Aujourd’hui aux courses - ParisLongchamp : Une très belle édition

Courses / 24.10.2020

Aujourd’hui aux courses - ParisLongchamp : Une très belle édition

15 H 50 • PARISLONGCHAMP • PRIX ROYAL-OAK

Gr1 - 3ans et plus - 3.100m

Le Prix Royal-Oak (Gr1) 2020 s’annonce passionnant. En lice, il y aura l’irlandaise Princess Zoe (Jukebox Jury), lauréate d’un Qatar Prix du Cadran (Gr1) qui s’est joué par élimination, Valia (Sea the Stars), gagnante du Qatar Prix Chaudenay (Gr2) de brillante manière, et Holdthasigreen (Hold that Tiger), vainqueur du Royal-Oak 2018. Rien qu’avec ces trois concurrents, nous devrions avoir une belle course.

Princess Zoe, après sa victoire par K.-O. En constante progression depuis l’été, Princess Zoe a monté les marches les unes après les autres. Dans le Cadran, elle a pu bénéficier d’une allure très sélective imprimée par Alkuin (Maxios). Dans la ligne droite, il ne lui restait plus que ce dernier à battre. Après un beau combat, elle l’a dominé sûrement. A priori, elle ne s’est pas ressentie de sa victoire parisienne le matin, mais on peut craindre logiquement que l’après-midi la pensionnaire de Tony Mullins accuse ses efforts du Cadran. Dès lors, elle n’aura pas course gagnée d’avance. À noter qu’elle changera de jockey et sera montée par Seamie Heffernan et non son fidèle Joe Sheridan.

Devinez qui était la dernière femelle de 3ans gagnante du Royal-Oak… Pour trouver trace de la dernière femelle de 3ans gagnante du Prix Royal-Oak, il faut remonter à 1997. Il s’agissait déjà d’une représentante de Son Altesse l’Aga Khan, Ebadiyla (Sadler’s Wells). La casaque verte à épaulettes rouges peut gagner de nouveau ce Gr1 avec une pouliche de 3ans. Son nom ? Valia. La pensionnaire d’Alain de Royer Dupré a produit une superbe accélération pour l’emporter dans le Chaudenay et elle a démontré qu’elle se sortait du terrain. Bien sûr, elle va affronter les mâles et les hongres pour la première fois, mais elle est en plein épanouissement.

Holdthasigreen pour le doublé. Holdthasigreen est un cheval très dur, qui est toujours redoutable à l’automne. Il est passé par les voies de traverse et arrivera sur la course avec un combat moins dur que ceux de Valia et Princess Zoe. Il va imprimer le train dans la course et va donner du fil à retordre à nombre de ses rivaux.

Après son échec dans le St Leger, Subjectivist (Teofilo) tente sa chance dans le Royal-Oak. Il s’est reconverti sur le tard sur les longues distances et, avant son échec à Doncaster, il s’était promené dans un Gr3 à Goodwood. Ce protégé de Mark Johnston peut se révéler à ParisLongchamp. Mister Nino (Magician) et Get Shirty (Teofilo) s’essaient au niveau Gr1. Ils ont montré de belles dispositions dans les Listeds et les Grs3. Ce sera un test pour eux. Hooking (Lope de Vega) s’est imposé en cheval déclassé dans un handicap et va s’aventurer pour la première fois sur les longues distances, directement dans ce Royal-Oak. Un pari osé. Quant à Libello (Archipenko), il est capable de prendre une bonne place, jugé sur sa troisième place dans le Prix de Barbeville (Gr3).

Le palmarès (Année/Cheval/Entraîneur). 2019 : Technician (M. Meade). 2018 : Holdthasigreen (B. Audouin). 2017 : Ice Breeze (P. Bary). 2016 : Vazirabad (A. de Royer Dupré). 2015 : Vazirabad (A. de Royer Dupré).

14 H • PARISLONGCHAMP • PRIX DU CONSEIL DE PARIS

Gr2 - 3ans et plus - 2.200m

Nagano Gold, la relève de Subway Dancer

L’année dernière, Subway Dancer (Shamardal) avait créé la surprise en triomphant à 39/1 dans le Prix du Conseil de Paris (Gr2). Dimanche, la République tchèque peut de nouveau faire main basse sur ce Gr2 avec Nagano Gold (Sixties Icon), entraîné par Vaclav Luka. Le cheval est monté à cinq reprises sur le podium au niveau Groupe, sa meilleure performance étant une deuxième place dans le Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1), à une encolure de Way to Paris (Champs Élysées).

Celui qui pourrait lui donner le plus de fil à retordre, s’il fait sa vraie valeur, c’est Soft Light (Authorized). Le représentant de Claudio Marzocco est toujours à la recherche d’une première victoire black type, lui qui n’a plus gagné depuis ses débuts victorieux à Bordeaux, le 6 novembre 2018. Depuis, il a quand même montré qu’il avait le niveau des Groupes, terminant notamment deuxième à deux reprises du Grand Prix de Deauville (Gr2). Soft Light a d’ailleurs devancé Nagano Gold dans le Grand Prix de Deauville 2019, mais aussi dans le Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1), la même année. Cependant, Soft Light a besoin de rassurer après sa cinquième place à distance dans le Prix Scaramouche (L), sur un terrain profond qu’il est censé apprécier. C’était un premier essai sur 2.800m, et il revient sur une distance bien plus courte dimanche.

Baron Samedi, la menace irlandaise. Présenté par Joseph O’Brien, Baron Samedi (Harbour Watch) va tenter sa chance pour la première fois au niveau black type. Transformé après sa castration, le 15 août, le cheval est invaincu depuis, lui qui reste sur quatre victoires consécutives au niveau handicap. Il a fait ses preuves en terrain souple à lourd et peut frapper un grand coup, sous la selle de Mickaël Barzalona.

André Fabre présente deux concurrents, Mare Australis (Australia) et Folamour (Intello). Le premier cité n’a pas été revu depuis sa victoire dans le Prix de l’Avre (L), le 14 juin, tandis que Folamour a besoin de rassurer après deux contre-performances au niveau Groupe. Troisième le 3 octobre du Qatar Prix Dollar (Gr2), Dariyma (City Zip) va sans doute effectuer sa dernière sortie avant de partir au haras. Elle manque peut-être d’un peu de vitesse pour envisager la victoire, mais une bonne place est tout à fait dans ses cordes. Aramhes (Kendargent) a déçu lors de son unique sortie au niveau black type l’année dernière, en terminant sixième du Prix Le Fabuleux (L). Le pensionnaire de Carla O’Halloran a couru deux fois cette année : battu d’une tête pour sa rentrée à Vichy, après dix mois d’absence, il s’est imposé facilement dans une Classe 2 à Chantilly, le 18 septembre. Son entourage lui a laissé du temps, et le beau gris peut se révéler à ce niveau. Enfin, Eudaimonia (Vision d’État) tente un pari après sa victoire dans un gros handicap par cinq longueurs à ParisLongchamp, le 5 octobre. Invaincue cette année en trois sorties, elle ne cesse de repousser ses limites et sera intéressante à voir évoluer à ce niveau.

Le palmarès (Année/Cheval/Entraîneur). 2019 : Subway Dancer (Z. Koplik). 2018 : Listen In (F. Head)). 2017 : Traffic Jam (N. Clément). 2016 : One Foot in Heaven (A. de Royer Dupré). 2015 : Ming Dynasty (M. Delzangles).