ce niveau.

Plus loin on retrouve une très grande souche américaine, celle de la lauréate du Prix Ganay (Gr1), Trillion (Hail to Reason), laquelle avait donné Triptych (Riverman), la championne aux sept Grs1.

Une nouvelle poulinière pour Henri Bozo et Victor Langlais

#253 F Muhaarar & Straight Lass, par Machiavellian 210.000 €

Acheteurs : Langlais Bloodstock/Écurie des Monceaux

Vendeur : Haras du Mézeray

Éleveur : Serge Boucheron

Henri Bozo était en compagnie de Victor Langlais quand ils ont signé le bon à 210.000 € pour cette fille de Muhaarar avant de déclarer : « C’est une belle famille Ballymacoll, qui nous plaît beaucoup. La pouliche est magnifique. Elle porte le sang de Machiavellian (Mr Prospector), et Muhaarar (Oasis Dream) nous a donné un bon résultat récemment. Cette pouliche vient d’un bon élevage, avec une famille dotée de beaucoup de vitesse. Une qualité toujours très appréciable pour faire une bonne mère, son objectif après sa carrière en course. Elle sera facile à croiser car son pedigree laisse beaucoup de possibilités. » Ce lot 253 a été élevé par l’avisé Serge Boucheron, qui connaît une belle réussite avec ses juments stationnées au haras du Mézeray. Sa meilleure poulinière n’est autre que Straight Lass (Machiavellian), une jument inédite. À ce jour, elle a donné onze vainqueurs parmi lesquels les étalons Naaqoos (Oasis Dream), lauréat du Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1), et Barastraight (Barathea), gagnant du Prix La Force (Gr3) et troisième du Prix Guillaume d’Ornano (Gr2), mais aussi Sizing Stars (Sea the Stars), troisième du Prix de l’Avre (L) et Golden Boy (Siyouni), deuxième du Prix Marchand d’Or (L). Straight Lass est aussi la deuxième mère de Vue Fantastique (Motivator), qui se classa deuxième du Saint-Alary (Gr1), et de Calling Out (Martaline), vainqueur du Critérium du Languedoc (L) et deuxième du Prix Daphnis (Gr3). La deuxième mère, Gay Hellene (Ela Mana Mou), a remporté le Prix de Flore (Gr3).

Le frère d’Uni chez Fabrice Chappet

#274 M Almanzor & Unaided, par Dansili 200.000 €

Acheteur : Hubert Guy Bloodstock

Vendeur : Haras d’Étreham

Éleveur : Haras d’Étreham

Souvenez-vous, Uni (More than Ready), sur ce même ring, n’avait atteint que 40.000 € alors qu’elle était yearling. On connaît la suite de l’histoire, entraînée en début de carrière par Fabrice Chappet, elle a été exportée aux États-Unis où elle a remporté la Breeders' Cup Mile, les First LadyStakes et les Matriarch Stakes (Grs1) ! Comme sa sœur, ce mâle devrait courir pour un syndicat comprenant ses éleveurs. Il va rejoindre les boxes du Cantilien qui a déclaré à l’assistance : « J’ai bien connu la sœur… » L’entraîneur classique aura donc un autre frère de champion dans son effectif cet hiver ! C’est LA souche du moment, celle d’Invincible Spirit (Green Desert), de Kodiac (Danehill), de Ketil (Karakontie)… et de Mishriff (Make Believe).

Le tandem Larrieu-Bouchard à la recherche du nouveau Master of Reality

#280 M Frankel & Via Pisa, par Pivotal 320.000 €

Acheteur : Chantilly Bloodstock Agency

Vendeur : Haras de Saint Pair

Éleveur : Haras de Saint Pair

Gérard Larrieu à un taux de réussite assez impressionnant dans ses achats pour Jean-Louis Bouchard (trois Prix du Jockey Club et un Prix Vermeille notamment). Et ce lot 280, adjugé 320.000 €, va porter la grande casaque française. Peut-être suivra-t-il la route de Master of Reality (Frankel), autre produit du top étalon de Juddmonte déniché à cette vente par le même tandem ? Après avoir franchi la ligne d’arrivée de la Melbourne Cup (Gr1) en deuxième position, Master of Reality est en route pour une autre tentative dans la grande course australienne.

Le lot 280 est un élève du haras de Saint Pair, et c’est un fils de Via Pisa (Pivotal), lauréate du Prix Coronation (L) et troisième du Premio Lydia Tesio (Gr1). Il s’agit du troisième produit d’une jument qui n’a pas encore eu de partant. Le croisement de Frankel (Galileo) sur une fille de Pivotal (Polar Falcon) a déjà donné deux gagnants de Gr1 avec Cracksman (Coronation Cup, Champion Stakes, deux fois & Prix Ganay, Grs1) et Veracious (Falmouth Stakes, Gr1).

La deuxième mère, Via Medici (Medicean), lauréate du Prix de Lieurey (Gr3), a donné trois black types, dont Admire Mars (Daiwa Major), champion à 2ans au Japon, lauréat des Asahi Hai Futurity Stakes, du Hong Kong Mile et de la NHK Mile Cup (Grs1).

La troisième mère, Via Milano (Singspiel), qui a gagné le Prix des Réservoirs (Gr3), a donné, entre autres, la malheureuse Via Ravenna (Raven's Pass), qui avait remporté le Prix Imprudence (Gr3) et est décédée après sa deuxième place dans le Prix Rothschild (Gr1)…

Godolphin craque sur un neveu de Stacelita par Kingman

#250 M Kingman & Speralita, par Frankel 1.100.000 €

Acheteur : Godolphin SNC

Vendeur : Haras des Capucines

Éleveur : Jean-Pierre Dubois

Mercredi, Anthony Stroud, présent notamment pour Godolphin, expliquait que les Boys in blue allaient montrer leur soutien en investissant de façon mesurée. Difficile de définir "mesuré" mais ce fut assez calme sur l’ensemble du jour 1, avant les feux d’artifice du jour 2. Sur le lot 250, présenté par les Capucines, Anthony Stroud a eu le dernier mot sur les associés de Coolmore à 1.100.000 €. Quelques minutes plus tard, Anthony Stroud et Godolphin seront battus sur la fille de Dubawi et Starlet’s Sister (Galileo), adjugée 2.500.000 € à Oliver St Lawrence. Ce furent les montagnes russes émotionnelles, en l’espace de quelques minutes, pour le courtier, qui a dit : « Nous avons Palace Pier et Persian King donc nous aimons beaucoup Kingman. C’est un excellent étalon. Physiquement, ce yearling était impressionnant. Concernant le lot 251 [la fille de Starlet’s Sister sur laquelle il est battu, ndlr], elle est d’une excellente famille et Dubawi est un étalon fantastique. C’est toujours difficile d’être battu, mais cela vous montre que, dans cet environnement, un cheval de top classe réalise sa valeur. Le Galileo [et Prudenzia, lot 199, ndlr] a été vendu deux millions, le lot 251 a fait 2,5 millions. Cela montre que même dans les moments difficiles, cela se maintient. » Godolphin, après deux jours de vente, est troisième au classement des acheteurs : trois lots achetés pour 1.980.000 € et un prix moyen de 660.000 €.

Kingman x Frankel. Ce yearling par Kingman est le deuxième produit de Speralita (Frankel), laquelle n’a pas couru et appartient à la première génération de Frankel. Elle a été saillie par Kingman, pour la première fois, à 3ans, et ce produit est une pouliche nommée Sofia, âgée de 2ans et achetée 450.000 € par Michel Zerolo à Arqana l’an passé. Logiquement, il n’y a pas encore eu de partants issus du croisement Kingman sur une mère par Frankel, les deux top étalons de Juddmonte. Et il n’est pas impossible que Jean-Pierre Dubois soit le premier à avoir tenté ce croisement.

Speralita est une sœur de Stacelita (Monsun), gagnante du Diane, Vermeille, Saint-Alary, Jean Romanet, Beverly D. Stakes et Flower Bowl Invitational Stakes (Grs1). Au haras, le meilleur produit de Stacelita est une fille de Frankel : Soul Stirring, lauréate des Oaks et du Boussac japonais (Grs1). Elle a aussi donné Schon Glanz (Deep Impact), gagnante à 2ans des Artemis Stakes (Gr3), préparatoire au Boussac japonais dont elle a pris la quatrième place. Il s’agit d’une belle famille allemande, celle de Savoir Vivre (Adlerflug), gagnant du Grand Prix de Deauville (Gr2).

Oliver St Lawrence actif pour le Bahreïn

#228 M American Pharoah & Sea of Snow, par Distorted Humor 520.000 €

Acheteur : Oliver St Lawrence

Vendeur : Haras d’Étreham

Éleveur : Frankfort Park Farm & Al

Oliver St Lawrence a été actif durant la vente pour le cheikh Nasser Al Khalifa mais ce n’est pas pour lui qu’il a acheté le lot 228 pour 520.000 €. C’est cependant aussi pour un propriétaire du Bahreïn, dont il n’a pas dit le nom. Ce poulain par American Pharoah est le premier produit de la Darley Sea of Snow (Distorted Humor), troisième des Woodcote Stakes, cette Listed si particulière pour les 2ans sur les 1.200m d’Epsom, le week-end du Derby. La famille est belle : la deuxième mère, Snow Ballerina (Sadler’s Wells), a donné Powder Snow (Dubawi), gagnante du Prix Fille de l’Air (Gr3), et Snow (Sea the Moon), deuxième en 2020 du Diana Trial (Gr2) et pas revue depuis sa huitième place dans le Preis der Diana (Gr1). La troisième mère est Snow Bride (Blushing Groom), gagnante des Oaks (Gr1) et mère du champion Lammtarra (Nijinsky). Oliver St Lawrence a commenté : « L’étalon n’a plus à être présenté. C’est un poulain puissant, qui se déplace très bien. Il va partir en Angleterre et va courir pour un propriétaire du Bahreïn. »

Le propriétaire de The Summit s’offre un nouveau Wootton Bassett

#249 M Wootton Bassett & Sounaya, par Nayef 300.000 €

Acheteur : Jamie McCalmont

Vendeur : Haras de La Louvière

Éleveurs : Écurie Skymarc Farm & Langlais Bloodstock

Jamie McCalmont, en compagnie d’Henri-Alex Pantall, l’a emporté à 300.000 € pour le lot 249, un fils de Wootton Bassett et de Sounaya (Nayef), laquelle est une sœur de Savoir Vivre (Adlerflug), héros d’un Grand Prix de Deauville (Gr2) et deuxième du Derby allemand (Gr1), et une propre sœur de Sussudio (Nayef), lauréat des Prix Altipan et Jacques Laffitte (Ls). Il s’agit de la famille à l’origine de Stacelita (Monsun), gagnante du Diane, Vermeille, Saint-Alary, Jean Romanet, Beverly D. Stakes et Flower Bowl Invitational Stakes (Grs1) et mère de Soul Stirring (Frankel), gagnante des Oaks et du Boussac japonais (Grs1). C’est aussi la famille du lot 250, entré juste après sur le ring, et adjugé 1.100.000 € par Godolphin.

Henri-Alex Pantall a expliqué : « Il a été acheté pour M. Marc Chan, le propriétaire de The Summit (Wootton Bassett). Il désirait acheter un nouveau Wootton Bassett. » Deuxième de l’Emirates Poule d’Essai des Poulains (Gr1), The Summit a ensuite porté les couleurs Chan lors de sa deuxième place dans le Prix du Jockey Club (Gr1) et il s’est envolé pour Hongkong suite à sa deuxième place dans le Prix Guillaume d’Ornano - Haras du Logis Saint-Germain (Gr2).

Une belle Lope de Vega pour Al Shaqab et André Fabre

#266 F Lope de Vega & Traffic Jam, par Duke of Marmalade 260.000 €

Acheteur : Mandore International Agency pour Al Shaqab Racing

Vendeur : Ballylinch Stud

Éleveur : Non référencé

Nicolas de Watrigant l’a emporté à 260.000 € pour le lot 266, une fille de Lope de Vega et premier produit de Traffic Jam (Duke of Marmalade), gagnante du Prix du Conseil de Paris (Gr2), deuxième du Prix de Pomone (Gr2) et quatrième du Qatar Prix Vermeille (Gr1) sous l’entraînement de Nicolas Clément. Le courtier a commenté : « Elle a été achetée pour Al Shaqab. C’est une belle pouliche, par Lope de Vega et une très bonne jument, issue d’une super famille dans laquelle on retrouve Minding (Galileo). Étant donné le marché constaté aujourd’hui, je trouve le prix très raisonnable. André Fabre l’a beaucoup aimée et nous avons déjà eu de la chance dans le passé avec des chevaux achetés auprès de Ballylinch : Al Wukair (Dream Ahead) par exemple. » On retrouve en effet le nom de Minding, la championne de Coolmore et d’Aidan O’Brien aux sept Grs1 (de 1.600m à 2.400m), sous la quatrième mère. Minding est elle-même une fille d’une autre championne : Lillie Langtry (Danehill Dancer), lauréate des Matron Stakes et des Coronation Stakes (Grs1).

Yann Barberot et Élisabeth Allaire gagnants !

# 236 F Wootton Bassett & Shasta Daisy, par Champs Élysées 240.000 €

Acheteur : Yann Barberot

Vendeur : Haras d’Ellon

Éleveur : Gestüt Zur Kuste AG

Yann Barberot était heureux en signant le bon pour le lot 236 : « On s’est battu aujourd’hui et nous avons été sous-enchérisseurs trois fois avant cela. » Cette pouliche, par Wootton Bassett, est le troisième produit de Shasta Daisy (Champs Élysées), qui a donné une gagnante, Jacques Cœur (Le Havre), entraînée par Henri-Alex Pantall. La deuxième mère, Bouvardia (Oasis Dream), est deuxième des Flying Fillies Stakes (L) et est une propre sœur de l’étalon Showcasing (Oasis Dream), qui a remporté les Gimcrack Stakes (Gr2) et pris la troisième place des Middle Park Stakes (Gr1), et aussi une sœur de l’étalon Camacho (Danehill). Il s’agit donc d’une famille Juddmonte qui descend de Prophecy (Warning), gagnante des Cheveley Park Stakes (Gr1), dans laquelle on retrouve Modern Look (Zamindar), gagnante du Prix de Sandringham (Gr2), ou encore Shutter Speed (Dansili), gagnante des Musidora Stakes (Gr3) – après avoir battu Enable (Nathaniel) dans une course à conditions – et quatrième du Prix de Diane (Gr1). Yann Barberot a dit : « Elle plaisait beaucoup à Madame Allaire, pour qui elle va courir. Elle présente très bien. »

Le croisement de Laurens pour Alex Elliott

#271 F Siyouni & True Match, par Cape Cross 220.000 €

Acheteur : Elliott Bloodstock Services Limited

Vendeur : Haras d’Haspel

Éleveur : Haras d’Haspel

Alex Elliott l’a emporté à 220.000 € pour le lot 271, une fille de Siyouni et de True Match (Cape Cross) présentée et élevée par le haras d’Haspel. Le courtier a expliqué : « Elle a été achetée pour courir en Grande-Bretagne. C’est une belle pouliche, qui présente le même croisement que Laurens (Siyouni). » Comme Laurens, héroïne du Diane, du Saint Alary, du Rothschild, du Fillies’ Mile, des Matron et des Sun Chariot Stakes (Grs1), la yearling est issue de l’étalon des Aga Khan Studs avec une mère par Cape Cross.

La pouliche appartient à une belle famille Darley. Marc-Antoine Berghgracht a signé le bon à 145.000 € pour la mère lors de la vente d’élevage Arqana, en 2016, alors qu’elle était pleine de son premier produit : Lady Lilnoi (Night of Thunder), gagnante d’une course à 3ans. La deuxième mère est la classique West Wind (Machiavellian), gagnante du Prix de Diane et deuxième du Prix Vermeille (Grs1), et mère d’un black type : Setting Sail (Dansili), deuxième des Eclipse Stakes (Gr3). Il s’agit de la souche du cheval de fer de Godolphin : Thunder Snow (Helmet), double lauréat de la Dubai World Cup (Gr1) et gagnant du Critérium International et du Jean Prat (Grs1). D’ailleurs, le haras d’Haspel a reproduit le croisement de Thunder Snow puisque True Match a une 2ans par Helmet, nommée Twenty Eight, à l’entraînement chez Adrien Fouassier. Il s’agit de la souche de Balanchine.