Weatherbys déjà bien au point sur le e-passeport

International / 25.09.2020

Weatherbys déjà bien au point sur le e-passeport

La Confédération internationale du cheval de sport (IHSC), la taskforce du Brexit et l’European Union Animal Health Law ont présenté, la semaine dernière, une proposition de passeport digital pour permettre aux chevaux de franchir les frontières dès 2021, pour le sport, les courses et l’élevage. Le but est de faciliter les démarches administratives en vue de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Ce système existe déjà en partie : Weatherbys a en effet développé un système de passeport digital, et ce depuis deux ans.

Le e-passeport, en action au Royaume-Uni et en Irlande. Des éléments de ce passeport sont déjà utilisés au Royaume-Uni, en Irlande ainsi que dans d’autres juridictions hippiques. Cela comprend les vaccinations ainsi que tout ce qui concerne les déplacements, destinés à soutenir les protocoles du Return to Racing de la British Horseracing Authority et de Horse Racing Ireland. Par ailleurs, le passeport digital permet aussi de suivre les mouvements des chevaux destinés à l’élevage, Weatherbys travaillant au côté de la Thoroughbred Breeders’ Association sur ce sujet.

Sous sa forme la plus simple, le Weatherbys e-passeport est une plate-forme sécurisée permettant de gérer toutes les obligations législatives et réglementaires liées à l’identification, la santé, les mouvements des chevaux et le propriétariat. En 2021, Weatherbys prévoit aussi d’inclure les déclarations autour des étalons, des juments et des foals, les vaccinations et médications d’avant et après-course, une identification complète ainsi que les dernières mises à jour pour les propriétaires.

Le e-passeport de Weatherbys a été choisi par Horse Racing Ireland comme outil central de rassemblement de données dans leur Welfare Strategy. Brian Kavanaugh a ainsi expliqué : « Le travail que nous réalisons en collaboration avec l’Irish Horseracing Regulatory Board et en utilisant le Weatherbys e-passeport a eu un effet incroyablement positif pour le prédédouanement autour des statuts de vaccinations. Nous considérons le e-passeport comme un élément central de notre stratégie de traçabilité et autour du bien-être pour les courses irlandaises et dans les années à venir. » David Sykes, directeur du bien-être et de la santé équine au sein de la BHA, a de son côté dit : « Le lancement de l’application sur les vaccins de Weatherbys a joué un tout premier rôle dans les protocoles ayant permis la reprise des courses le 1er juin. »