Tropbeau vers la Forêt

Courses / 21.09.2020

Tropbeau vers la Forêt

Cette année, Lady Bamford a huit chevaux chez André Fabre… et trois sont black types. Il y a notamment Tropbeau (Showcasing), lauréate des Prix Six Perfections et du Calvados (Gr2) à 2ans, et du Prix de la Grotte (Gr3) pour sa rentrée. Elle reste sur une deuxième place dans le Qatar Prix du Pin (Gr3), à trois quarts de longueur d’Earthlight (Shamardal). Charles Gordon-Watson, le racing manager de la casaque, nous a confié lundi : « Sa dernière performance est impressionnante. Terminer deuxième d’un tel cheval en lui rendant du poids, c’est remarquable. Elle va aller sur le Prix de la Forêt (Gr1). »

Un bel effectif. Suphala (Frankel) vient de se classer troisième du Prix Bertrand de Tarragon (Gr3), derrière deux pouliches dont les entourages nourrissent de grandes ambitions. Charles Gordon-Watson poursuit : « Elle a très bien couru et pour un Gr3, le niveau était relevé. Nous espérons qu’elle va continuer à bien se comporter en vue de son entrée au haras l’année prochaine. »

Âgée de 3ans, Queen of Love (Kingman) est invaincue en deux sorties, dont le Prix Coronation (L) : « Elle est vraiment très prometteuse. Monsieur Fabre a été très patient avec elle. La pouliche semble à présent en très bonne forme. Elle devrait être revue au niveau Listed cette année. Je pense qu’elle va rester à l’entraînement l’année prochaine. »

Au sujet de la quatrième du Prix Six Perfections (Gr3), Chérie Amour (Shalaa), il précise : « Elle était engagée la semaine dernière dans le Prix Eclipse (Gr3). Mais elle n’a finalement pas couru. On devrait la revoir au niveau Stakes dans les semaines à venir. »

La 2ans Gold Haze (Le Havre) a très bien couru (2e) lors de ses débuts il y a quelques jours dans le Prix Ténébreuse (Inédits), à Saint-Cloud. Il explique : « Sa performance est très bonne, dans un maiden qui semble être de très bonne qualité. Pierre-Charles Boudot ne l’a pas touchée et elle a vraiment fini très fort. Je pense que c’est vraiment une pouliche d’avenir. C’est assurément une pouliche pour l’année prochaine, mais nous espérons bien sûr qu’elle gagnera dès 2020 ! »

Merci Monsieur Fabre. Lady Bamford a connu les joies d’une victoire classique sur notre sol avec Star of Seville (Duke of Marmalade) dans le Prix de Diane (Gr1) 2015. Mais cette dernière était une pensionnaire de John Gosden. À partir de 2017, elle a commencé à faire entraîner dans notre pays. Et cela lui réussit vraiment bien : ses six derniers succès black types ont été acquis dans l’Hexagone et sous l’entraînement d’André Fabre. Charles Gordon-Watson explique : « Il fait un travail formidable avec les chevaux de Lady Bamford. Près de la moitié de ses huit chevaux stationnés à Chantilly sont black types ! Les statistiques d’André Fabre avec cette casaque sont remarquables. Nous apprécions vraiment le fait d’avoir des chevaux à l’entraînement chez lui. C’est une réelle chance. Tout a commencé en 2017 avec Pamplemousse (Siyouni). Elle avait gagné le Prix du Pont Neuf (L) pour sa troisième sortie. Malheureusement, elle a eu quelques problèmes mais elle avait assurément de réels moyens. Au point que Lady Bamford la fasse saillir par Galileo (Sadler’s Wells), un croisement qui a donné une femelle cette année. C’est son deuxième produit… »