UNE VALEUR PLUS VRAIMENT REFUGE

Institution / Ventes / 10.09.2020

UNE VALEUR PLUS VRAIMENT REFUGE

Juste après avoir signé le bon à 450.000 € pour un fils de Galileo issu de la famille de Godikova, David Redvers a commenté : « Dans une année normale, ce poulain aurait atteint le million. » La crème du yearling français a-t-elle vraiment vu sa valeur diminuer de moitié ? La première journée de la vente de sélection Arqana s’est conclue sur une médiane à 115.000 €. Impossible de comparer évidemment avec les années précédentes, puisque cette vente est une "création" post-Covid : elle regroupe ce qui se fait de mieux dans l’élevage français, et qui aurait pu, en temps normal, être présenté dans les parties les plus sélectionnées d’août, mais aussi d’octobre ou de la v.2. L’an dernier, la médiane de la partie 1 d’août (143 lots) s’élevait à 220.000 €, celle de la partie 1 d’octobre (146 poulains) à 60.000 €, alors que le yearling médian de la v.2 avait affiché 31.000 €. Donc, non, la valeur du top-yearling n’a pas chuté de moitié, mais elle a reculé, de façon nette. Les acheteurs ont fait de (relatives) bonnes affaires, dont Godolphin, qui a "touché" une Dubawi à 620.000 €. Les vendeurs serrent les dents. Ils ont encore deux jours pour se "refaire".

Les grands indicateurs
Présentés Vendus (%) Prix moyen Prix médian C.A *
126 91 (72,22 %) 148.484 € 115.000 € 13.512.000 €
* hors amiables

Sébastien Desmontils continue à investir pour son client japonais

#23           M   Lope de Vega & Attractive Lady, par Teofilo      480.000 €

                 Acheteur : Chauvigny Global Equine

                 Vendeur : Haras du Mézeray

                 Éleveurs : Haras du Mézeray & Pierre-Paul Richou

Sa mère, Attractive Lady (Teofilo), s’est envolée pour le Japon au mois de janvier. Et cela sera peut-être un jour son cas. Mais en attendant, ce fils du top-étalon de Ballylinch Stud Lope de Vega (Shamardal) devrait rester en France. Sébastien Desmontils a signé le bon à 480.000 € pour ce poulain élevé au Mézeray et il nous a expliqué : « C’est le fils d’un très bon étalon, très confirmé. Il est issu d’une famille vivante qui est bien connue en France. Ce poulain a un bon dossier vétérinaire. Mon client japonais est content d’avoir pu l’acheter. Il va rester à l’entraînement en France, mais je ne sais pas encore qui sera son entraîneur. »

En 2019, l’homme de Chauvigny Global Equine avait déjà acheté des yearlings pour ce client, dont un Frankel pour 525.000 Gns lors du book 1. Sur le site de France Galop, Hisaaki Saito a quatre 2ans à l’entraînement, deux chez Fabrice Chappet et deux chez Henri-François Devin. Early Light (Wootton Bassett) a ouvert son palmarès en poulain perfectible dans le Prix du Rotary (Classe 2) le 11 août, offrant une première victoire française à Hisaaki Saito.

Le croisement et la famille de Lucky Vega. Ce lot 23 est le troisième produit d’Attractive Lady, une jument qui a gagné à 3ans à Langon. Le Mézeray est resté associé sur son deuxième produit, Mandoline (Muhaarar), à l’entraînement chez Fabrice Chappet. Attractive Lady a été acquise 180.000 € par Emmanuel de Seroux en décembre 2019, alors qu’elle était pleine de Wootton Bassett.

Lumière Rouge (Indian Ridge), la deuxième mère, est à l’origine – en première ou en deuxième génération – de six black types, dont Desert Blanc (Desert Style), lauréat du Woodford Reserve Manhattan Handicap (Gr1) et du Prix du Pin (Gr3), ou encore plus récemment du bon Wichita (No Nay Never), sur le podium des 2.000 Guinées, des Dewhurst Stakes et des St James’s Palace Stakes (Grs1). Avec Lope de Vega, cette famille a donné Lucky Vega (Lope de Vega), lauréat des Phoenix Stakes (Gr1) de trois longueurs. Cette souche est au Mézeray depuis la fin des années 1970, avec l’achat de Light of Realm (Realm).

Un partenariat autour du premier produit de Golden Valentine

#103         M   Galileo & Golden Valentine, par Dalakhani         450.000 €

                 Acheteur : David Redvers

                 Vendeur : Écurie des Monceaux

                 Éleveurs : Écurie des Monceaux & LNJ Foxwoods

Golden Valentine (Dalakhani) était très bonne, remportant notamment le Prix Minerve (Gr3) sous les couleurs de son éleveur, les Américains de LNJ Foxwoods. Son premier produit par Galileo (Sadler’s Wells) a un papier d’étalon. Après avoir signé le bon à 450.000 €, David Redvers nous a dit : « Je l’ai acheté pour un nouveau partenariat, qui comprend le meilleur haras français. Je l’avais déjà vu au haras il y a six semaines. Nous sommes ravis d’avoir pu acheter un cheval de cette qualité, avec un tel pedigree. Nous ne pourrions pas être mieux servis. La vente est très sélective. Ce poulain gris aurait pu atteindre le million dans une année normale. » La deuxième mère, Gold Round (Caerleon), a remporté le Prix Cléopâtre (Gr3) et a donné Goldwaki (Dalakhani), gagnant du Prix du Lys (Gr3). Il s'agit de l'une des plus belles familles Wertheimer, puisque la troisième mère est Born Gold (Blushing Groom), la mère de Goldikova ** (Anabaa), Galikova (Galileo), Anodin (Anabaa)…

La fille de Giofra pour un client de Philippe Jousset

#100         F     Galileo & Giofra, par Dansili         380.000 €

                 Acheteur : France Turf International

                 Vendeur : Haras de la Pérelle

                 Éleveur : Haras de la Pérelle

Après avoir signé le bon à 380.000 € pour ce lot 100, Philippe Jousset (France Turf International) nous a expliqué : « Elle a un superbe papier, étant fille d’un grand étalon sur une grande souche. Le 2ans de sa mère est à l’entraînement chez André Fabre. Elle va rester à l’entraînement en France. » Cette pouliche est le cinquième produit de l'excellente Giofra (Dansili), laquelle a déjà donné un gagnant. Le 3ans Mr G (Galileo) est chez William Haggas, mais il n’a pas débuté, tout comme Gareth (Dubawi), le 2ans qui est chez André Fabre.

Sous l'entraînement d'Alain de Royer Dupré pour le haras de la Pérelle, Giofra a remporté les Falmouth Stakes (Gr1, à 4ans). Elle a aussi battu les mâles dans le Prix d'Harcourt (Gr2). Cette grande voyageuse s'est également classée deuxième de la Hong Kong Cup et du Prix Ganay (Grs1), ainsi que troisième du Dubai Duty Free (Gr1, actuelle Dubai Turf), du Prix de l'Opéra et des Falmouth Stakes (Gr1, à 5ans).

Giofra est une fille de Gracefully (Orpen), lauréate des Prestige Stakes (Gr3) qui, outre Giofra, a donné Big Baz (Pivotal), double lauréat de Listed, Gradara (Montjeu), lauréate du Prix Panacée (L), et Gomati (Oasis Dream), lauréat du Critérium de Lyon (L).

La sœur de Bolleville pour un nouveau client de Frédéric Sauque

#36           F     Shalaa & Brasileira, par Dubai Destination         300.000 €

                 Acheteur : Frédéric Sauque

                 Vendeur : Haras des Sablonnets

                 Éleveur : Écurie Serval

Un bonheur ne vient jamais seul. Mercredi, alors qu’Obeone ** (Muhtathir) venait de remporter le Prix Finot (L), le haras de Sablonnets a vendu une yearling pour 300.000 €. Elle a été élevée par Gérard Lemaître (écurie Serval). Frédéric Sauque, l’acheteur, nous a dit : « J’espère qu’elle sera bonne, car elle est très belle. Elle va rester en France, pour un nouveau client. C’est son premier galopeur. Il m’a contacté il y a quelques jours. J’espère aussi qu’il aura beaucoup de chance. » Cette pouliche est issue de Shalaa (Invincible Spirit), étalon au haras de Bouquetot.

Lauréate du Prix Urban Sea (L) et troisième du Prix Fille de l'Air (Gr3), sa mère, Brasileira (Dubai Destination), a une 2ans par Oasis Dream (Green Desert), à l'entraînement chez Jean-Claude Rouget pour la casaque du haras Voltaire. Elle a été saillie par Wootton Bassett (Iffraaj) cette année.

Brasileira a donné trois autres gagnants dont le 3ans Bring on the Night (Gleneagles), exporté en Irlande après deux succès pour la casaque de Laurent Benoit, mais aussi et surtout Bolleville (Camelot). Sous la casaque de Gérard Augustin-Normand, cette dernière a gagné le Prix Solitude (L) de quatre longueurs devant Dariyma (City Zip). Exportée en Irlande, chez Joseph O’Brien, elle a remporté les TRI Equestrian Silver Stakes (L) avant de se classer cinquième du Darley Prix Jean Romanet (Gr1). Bolleville a deux engagements ce dimanche : les Blandford Stakes (Gr2) et l’Irish St Leger (Gr1).

La deuxième mère, Shifting Sands (Hernando), a produit Sandbar (Oasis Dream), qui a remporté le Prix Cléopâtre (Gr3) et s'est classée troisième du Prix de Diane (Gr1). Cette souche de Lady O’Reilly est celle de See the Rose (Kendargent), lauréate du Prix Six Perfections (Gr3), du prometteur Xaario (Kendargent), de King Malpic (King’s Best), lauréat de 12 courses dont le Prix de Ris-Orangis (Gr3), ou encore de Dream Works (Wootton Bassett), lauréat du Prix Ridgway (L).

Godolphin présent

#61      F         Dubawi & Daytona Bay, par Motivator    620.000 €

            Acheteur : Godolphin S.N.C.

            Vendeur : Baroda Stud

            Éleveur : Gestüt Ittlingen

#14      M        Lope de Vega & Alta Lilea, par Galileo    260.000 €

            Acheteur : Godolphin S.N.C.

            Vendeur : Haras d’Étreham

            Éleveurs : Jennifer & Frédéric Bianco

Anthony Stroud n’a pas laissé filer une fille de Dubawi présentée par Baroda Stud, signant le bon à 620.000 € pour cette pouliche issue d’une souche allemande. C’est le premier lot à avoir franchi la barre des 500.000 € durant ce jour 1. Daytona Bay (Motivator), la mère, a remporté le Hamburger Stutenpreis (Gr3, 2.200m). Cette pouliche est son troisième produit. C’est une famille que l’on connaît bien en France. La deuxième mère, Daytona (Lando), a remporté le Prix Occitanie (L) et a donné Dallas Affair (Soldier Hollow), qui courait sous l’entraînement de Freddy Head et les couleurs de George Strawbridge, pour lesquelles elle a gagné la Coupe (Gr3) et le Prix La Sorellina (L). Il s’agit de la souche de Donaldson (Lando), qui a remporté le Deutschland Preis (Gr1) avant d’être exporté en Grande-Bretagne où il a rejoint les boxes de Paul Nicholls. Anthony Stroud a dit : « C’est une pouliche très athlétique, avec un beau modèle. Nous sommes contents de l’avoir, contents d’être à Deauville et contents que cette vente ait lieu ! »

Achetée 300.000 Gns foal. Baroda Stud présentait pour la première fois un yearling sous ce nom, à Deauville, avec ce lot 61. La pouliche avait été achetée 300.000 Gns foal à Tattersalls. David Cox, manager de Baroda Stud, a expliqué : « Elle a très bien voyagé et s’est très bien présentée. On a pu voir que beaucoup de gens étaient intéressés autour du ring. Godolphin a fini par gagner, ils sont heureux et nous aussi. Nous savions qu’elle était belle, la visite vétérinaire était bonne, ce qui est un plus, et nous espérons qu’elle confirmera en piste. Ces trois ou quatre derniers mois ont été durs pour les nerfs… Cela l’est toujours, l’Angleterre mettant en place la règle des six personnes maximum en rassemblement. Nous ne savons donc pas ce qui nous attend encore mais il faut être positif. Les ventes ont lieu, les taux de vendus à Doncaster et Ascot étaient bons. » La règle des six personnes a été annoncée mercredi matin par le gouvernement britannique, interdisant (sauf exceptions) les rassemblements de plus de six personnes. Noël s’annonce particulier…

Un Lope de Vega avec une mère par Galileo pour Godolphin. Anthony Stroud est arrivé à Deauville directement après la vente BBAG. Le lot 14 est le premier yearling acheté par Anthony Stroud lors de cette vente de sélection. Il l’a emporté à 260.000 €, pour Godolphin. C’est un fils de Lope de Vega et d’Alta Lilea (Galileo), une jument qui était entraînée par Mark Johnston. Elle a décroché son black type minuscule : deuxième des Glasgow Stakes (L), troisième des Park Hill Stakes (Gr2) et des Lillie Langtry Stakes (Gr3). Ce yearling est son troisième produit. Elle a déjà donné Poet’s Quest (Poet’s Voice), entraîné par Stéphane Wattel et vu principalement dans des courses à conditions sur 2.400m et plus. Alta Lilea est une sœur de Mistress Quickly (Mastercraftsman) et Fighter Boy (Rock of Gibraltar), placés de Listed. Sous la troisième mère, Mona Stella (Nureyev), gagnante du Prix de l’Opéra (Gr2, à l’époque), et du Prix Cléopâtre (Gr3), on retrouve Special Quest (Rainbow Quest), gagnant du Critérium de Saint-Cloud (Gr1) et du Prix Noailles (Gr2, à l’époque), ou encore Moiava (Bering), lauréate du Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2) et deuxième mère de Simona (Siyouni), gagnante en 2020 du Prix Exbury (Gr3).

Anthony Stroud a commenté : « C’est un bon croisement, avec Lope de Vega et une mère par Galileo. C’est un joli poulain, qui se déplace bien et qui nous plaisait beaucoup. Il arrive d’un bon haras. Le choix de son futur entraîneur n’est pas encore fait. Godolphin tenait à être présent et à investir de façon mesurée pour montrer notre soutien en ces temps assez difficiles. » Reste à savoir ce que veut dire investir de façon mesurée. En 2019, Godolphin a acheté 8 lots pour un chiffre d’affaire de 4.945.000 € (prix moyen 618.125 €). En 2018, 5 lots pour 2.055.000 € (prix moyen 411.000 €). En 2017, 5 lots pour 1.337.000 € (prix moyen 267.400 €).

Mick Kinane actif

#93      M        Lope de Vega & Foreign Legionary, par Galileo 420.000 €

            Acheteur : Michael Kinane

            Vendeur : Haras des Capucines

            Éleveurs : Éric Puerari, Ariane Gravereaux, Oti Management Pty, Oceanic Bloodstock Inc.

#101    M        Almanzor & Glittering Tax, par Artax     280.000 €

            Acheteur : Michael Kinane

            Vendeur : Écurie des Monceaux

            Éleveurs : SF Bloodstock S.C.

Mick Kinane a été actif pour le Hong Kong Jockey Club, pour lequel il travaille depuis 2019. En l’espace d’une vingtaine de minutes, il a acheté deux lots : le lot 93, par Lope de Vega et une mère par Galileo – comme le lot 14 acheté par Godolphin – moyennant 420.000 €, et le lot 101, appartenant à la première production d’Almanzor, pour 280.000 €.

Le poulain par Lope de Vega est un fils de Foreign Legionary (Galileo), laquelle n’a couru qu’une fois en France, sans succès. Au haras, elle a donné Mantastic (Fastnet Rock), gagnant d’un maiden à Clairefontaine avant de s’envoler pour l’Australie, où il a remporté la CS Hayes Cup (L, 1.600m). Elle a aussi donné Naadirah (Lope de Vega), gagnante d’une course à La Teste sur 1.800m et elle aussi partie pour l’Australie, tout comme La Reconquista (Dark Angel) ! Et le 2ans, Rollet (Kingman), est à l’entraînement chez Joseph O’Brien… pour les Australiens d’Oti Racing. Foreign Legionary est une sœur d’Alexander Goldrun (Gold Away), l’une des dames de fer de Jim Bolger, lauréate des Pretty Polly Stakes (Gr1, deux fois), de la Hong Kong Cup, des Nassau Stakes, et du Prix de l’Opéra (Grs1). Mick Kinane a commenté : « Pour moi, c’était le poulain de la vente ! »

Un Almanzor aux accents américains. Sept produits d'Almanzor ont été vendus ce mercredi. L’étalon du haras d’Étreham arrive en tête du côté des first crop sires, avec sept produits vendus pour 875.000 € de chiffre d’affaires et 125.000 € en prix moyen, pour des yearlings conçus à 35.000 €. La mère de ce lot 101, Glittering Tax (Artax), est placée de Stakes aux États-Unis et elle a surtout très bien produit : on lui doit Miss Temple City (Temple City), lauréate des Shadwell Turf Mile Stakes, des Matriarch Stakes et des Maker’s 46 Mile Stakes (Grs1). Elle a aussi donné Pricedtoperfection (Temple City), gagnante des Sweetest Chant Stakes (Gr3). Mick Kinane a dit : « J’aimais beaucoup Almanzor comme cheval de course. J’ai eu la chance de le voir plusieurs fois. Je suis content d’avoir ce poulain »

Hubert Guy craque pour une Galileo

#54      F         Galileo & Come to Heel, par Elnadim       250.000 €

            Acheteur : Hubert Guy Bloodstock

            Vendeur : Haras des Capucines

            Éleveur : Non référencé

Hubert Guy est allé jusqu’à 250.000 € pour obtenir ce lot 54, une fille de Galileo qu’il a appris à aimer : ce ne fut pas le coup de foudre immédiat, comme l’a expliqué le courtier : « C’est une très bonne pouliche qui se déplace très bien, même si elle n’est pas parfaite d’aplombs. Au début, elle ne m’intéressait pas forcément et je pensais qu’elle allait être trop chère. Mais à force de regarder des lots aux Capucines, je l’ai vue passer et à force de la voir, je me suis dit qu’elle était bien. Plus je la voyais, plus je l’aimais ! Elle devrait rester en France pour un groupe de propriétaires et je devrais en garder une part. »

Come to Heel (Elnadim), la mère, était entraînée par David Wachman. Elle a peu couru : trois sorties en l’espace de deux mois à 2ans. Gagnante de son maiden pour ses débuts sur 1.200m, elle a ensuite remporté les Curragh Stakes (L, 1.000m) avant de conclure quatrième des Cheveley Park Stakes (Gr1) de Vorda ** (Orpen). Elle n’a plus couru ensuite. Au haras, elle a donné un gagnant : Scat King (Scat Daddy), gagnant d’un maiden. Come to Heel est une propre sœur de Pasar Silbano (Elnadim), gagnante des La Habra Stakes (Gr3) aux États-Unis et des Curragh Stakes (L) en Irlande. Au haras, elle a donné l’australien Zousain (Zoustar), un pensionnaire de Chris Waller qui a remporté le Moët & Chandon Champagne Classic (Gr1) et pris de multiples places au niveau Gr1.

LE DEUXIÈME PRODUIT DE L’AMOUR DE MA VIE POUR ANTHONY STROUD

#131    F         Lope de Vega & L’Amour de ma Vie, par Dansili          240.000 €

            Acheteur : Stroud Coleman Bloodstock

            Vendeur : Ballylinch Stud

            Éleveur : Ballylinch Stud

Anthony Stroud a signé le bon à 240.000 € pour le lot 131, une fille de Lope de Vega et de L’Amour de ma Vie (Dansili). Suite à son succès dans le Prix Miss Satamixa (L), elle était partie tenter sa chance à Meydan. La pensionnaire de Pia Brandt s’y était très bien comportée : battue par Certify (Elusive Quality) dans les Cape Verdi (Gr2), elle avait pris sa revanche sur cette dernière en remportant les Balanchine Stakes (Gr2). L’Amour de ma Vie a aussi pris la deuxième place des Duke of Cambridge Stakes (Gr2). C’est le deuxième produit de la jument, achetée 600.000 € par Ballylinch à la vente d’élevage Arqana alors qu’elle était pleine de Galileo. « C’est une très jolie pouliche, qui vient d’un bon élevage, et qui fait très course », a commenté Anthony Stroud.

La propre sœur de Goken pour "MAB"

#105    F         Kendargent & Gooseley Chope, par Indian Rocket        210.000 €

            Acheteur : MAB Agency

            Vendeur : Haras de Colleville

            Éleveur : Guy Pariente Holding

Marc-Antoine Berghgracht a signé le bon à 210.000 € pour cette pouliche nommée Kencarla (Kendargent), pour un client existant. La mère, Gooseley Chope (Indian Rocket), n’a pas brillé en compétition en plat, remportant une course sur 1.200m à Wissembourg, avant de montrer des promesses en obstacle en enlevant le Prix d’Essai des Pouliches à Enghien. Au haras, elle s’est pleinement révélée puisqu’elle est la mère de Goken (Kendargent), gagnant du Prix Texanita et du Prix du Bois (Grs3) et troisième des King’s Stand Stakes (Gr1), tête de liste des pères de 2ans en France en nombre de gagnants et gains. Gooseley Chope est aussi la mère d'Hurricane Cloud (Frankel) : le 3ans entraîné par Pascal Bary, tardif, a pris la deuxième place du Prix de Guiche (Gr3) et vient de signer une rentrée gagnante dans le Prix du Tellier (Classe 1), le 31 août à Deauville. Gooseley Chope est la tante de Kenbaio (Kendargent), troisième du Prix Sigy (Gr3).

Une trois quarts sœur de Signs of Blessing pour Robson Aguiar

#143    F         Invincible Spirit & Lucrèce, par Pivotal    350.000 €

            Acheteur : Robson Aguiar

            Vendeur : Haras du Mézeray

            Éleveur : Serge Boucheron

Brésilien d’origine, Robson Aguiar est connu du côté des breeze up et du préentraînement. En 2020, il a vendu – à l’amiable – deux futurs gagnants de Groupe qu’il préparait normalement pour les breeze up : Star of Emaraaty (Pride of Dubai), gagnante des Sweet Solera Stakes (Gr3), et The Lir Jet (Prince of Lir), lauréat des Norfolk Stakes (Gr2) et deuxième des Phoenix Stakes (Gr1).

Pour son premier achat à Arqana, il n’a pas hésité à aller jusqu’à 350.000 € pour le lot 143, une fille d’Invincible Spirit et de Lucrèce (Pivotal). Gagnante de trois courses, Lucrèce est une sœur du rapide Signs of Blessing (Invincible Spirit), lauréat du Larc Prix Maurice de Gheest (Gr1), du Prix de Meautry, du Prix de Saint-George et du Goldene Peitsche (Grs3). C’est donc la souche de Nadia, lauréate du Prix Saint-Alary et placée du Prix de Diane (Grs1), mais ce qui intéresse Robson Aguiar, c’est l’aspect vitesse : « Je l’aime beaucoup. Elle a du cadre, du modèle. Mon client, Amo Racing, a un rêve : gagner à Royal Ascot et c’est dans ce but que je l’ai achetée. Dans l’immédiat, elle va partir chez moi, en Irlande, pour le débourrage et le préentraînement et nous déciderons plus tard où elle ira à l’entraînement. » La casaque d’Amo Racing est notamment portée par Sardinia Sunset (Gutaifan), laquelle a offert un premier succès de Stakes à ces couleurs en remportant les Marygate Fillies Stakes (L), à York, en juillet 2020.

Florent Fonteyne s’offre le seul yearling européen d’Arrogate

#124    M        Arrogate & Kenriya, par Kendargent      260.000 €

            Acheteur : Sarl Trotting Bloodstock

            Vendeur : Haras de Colleville

            Éleveur : Guy Pariente

Florent Fonteyne s’est offert, moyennant 260.000 €, le seul produit d’Arrogate de la vente de sélection Arqana et le seul yearling de l’étalon proposé dans une vente européenne en 2020. Il était présenté par le haras de Colleville. Deuxième du Prix de la Grotte (Gr3) de Qemah ** (Danehill Dancer), Kenriya a fini sa carrière de course aux États-Unis, prenant notamment la quatrième place des Megahertz Stakes (Gr3). Ce poulain d’Arrogate, disparu plus tôt dans l’année, est son premier produit. Kenriya descend de Cherry Moon (Quiet American), gagnante de Stakes aux États-Unis et mère de Cherry Mix (Linamix), lauréat du Gran Premio del Jockey Club et Coppa d’Oro, du Premio Roma (Grs1, à l’époque), du Rheinland-Pokal der Sparkasse KölnBonn (Gr1), et deuxième du Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1).

Florent Fonteyne, originellement courtier au trot, est actif sur le marché du galop en France depuis décembre 2019. C’est (logiquement) la première vente où il peut investir sur un yearling au galop, et il s’offre donc une rareté ! Et un risque puisqu’Arrogate n’a couru que sur le dirt, même si sa façon de courir laisse penser qu’il aurait été performant sur le gazon. Il a commenté : « J’ai la chance d’acheter le seul yearling d’Arrogate proposé dans une vente européenne, pour des clients qui souhaitent continuer à investir au galop. Le poulain va être entraîné par Adrien Fouassier. C’est un pari que d’investir sur Arrogate, mais nous aimons les défis, et il était juste exceptionnel. »

Un Kingman pour BBA Ireland

#149              M         Kingman & Manerbe, par Unbridled’s Song       220.000 €

                      Acheteur : BBA Ireland

                      Vendeur : Écurie des Monceaux

                      Éleveur : Écurie des Monceaux

Les hommes de BBA Ireland l’ont emporté à 220.000 € pour le lot 149, un fils de Kingman qui a hérité de la robe grise de sa mère, Manerbe, qui l’a elle-même héritée d’Unbridled’s Song. Manerbe, gagnante d’une course aux États-Unis, est la mère de Marbre Rose (Smart Strike), gagnante des Seaway Stakes (Gr3), deuxième du Prix Marchand d’Or (L) et troisième des Prix d’Aumale et Thomas Bryon (Grs3). Son yearling par Dubawi a dans la foulée de ce lot 149 été racheté 240.000 €. Manerbe est aussi la mère du gris Gidu (Frankel), entraîné par Todd Pletcher aux États-Unis pour Zayat Stables, où il a remporté deux épreuves de Stakes, et d’Aviatress (Shamardal), gagnante fin 2019 du Prix de Saint-Cyr (L) pour LNJ Foxwoods et l’entraînement d’Alain de Royer Dupré. C’est une famille qui est bien connue aux États-Unis. La deuxième mère, Mrs. Marcos (Private Account), a donné Zoftig (Cozzene), lauréate des Selene Stakes et deuxième des Ashland Stakes (Grs1). Au haras, elle a donné Zo Impressive (Hard Spun), gagnante des Mother Goose Stakes et deuxième des American Oaks et des Acorn Stakes (Grs1), et Zaftig (Gone West), gagnante des Acorn Stakes. Michael Donohoe a expliqué : « Je l’ai acheté pour un client qui veut faire courir en France et en Europe en général. Dans l’immédiat, il va partir en Irlande pour y être débourré mais il n’est pas impossible qu’il soit ensuite entraîné en France. C’est même fort probable. »

Shigeo Nomura continue à investir en France

#95           M   Siyouni & Frame of Mind, par Invincible Spirit  340.000 €

                 Acheteur : Daniel Cole

                 Vendeur : Écurie des Monceaux

                 Éleveurs : Écurie des Monceaux, Écurie Skymarc Farm, Meridian International & United Breeders

Jeudi, Midlife Crisis** (Wootton Bassett) sera le favori du Prix des Chênes (Gr3), lui qui a survolé le Prix de Crèvecœur. Son propriétaire, Shigeo Nomura, a décidé de réinvestir. Pour son compte, Hiroo Shimizu et Daniel Cole ont eu le dernier mot à 340.000 € pour le lot 95. L’entraîneur a déclaré : « C'est un très beau poulain par Siyouni qui est un très bon étalon. Il est vraiment très plaisant. Nous espérons qu'il marchera dans les traces de Midlife Crisis ! »

Ce poulain est un fils de Frame of Mind (Invincible Spirit), une jument qui n’a pas couru et dont il est le premier produit. La deuxième mère, Safari Queen (Lode), fut une championne en Amérique du Sud. Elle a remporté plusieurs Groupes dont le Gran Premio Jorge de Atucha et le Gran Premio Carrera de las Estrellas Juvenile Fillies (Grs1). Au sein de l’élevage Wertheimer, elle a donné Royalmania ** (Elusive Quality), gagnante de ses deux premières sorties, du Prix Finlande (L), quatrième du Prix Marcel Boussac (Gr1) et troisième du Prix de Psyché (Gr3), mais aussi Queen's Jewel (Pivotal), lauréate des Prix Saint-Alary (Gr1), Pénélope (Gr3) et troisième du Breeders' Cup Filly and Mare Turf (Gr1).

Un nouveau client émirati pour André Fabre

#140         F     Dark Angel & Light the Stars, par Sea the Stars             340.000 €

                 Acheteur : Charles Gordon Watson Bloodstock

                 Vendeur : Gestüt Ammerland

                 Éleveur : Gestüt Ammerland

Cette pouliche a fait tomber le marteau à 340.000 € et Charles Gordon Watson a déclaré : « Elle va aller chez André Fabre pour le compte d’un nouveau propriétaire, Monsieur Abu Khadra. C’est son premier cheval. Il adore le polo… comme André Fabre ! L’entraîneur connaît bien cet élevage et la pouliche lui plaisait beaucoup. Elle marche vraiment bien. » Entraînée par Peter Schiergen, la mère, Light the Stars (Sea the Stars), s’est classée troisième du Prix de Psyché (Gr3). Elle a déjà donné Light Angel (Dark Angel), gagnant de son maiden à Newbury l’an dernier à 2ans. La deuxième mère, Lady Vettori (Vettori), gagnante du Prix du Calvados (Gr3) et troisième du Prix Marcel Boussac (Gr1), entre autres, a produit cinq black types. On lui doit notamment l’étalon de Ballylinch Stud Lope de Vega (Shamardal), qui a fait le doublé Jockey Club-Poule d’Essai (Grs1) dans un style éblouissant, mais également Lady Frankel (Frankel), gagnante du Prix de Lieurey (Gr3) et troisième du Prix de l’Opéra (Gr1). Lady Vettori – mère ou deuxième mère de huit black types – est aussi la grand-mère de Danceteria (Redoute’s Choice), lauréat du Grosser Dallmayr Preis (Gr1).

Michel Zerolo fait confiance à Graciously

#107         M   Invincible Spirit & Graciously, par Shamardal    290.000 €

                 Acheteur : Oceanic Bloodstock

                 Vendeur : The Channel Consigment

                 Éleveur : S.a. Avatara

Larissa Kneip, pour le compte du propriétaire de Dschingis Secret (Soldier Hollow), avait acheté Graciously (Shamardal), pleine d’Invincible Spirit (Green Desert), pour 500.000 € en février 2019. Michel Zerolo a signé le bon à 290.000 € pour le produit de ce croisement. Sous la casaque Moratalla, Graciously a gagné trois courses et elle est montée jusqu’en valeur 39,5. Son premier produit, Gena (Siyouni), a remporté son maiden à Vichy. Le deuxième, Dark Lion (Dark Angel), s’est classé quatrième des Conventry Stakes (Gr2). La deuxième mère, Gracefully (Orpen), est lauréate des Prestige Stakes (Gr3). Elle a donné Giofra (Dubawi) laquelle a remporté les Falmouth Stakes (Gr1).

Nicolas de Watrigant achète cinq yearlings pour Al Shaqab Racing

#148         F     Shalaa & Mandheera, par Bernardini      260.000 €

                 Acheteur : Al Shaqab Racing

                 Vendeur : Haras des Capucines

                 Éleveur : Jean-Pierre Dubois

Nicolas de Watrigant a déniché pas moins de huit gagnants individuels de Gr1 pour Al Shaqab Racing. L’entité qatarie renouvelle sa confiance à l’homme de Mandore International pour dénicher des yearlings, un segment du marché sur lequel Al Shaqab n’avait plus été actif depuis 2018. C’est ainsi qu’il a signé le bon pour cinq yearlings, dont celui à 260.000 € pour une élève de Jean-Pierre Dubois présentée par le haras des Capucines. Elle est issue d’un produit de l’étalon "maison" Shalaa (Invincible Spirit). Le courtier nous a dit : « C’est une super pouliche. Nous avons attendu la fin des ventes pour pouvoir l’acheter. C’est LA fille de Shalaa qu’il ne fallait pas rater mercredi. Elle à la tête du père et une locomotion qui sort du commun. Elle est signée par sa deuxième mère, Mandesha (Desert Style). Shalaa a souvent été croisé avec des juments tardives ou de tenue. Mais on ne sort pas quatre gagnants individuels en une semaine par hasard. Les choses vont dans le bon sens. »

Mandheera (Bernardini), la mère, a gagné à Évreux à 3ans. Son premier produit, Man of The Night (Night of Thunder), a gagné en débutant, au mois de juillet de ses 2ans, à Newbury. La deuxième mère, Mandesha, fut championne à 3ans et 4ans en France. Elle a gagné les Prix Vermeille, de l'Opéra et d'Astarté (Grs1). Trois de ses huit produits ont gagné, dont Mandour (Smart Strike), deuxième du Prix Dollar (Gr2) et troisième du Prix d'Ispahan (Gr1).

#126         F     Ribchester & Kerila, par Makfi     240.000 €

                 Acheteur : Al Shaqab Racing

                 Vendeur : Haras du Cadran

                 Éleveurs : Écurie haras du Cadran & Écurie Mélanie

Les premiers produits de Ribchester (Ifraaj) sont yearlings et ce quadruple lauréat de Gr1 stationné en Irlande par Darley connaît une réelle popularité. Al Shaqab Racing s’est offert cette pouliche pour 240.000 € et Nicolas de Watrigant nous a confié : « C’est une très belle pouliche. Très athlétique et très précoce. Nous l’avons regardée avec André Fabre et nous l’avons beaucoup aimée. Ribchester était un crack et il peut devenir un très bon étalon. Elle va rejoindre les boxes d’André Fabre. La fiche compte un bel update avec son frère Darkness (Siyouni) qui a bien couru dans le Prix La Rochette (Gr3). J’achète en confiance chez Pierre Talvard, chez qui j’ai eu 100 % de réussite en ce qui concerne les gagnants et/ou les black types. C’est chez lui que j’ai trouvé la championne Qemah (Danehill Dancer) ou encore Alwaab (Toronado), lauréat du Prix Nureyev (L). Je suis toujours très content d’acheter au haras du Cadran. » La mère, Kerila (Makfi), est gagnante pour ses débuts à 2ans sur les 1.200m de Fontainebleau et lauréate à 3ans du Prix des Calanques (course "D"), sur les 1.300m de la P.S.F. cagnoise. Darkness est le premier produit de la jument. Kerila a été saillie par Le Havre (Noverre) en 2019, et a visité Wootton Bassett cette année. La deuxième mère, Kerasha (Daylami), a également gagné en débutant à 2ans sur 1.200m, mais à Saint-Cloud. Elle a donné quatre black types, parmi lesquels Keratiya (Iron Mask), lauréate du Prix du Bois (Gr3), et Kerasona (Oasis Dream), gagnante du Prix Hampton (L).

Une petite-fille d’Innuendo pour un client de Michel Zerolo

#84           F     Wootton Bassett & Equivocal, par Street Cry      250.000 €

                 Acheteur : Oceanic Bloodstock

                 Vendeur : Haras de la Louvière

                 Éleveurs : Écurie Skymarc & Scea de la Fontaine

Acquise 250.000 €, cette pouliche ne devrait pas rester en France et Michel Zerolo nous a dit : « Elle a tout pour elle et vient d’un très bon haras. » C’est le premier produit d’Equivocal, (Street Cry), lauréate sur l’hippodrome de Mauron. La deuxième mère, Innuendo (Caerleon), a gagné sept courses, dont l'Orchid Handicap (Gr2) et The Very One Handicap (Gr3). Deux de ses 13 produits sont black types, avec Criticism (Machiavellian), lauréate de La Prevoyante Handicap et du Sheepshead Bay Handicap (Grs2), alors que Peacoat (Doyen) a remporté le Prix Mélisande (L).