Prix Arazi (Classe 2) : Fast Raaj de dernier à premier

Courses / 22.10.2020

Prix Arazi (Classe 2) : Fast Raaj de dernier à premier

Deauville, jeudi

Fast Raaj (Iffraaj) s’est imposé plus facilement que ne l’indique l’écart à l’arrivée dans le Prix Arazi (Classe 2). Le représentant de l’écurie du Parc Monceaux, de Yann Barberot, du haras d’Étreham et de Riviera Equine Sarl a longtemps patienté en dernière position, se montrant brillant en début de parcours alors que Grégory Benoist le reprenait. Il a fini par se poser et, à l’entrée de la ligne droite, il était encore dernier, alors que l’animateur, Djo Français ** (Intello), allait très bien. Mais une fois qu’il a pu placer son accélération en pleine piste, Fast Raaj a mangé ses adversaires, s’imposant de trois quarts de longueur. Les données tracking indiquent qu’il a été très vite : 10’’47 des 200m aux 400m et 10’’90 des 200m à l’arrivée. Djo Français est deuxième, une courte tête devant Mon Bel Canto (The Wow Signal).

Une première victoire pour la casaque. Fast Raaj arrivait sur le Prix Arazi avec de bonnes lignes puisqu’il avait été battu de peu, pour ses débuts, par Parchemin (Lope de Vega), lauréat mercredi du Prix Isonomy (L). Il offre une première victoire à la casaque de l’écurie du Parc Monceaux, derrière laquelle on retrouve Philippe Lazare. L’homme d’affaire s’était déjà imposé sous son nom avec Trésorerie (Intello), en association avec l’écurie Vivaldi, et l’écurie du Parc Monceaux avait déjà passé le poteau en tête avec Golconda (Planteur), qui courait sous les couleurs de Marie-Thérèse Dubuc-Grassa.

Yann Barberot, entraîneur de Fast Raaj, a commenté : « Il a beaucoup de vitesse naturelle. J’avais hésité à le courir aujourd’hui sur 1.500m mais, pour ses débuts, c’était 1.400m en terrain lourd. Il a donc fallu le caler derrière pour qu’il se détende et il montre qu’il est un bon poulain. Évidemment, nous pensons désormais à une course comme le Prix Djebel (Gr3) l’an prochain. Il faut juste qu’il apprenne à se détendre. »

Une mère placée du Prix Eclipse. Fast Raaj a été élevé par le haras d’Étreham, Riviera Equine Sarl et l’écurie du Parc Monceaux. C’est un fils d’Iffraaj et d’Interesting (Raven’s Pass), une Darley qui a été achetée 300.000 € par le haras d’Étreham à la vente d’élevage 2017, pleine de Fast Raaj. C’est le deuxième produit de la jument, qui a une yearling et un foal par Almanzor.

Interesting, entraînée par Henri-Alex Pantall, a pris la deuxième place d’un Prix Eclipse (Gr3). On retrouve de la vitesse dans la famille puisque la deuxième mère, With Fascination (Dayjur), a remporté le Prix de Cabourg (Gr3) et pris les deuxièmes places des Prix de la Salamandre et Morny (Grs1). Au haras, elle a donné With Interest (Selkirk), placé des James Seymour Stakes (L). La troisième mère est la championne américaine Fran’s Valentine (Saros), gagnante des Kentucky Oaks et des Hollywood Oaks (Grs1) et mère de With Anticipation (Relaunch), champion américain lauréat de quatre Grs1 (Man O’War Stakes, Sword Dancer Invitational Stakes – deux fois – et United Nations Handicap).

 

 

 

Gone West

 

 

Zafonic

 

 

 

 

Zaizafon

 

Iffraaj

 

 

 

 

 

Nureyev

 

 

Pastorale

 

 

 

 

Park Appeal

FAST RAAJ (M2)

 

 

 

 

 

 

Elusive Quality

 

 

Raven’s Pass

 

 

 

 

Ascutney

 

Interesting

 

 

 

 

 

Dayjur

 

 

With Fascination

 

 

 

 

Fran’s Valentine


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 31’’39

De 1.000m à 600m : 25’’90

De 600m à 400m : 12’’59

De 400m à 200m : 10’’63

De 200m à l’arrivée : 10’’89

Temps total : 1’31’’40