Goffs Orby Sale : un retour à la case 2010

International / 02.10.2020

Goffs Orby Sale : un retour à la case 2010

Les vendeurs se souviendront pour toujours de Goffs Orby 2020 comme de leur pire vente. Une pouliche par Oasis Dream (Green Desert), premier produit de Princesse de Lune (Shamardal), une propre sœur du placé de Gr1 et étalon en Australie, Puissance de Lune, affichait le top price à 450.000 £ (494.000 €). Dans la matinée une demi-sœur par Sea the Stars (Cape Cross) de la lauréate du Prix de Diane (Gr1) Channel (Nathaniel) était achetée par la famille Tsui pour 360.000 £ (395.000 €). C’est Shadwell qui a eu le dernier mot pour la top price et a ainsi réalisé son seul achat, alors que Godolphin n’en a effectué aucun, tout comme Phoenix Thoroughbred, et cela pour d’autres raisons... Coolmore avait acheté un seul lot, un poulain par Lope de Vega (Shamardal) lors de la première session et en a pris un deuxième, un Showcasing (Oasis Dream) pour 200.000 £ (219.500 €). À eux quatre, ces grands acheteurs, l’année dernière, s’étaient adjugé douze des 46 yearlings vendus à plus de 200.000 €. Leur absence a pesé lourd sur le résultat de la vente. Le chiffre d’affaires a franchi le cap des vingt millions de livres à 18 h 30 pour se fixer à la fin de la journée à 21,14 millions (23,2 M€). L’an dernier, cet indicateur s’était fixé à 42,92 millions, alors que le prix moyen s’était établi à 117.993 €. Comparer cela à 2019 n’est pas possible car la situation économique est trop différente. En revanche, il faut remonter aux années qui ont suivi le krach boursier de 2008 pour trouver un peu de réconfort. Le prix moyen cette année s’est fixé à 67.981 £ (74.600 €) et le chiffre d’affaires, compte tenu du fait que les transactions se soient déroulées en livres, a dépassé les 22,28 millions de 2010, la pire année en Irlande. Cette année-là, le prix moyen fut de 47.919, dans une vente où le catalogue était bien plus fourni.

Des pouliches par Galileo bon marché. Dans les moments de crise, les pouliches de grandes origines restent prisées. Parmi les top-lots, elles sont majoritaires. Elles sont trois à avoir trouvé preneurs pour un chiffre d’affaires de 495.000 £ (544.000 €). Yulong Investment a payé 185.000 £ (203.000 €) pour une demi-sœur du lauréat de l’Irish Derby, Trading Leather (Teofilo), Newton Anner Stud s’est assuré pour 170.000 £ (186.500 €) une fille de la gagnante de Gr2 et placée de Gr1 Banimpire (Holy Roman Emperor), alors que Brian Grassick a acquis une fille de la lauréate de Gr1 en Australie Nechita (Fastnet Rock) pour 140.000 £ (153.500 €). Les deux autres ont été rachetées.