ATTENTION DANGER

Autres informations / 31.10.2020

ATTENTION DANGER

ATTENTION DANGER

La PÉTA (pour une éthique dans le traitement des animaux) a annoncé être entrée dans le capital de quatre sociétés gérant des hippodromes aux États-Unis. Déjà actionnaire de Churchill Downs, l’association animaliste l’est maintenant dans onze hippodromes de seconde zone. La raison ? Infiltrer les conseils d’administration pour pouvoir faire passer des mesures comme l’interdiction de la cravache, la suppression des breezes lors des ventes de 2ans montés, l’interdiction de toute médication quinze jours avant la course… Certaines de ces mesures se défendent, mais la PÉTA avoue dans son communiqué que l’objectif final est l’interdiction des courses, « car aucun cheval ne devrait courir sur un hippodrome pour le divertissement des personnes ». Évidemment, tout cela se passe aux États-Unis et peut sembler éloigné. Mais le simple fait que la PÉTA puisse entrer dans le capital de telles sociétés révèle sa puissance financière, et donc le soutien dont elle bénéficie. Et, comme on l’a vu lors du référendum pour les animaux, c’est aussi le cas en France. Les courses doivent actuellement surmonter leurs difficultés économiques, mais jamais elles ne doivent oublier le bien-être animal. La menace guette !