Prix Elseneur (Steeple-chase) : Magic Dream ** peut rêver

Courses / 28.10.2020

Prix Elseneur (Steeple-chase) : Magic Dream ** peut rêver

Auteuil, mercredi

Magic Dream ** (Saint des Saints) a le profil d’un très bon élément. Ce grand poulain, bien fait, avec des sabots comme des assiettes, est fait en steeple-chaser. Après sa troisième place dans l’important Prix Pride of Kildare, dans lequel il s’est montré froid, son entraîneur, Arnaud Chailé-Chaillé, a décidé de le débuter sur les gros obstacles dans le Prix Elseneur. Parti à sa main, le représentant de l’écurie Castillon Bloodstock a galopé parmi les derniers. Ce n’est qu’avant d’aller sur la rivière du huit qu’il a refait un peu de terrain. Dans le tournant final, Magic Dream s’est rapproché avec de l’action, passant deux adversaires pour aborder la ligne droite en troisième position. Sitôt la double barrière franchie, il est venu librement en tête et s’est détaché sur le plat pour l’emporter de neuf longueurs. Au regard de son physique et de son caractère en course, Magic Dream devrait faire partie de l’élite en steeple, notamment à 4ans sur les 4.400m qui devraient mieux lui convenir. Nous lui accordons donc une JDG Jumping Star. Sa victoire a fait dire à son jockey, Thomas Coutant : « C’est un poulain qui fait ce qu’on lui demande. Il venait de très bien débuter en haies. Il avait bien pris ses débuts. Il a produit un vrai coup de rein après la dernière haie. Je ne crois pas avoir monté de 3ans aussi doué, à l’exception de Thélème (Sidestep) bien sûr. »

Longuement attentiste, Héva Rose (Saint des Saints) a conservé la deuxième place devant Chudamani (Bathyrhon), qui avait pris les commandes pour aller sur la piste du huit. Parmi les chevaux en vue, Let me Love (Authorized) n’a jamais été en course et elle a fini lointaine dernière. Une performance trop mauvaise pour être exacte.

Le frère de trois bons chevaux. Élevé par la Scea des Prairies et Philippe Cochard, Magic Dream est un fils de Saint des Saints (Cadoudal), étalon au haras d’Étreham et de Magic Poline (Trempolino), gagnante sur les haies paloises à deux reprises, troisième du Prix Univers II (L) et cinquième du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1). C’est le frère de plusieurs bons éléments : Magic Saint ** (Saint des Saints), double vainqueur en haies et en steeple à Auteuil et cinquième de Gr3 à Cheltenham, Always Magic (Sunday Break), lauréat du Prix Alain et Gilles de Goulaine (L), troisième du Prix de Maisons-Laffitte (Gr3) et cinquième des Prix Alain du Breil et Renaud du Vivier (Grs1) et Liberatore (Poliglote), troisième du Prix Aguado (Gr3) et vainqueur sur les haies d’Auteuil. Après Magic Dream, Magic Poline a eu une 2ans So Magic (Manatee) et une yearling par Manatee. Deuxième mère de Magic Dream, Magic Play (Deploy) s’est imposée dans une course principale en plat en Belgique. C’est la grand-mère de la bonne Loulia (Cricket Ball), lauréate des Prix La Périchole, Edmond Barrachin et Orcada (Grs3) et du Prix Romati (L à l’époque) et deuxième du Prix Maurice Gillois (Gr1).

 

 

 

Green Dancer

 

 

Cadoudal

 

 

 

 

Come to Sea

 

Saint des Saints

 

 

 

 

 

Pharly

 

 

Chamisène

 

 

 

 

Tuneria

MAGIC DREAM (M3)

 

 

 

 

 

 

Sharpen Up

 

 

Trempolino

 

 

 

 

Tréphine

 

Magic Poline

 

 

 

 

 

Deploy

 

 

Magic Play

 

 

 

 

Magical Mystery