Prix du Conseil de Paris (Gr2) : Baron Samedi, roi dimanche !

Courses / 25.10.2020

Prix du Conseil de Paris (Gr2) : Baron Samedi, roi dimanche !

Prix du Conseil de Paris (Gr2)

Baron Samedi, roi dimanche !

Avec Eudaimonia (Vision d’État), Baron Samedi (Harbour Watch) était le seul concurrent à n’avoir encore jamais tenté sa chance au niveau black type au départ de ce Prix du Conseil de Paris (Gr2). Le représentant de Lech Racing Limited a transformé l’essai en coup de maître, lui qui restait sur quatre victoires consécutives dans des handicaps en Irlande. C’est une première victoire de Groupe en France pour son jeune entraîneur, Joseph O’Brien.

Une belle lutte. Baron Samedi, qui était associé pour la première fois à Mickaël Barzalona, avait hérité du statut de favori. Bien parti côté corde, il a galopé en troisième position dans le sillage du rentrant Mare Australis (Australia), lui-même placé derrière l’animatrice, Dariyma (City Zip). Décalé en dehors par son jockey dans la fausse ligne droite, Baron Samedi a mis la pression aux chevaux de tête dans le dernier tournant. Dariyma cédant quelque peu à 150m du but, le futur lauréat s’est retrouvé seul à la lutte avec Mare Australis, qui lui a opposé une vive résistance. Mais Baron Samedi n’a rien lâché et s’est montré très dur pour devancer son rival sur le fil, le laissant à une tête. Aucun 3ans n’avait remporté ce Gr2 depuis la victoire en 2015 de Ming Dynasty (King’s Best).

Mare Australis s’est très bien comporté, lui qui n’avait pas été revu depuis son succès dans le Prix de l’Avre (L), le 14 juin. Avec seulement trois courses dans les jambes, il était le moins expérimenté au départ et devrait tôt ou tard gagner son Groupe. Après avoir patienté à l’arrière-garde, Eudaimonia a remarquablement conclu en dehors pour s’emparer de la troisième place à une longueur et quart. Quatre longueurs et demie plus loin, Dariyma a conservé la quatrième place de justesse devant Nagano Gold (Sixties Icon).

Castré le 20 août… et gagnant cinq jours après ! Baron Samedi avait couru trois fois à 2ans, sans parvenir à faire l’arrivée. Cinquième pour sa rentrée après sept mois d’absence dans un handicap, le 25 juillet, il avait ensuite terminé huitième dans une course de niveau similaire, le 15 août. Son entourage a pris la décision de le faire castrer le 20 août, et l’a fait recourir cinq jours après la castration : un choix insolite mais qui a payé, puisque Baron Samedi a signé le 25 août sa première victoire ! Depuis, le cheval est tout simplement invaincu en cinq sorties sur des distances allant de 2.000m à 2.400m, en terrain souple à lourd. Mickaël Barzalona a dit au micro d’Equidia : « Il a fallu lutter jusqu’au bout, mais Mare Australis est un cheval très dur, comme on avait pu le voir lors de son succès dans le Prix de l’Avre (L). Je ne voulais pas trop me frotter à lui pour ne pas l’encourager, mais je n’ai pas eu vraiment le choix. Baron Samedi est un cheval qui s’est endurci au fil des courses. Je suis venu assez tôt car dans ce terrain, ces chevaux-là arrivent à respirer en avançant, ce qui est toujours un avantage sur nos chevaux français. Il m’a l’air encore assez immature : en visionnant ses courses en Irlande, j’ai vu qu’il flottait beaucoup, qu’il mettait beaucoup de temps à s’équilibrer. Aujourd’hui, il s’est équilibré assez facilement, mais une fois devant, il flottait un petit peu. Je ne sais pas s’il a encore beaucoup de marge, mais il fait ce qu’on lui demande. Il est dur et aime ce terrain-là. » Le cheval a ainsi offert une première victoire de Groupe à la casaque de Lech Racing Limited, une entité dirigée par Lawrence Eke et Christopher John Hurley. Pour l’anecdote, dans la mythologie vaudoue, Baron Samedi est la divinité principale du royaume des morts.

Mention très bien pour Eudaimonia. Eudaimonia a réalisé une très belle performance dimanche, elle qui se présentait invaincue cette année en trois sorties. La représentante de Rebecca Philipps et de John Hammond restait sur un succès par cinq longueurs dans le Qatar Grand Handicap des Juments, le 3 octobre. John Hammond, qui entraînait Eudaimonia à 3ans et à 4ans, avant de passer le relais à Édouard Monfort, nous a dit : « Elle court très bien. C’est une pouliche qui est toujours un peu froide. Elle a eu un passage à vide dans la fausse ligne droite, mais elle a bien fini. Selon son jockey, Stéphane Pasquier, la distance était un petit peu longue pour elle. »

http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2020/Baron-Samedi.pdf

La famille de Trans Island. Baron Samedi a été élevé par Usk Valley Stud (Kevin et Susan Mercer). Disparu en 2017, Kevin Mercer avait gagné les Oaks d’Italie (Gr1) en 2001 avec Zanzibar (In the Wings), qu’il détenait en association avec Gilly Rowland-Clark. La jument, qu’il avait gardée à l’élevage, lui a donné Spice Route (King’s Best), triple lauréat de Groupe en Amérique du Nord et deuxième des Canadian International Stakes (Gr1).

Baron Samedi a été acheté 3.500 Gns foal par Lech Racing et Sussex Stud en décembre 2017, à Tattersalls. Il était inscrit à la vente de chevaux à l’entraînement de Tattersalls en août 2020, où il n’a finalement pas été présenté.

C’est un fils du retraité Harbour Watch (Acclamation), invaincu en trois sorties à 2ans sur 1.200m, dont les Richmond Stakes (Gr2). La mère de Baron Samedi, Dame Shirley (Haafhd), a couru deux fois à 3ans sans pouvoir faire l’arrivée. Baron Samedi est son deuxième produit vainqueur après Mukhaater (Bahamian Bounty), lauréat de deux courses à 4ans en Suède. La poulinière a un 2ans par Oasis Dream (Green Desert) et une yearling par Ardad (Kodiac), qui passera en vente à Goffs au mois de janvier. Dame Shirley a visité Havana Grey (Havana Gold) en 2020.

La deuxième mère, Welsh Diva (Selkirk), a gagné trois courses sur 1.600m à 3ans, dont le Premio Sergio Cumani (Gr3). Elle a notamment produit Fityann (Haafhd), lauréat du Meydan Sprint (Gr3, 1.000m). Welsh Diva est une propre sœur de Trans Island, vainqueur du Prix du Rond Point (Gr2, 1.600m) à ParisLongchamp, mais aussi deuxième des Lockinge Stakes et troisième du Prix de la Forêt (Grs1).

Royal Applause

Acclamation

Princess Athena

Harbour Watch

Woodman

Gorband

Sheroog

BARON SAMEDI (H3)

Alhaarth

Haafhd

Al Bahathri

Dame Shirley

Selkirk

Welsh Diva

Khubza

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 1’26’’13

1.000m à 600m : 26’’49

600m à 400m : 13’’53

400m à 200m : 12’’22

200m à l’arrivée : 13’’13

Temps total : 2’31’’50