Shadwell Joel Stakes (Gr2) : Kameko encore plus vite que dans les Guinées

International / 25.09.2020

Shadwell Joel Stakes (Gr2) : Kameko encore plus vite que dans les Guinées

Newmarket (GB), vendredi

Le vent a poussé Kameko (Kitten’s Joy), qui n’avait pas une tâche facile dans les Shadwell Joel Stakes (Gr2). Le lauréat des 2.000 Guinées (Gr1) devait porter cinq livres de surcharge pour son retour sur le mile et il a obligé son jockey, Oisin Murphy, à travailler dur pour le garder au contact du favori, Benbatl (Dubawi), et de Top Rank (Dark Angel), qui ont accéléré en progression dans les derniers 800m.

Kameko a déboîté à 400m du poteau et il a déposé Benbatl après un court combat. Il a ensuite repoussé jusqu’au bout Regal Reality (Intello), bon finisseur. Benbatl, troisième, a demandé à souffler pour sa rentrée après sept mois d’absence. Les trois ont terminé en une longueur et Kameko a enregistré un chrono canon (1’34”41), encore plus rapide que lors de ses Guinées records, et avec 59,5 kilos sur son dos. Le Rowley Mile est son jardin. Son entraîneur, Andrew Balding, a expliqué : « Ce n’était pas évident de rendre du poids à des chevaux de haut niveau et, comme cela lui arrive souvent, il a eu un passage difficile puis s’est un peu repris une fois qu’il a eu l’avantage. Il a couru au même niveau que dans les Guinées. Il n’a pas eu la saison dont on rêvait mais il a confirmé qu’il était un excellent miler. »

Ascot ou Breeders’ Cup ? Les objectifs pour Kameko sont les Queen Elizabeth II Stakes (Gr1) à Ascot ou la Breeders’ Cup Mile (Gr1) au Kentucky. Son entraîneur a dit : « Je préfère Ascot, il sera intéressant de le tester sur un terrain plus souple mais il s’agit d’une décision qui incombe à son propriétaire, je ne veux pas faire le mauvais choix, surtout parce qu’il a une valeur d’étalon. L’équipe de Qatar Racing prendra sa décision sur sa prochaine course ainsi que sur le fait de le garder à l’entraînement ou pas à 4ans ou de le faire entrer au haras en fin d’année. Je pense que cette dernière option est la plus probable. »

Un remplaçant pour Roaring Lion. Kameko peut remplacer le regretté Roaring Lion, décédé après une saison à 40.000 £ (43.700 €), dans l’offre d’étalons de Qatar Bloodstock. Le poulain a été acheté 90.000 $ (79.500 €), un peu moins que le prix de saillie de son père, Kitten’s Joy (El Prado), à Keeneland September.

Sa mère, Sweeter Still (Rock of Gibraltar), est un produit de l’élevage d’Aidan et Ann Marie O’Brien. Elle a couru une seule fois en Irlande, quatrième dans une Listed, avant de partir pour les États-Unis, où elle a gagné les Senorita Stakes (Gr3) sur le gazon de Hollywood Park et s’est classée deuxième dans les Providencia Stakes (Gr2). Elle a ensuite fait retour en Europe pour rencontrer Galileo (Sadler’s Wells). Elle est passée en vente à Keeneland January, pleine du grand étalon de Coolmore, et elle a été achetée 750.000 $ (662.500 €) par Royal Oak Farm.

Deux ans après, elle est repassée sur le ring, alors qu’elle portait Kameko, et Calumet Farm a posé l’enchère gagnante à 35.000 $ (30.900 €).

Sweeter Still est une demi-sœur de Kingsbarns (Galileo), gagnant du Racing Post Trophy (Gr1), mais Kameko est son seul gagnant sur sept produits. Qatar Bloodstock a acheté 200.000 £ (218.500 €) à la breeze up Arqana la pouliche de 2ans, trois quarts sœur de Kameko, par Big Blue Kitten (Kitten’s Joy). La poulinière a une yearling par Optimizer (English Channel), achetée 150.000 $ (128.600 €) la semaine dernière par Capital System à Keeneland September.