La très belle journée d’Éric Legrix

International / 26.10.2020

La très belle journée d’Éric Legrix

Rabat (MA), vendredi 9 octobre

Par Mondher Zouiten

Éric Legrix a pris la suite d'Erik Sotteau à la tête de l'écurie Zakaria Hakam et il s'est parfaitement adapté à son nouvel environnement. Il connaît d'excellents résultats, malgré un effectif réduit à une trentaine de chevaux. Mais il faut savoir que la stratégie de l'écurie gérée par Mouna Bengeloun privilégie la qualité au nombre. Vendredi 9 octobre, lors de la première réunion de gala de la saison à Rabat (l'hippodrome de Casablanca n'ayant pas encore repris du service), Éric Legrix s'est distingué en remportant les deux principales courses du jour et en obtenant une deuxième place dans un semi-classique avec son premier jockey, Zouhair Madihi. Épreuve phare de la réunion, le Grand Prix Hassan II (2.100m) a été enlevé de haute lutte par la 6ans Mélissandre (Mon Ali), un pur produit de l'élevage Zakaria Hakam. Pour sa neuvième victoire, elle devance d'une encolure le 5ans Can Vocifer (Canford Cliffs). Rétrogradé à la troisième place après enquête, c'est finalement City of Faran (City of Canton) qui a hérité de la deuxième place.

Al Noury surclasse l'opposition. Une demi-heure plus tôt, Éric Legrix avait présenté le 4ans Al Noury (No Risk Al Maury) au départ du Grand Prix Moulay Abdellah (L PA, 4ans et plus, 2.100m). Et c'est de toute sa classe qu'il a triomphé, avec sept longueurs d'avance sur Zayash Maamora (Nashwan Al Khalidiah), un pensionnaire de Serge Gérard. À la troisième place, on retrouve le 8ans Akho Amyr Event (Darwesh) et la 6ans Aishak Maamora (Nashwan Al Khalidiah), qui n'ont pu être départagés à la photo. Al Noury, qui avait triomphé dans le Derby des 3ans (1.750m) en juin 2019, a été entraîné en France par Thomas Fourcy. Après sa mésaventure au départ du French Arabian Breeder's Challenge des Poulains (Gr2 PA, 2.000m) à Toulouse, le marocain de naissance a pris part au Qatar Arabian Trophy des Poulains (Gr2 PA, 2.000m) à Saint-Cloud. Associé à Mickaël Barzalona, il avait terminé cinquième. Revenu au Maroc et retrouvant son jockey attitré, Zouhair Madihi, Al Noury a littéralement crevé l'écran. Avec l'arrêt des courses en raison du confinement, il a effectué sa rentrée tardivement, fin juin. Il a par la suite remporté les deux courses préparatoires à ce Grand Prix, d'abord sur 1.850m, puis sur 2.100m.

Éric Legrix a également sellé le 4ans Neville (Zack Country). Ce dernier a terminé à une encolure d'Amira Dam (Karassulus) dans le Prix Tour Hassan (2.100m). Cette épreuve était réservée aux anglo-arabes à 25 % de 3ans. Éric Legrix a incontestablement beaucoup apporté à l'écurie, gérant au mieux l'effectif. Il a également fait profiter Zouhair Madihi de son expérience de jockey de haut niveau.

Abderrahim Faddoul, l'autre vedette de la réunion. L'entraîneur Robert Laplanche a en charge l'effectif de M'hammed Karimine. Et il a réussi un doublé avec Blue Eyes Grine (Naaqoos), brillante lauréate du Critérium des 2ans nés et élevés localement (1.700m), et avec la 5ans Hola Belle Tempête (Tin Horse), lauréate avec de la marge du Prix du Bureau Permanent (2.400m) sous la monte d'Abderrahim Faddoul. Ce dernier a été la vedette de la réunion avec quatre victoires, dont trois consécutives. Tenant du titre 2019 avec un record de 175 victoires, celui que l'on surnomme "Abdo" est sur la bonne voie pour remporter la Cravache d'or 2020. Il compte actuellement 138 victoires et devance de 20 succès son principal rival, Zouhair Madihi.