Prix Virginia (Maiden) : Apita montre un tout autre visage

Courses / 19.09.2020

Prix Virginia (Maiden) : Apita montre un tout autre visage

Prix Virginia (Maiden)

Apita montre un tout autre visage

Samedi à Mont-de-Marsan, il fallait aller devant. Et c’est ainsi qu’Apita (Olympic Glory), une représentante de l’écurie Maxime Moczulski, l’a emporté facilement. Cette pensionnaire de Christophe Ferland restait sur une onzième place à Deauville dans le Prix de la Maison de l’Armateur (Maiden). Samedi, tout de suite aux avant-postes, elle s’est détachée du reste du peloton à l’entrée de ligne droite. Sollicitée à nouveau à 200m du but par Enzo Corallo, elle est parvenue à conserver trois longueurs d’avance sur Zirochka (Penny’s Picnic). Cette dernière, longtemps dans le sillage de l’animatrice, est restée impuissante lorsque la future lauréate a prononcé son effort. Calliope (Diamond Green), venue bien finir, termine troisième à une encolure.

La sœur d’un placé du Critérium du Languedoc. Élevée par Marc Bridoux, Apita a été cédée 25.000 € à Maxime Moczulski lors des ventes de yearlings Osarus à La Teste, alors qu’elle était présentée par le haras de l’Hôtellerie. C’est une fille d’Olympic Glory, étalon au haras de Bouquetot, et de Nova Luz (Divine Light), gagnante d’un réclamer à 2ans sur les 1.400m de Compiègne, dont les cinq produits vus en compétition sont tous vainqueurs. À ce jour, le plus titré d’entre eux est Écrin des Bieffes (Shakespearean), lauréat à cinq reprises de 2ans à 4ans sur 1.400m et 1.500m et troisième du Critérium du Languedoc (L). Disparue au printemps 2019, Nova Luz a eu une yearling par Dream Ahead (Diktat).

La deuxième mère, Policalle (Poliglote), a gagné une course "F" à 2ans sur le mile de Clairefontaine-Deauville et s’est placée à plusieurs reprises sur les haies de Cagnes-sur-Mer. Elle a notamment produit Mondieu (Manduro), auteur de débuts victorieux à 2ans sur les 2.000m de Toulouse, mais aussi vainqueur du Prix André Massena (L) sur les haies de Cagnes-sur-Mer. Policalle est une sœur de Lady Deauville (Fasliyev), lauréate du Lando-Trophy (Gr3), et de Fabulous la Fouine (Fabulous Dancer), deuxième de la Japan Cup (Gr1). La troisième mère, Mercalle (Kaldoun), a gagné le Prix du Cadran (Gr1).

Danehill Dancer

Choisir

Great Selection

Olympic Glory

Alzao

Acidanthera

Amaranthus

APITA (F2)

Sunday Silence

Divine Light

Meld Sport

Nova Luz

Poliglote

Policalle

Mercalle