Prix Hippodamia (Classe 2) : Ursuly ne rate pas le cadre

Courses / 22.10.2020

Prix Hippodamia (Classe 2) : Ursuly ne rate pas le cadre

Deauville, jeudi

Athéna (Soldier Hollow), Nubia (Palace Malice) et Much Style (Style Vendôme) non-partantes, elles n’étaient plus que huit à prendre part au Prix Hippodamia (Classe 2). Et sans réelle surprise, c’est Ursuly (Olympic Glory), une représentante de Jean-Claude Seroul, qui s’est imposée, et ce très sûrement. Plus forte valeur du lot (41,5), cette pensionnaire de Jérôme Reynier restait une cinquième place dans le Critérium de Lyon (L), elle qui avait débuté victorieusement cet été.

Pour ses premiers pas sur la P.S.F et dans un lot à sa portée, Ursuly n’a rien laissé au hasard. Patiente à l’arrière d’un peloton emmené par Apita (Olympic Glory), elle s’est rapprochée dans le tournant final. Progressant à l’extérieur, ce n’est qu’à 200m du but qu’elle est parvenue à hauteur de Carel Queen (Siyouni) pour ensuite la déborder facilement. Cette dernière termine à une longueur et quart de la lauréate, devant Golden Dreamer (Dream Ahead), troisième à la même distance. Mona Lisa Kaxon (Toronado) ** échoue au pied du podium, une courte tête plus loin. Associé à la lauréate, Maxime Guyon a déclaré au micro d’Equidia : «  Quand elle a commencé à trouver son action et à accélérer, on sortait du tournant final et je n’ai pas voulu la reprendre. Je l’ai laissée accélérer. Elle est partie un peu tôt, mais elle a bien accéléré jusqu’au bout. »

La Californie comme objectif. Au côté de Nicolas de Watrigant, Jérôme Reynier nous a confié : « Ce qu'elle avait fait à Lyon, c'était déjà très bien. Ursuly devançait Rougir (Territories), étant battue du minimum par un bon poulain comme King Shalaa (Shalaa). Cela nous a confortés dans l'idée qu'elle avait des moyens. Tout en sachant que nous l'avions vraiment respectée. La fois suivante, dans le Critérium de Lyon (L), le terrain était vraiment lourd. Or c'est une pouliche qui aime faire parler sa pointe de vitesse et ce n'était pas possible dans ces conditions. J'ai alors commencé à penser au Prix de la Californie (L). Mais nous voulions tout de même la tester sur le sable préalablement et axer son programme sur cet objectif. Dès lors, cette Classe 2 représentait sur le papier l'engagement idéal. Elle va certainement rester là-dessus et préparer Cagnes-sur-Mer. Nous aurions souhaité qu'Ursuly soit black type à 2ans, mais avec les changements concernant le Prix des Sablonnets, c'est difficile... Je pense qu'elle fera le mile à 3ans. Nous pensons à la Californie, même si nous aurons aussi, certainement, Marianasand (Footstepsinthesand), laquelle est au moins du même niveau, si ce n'est meilleure. Si la piste n'est pas trop défoncée, Marianasand ira sur le Critérium du Languedoc (L). Ursuly me fait penser à Spirit of Nelson (Mount Nelson) : petit modèle, mais grand cœur ! »

La mère est lauréate du Prix d’Aumale. Élevée par Sunderland Holding, Ursuly est une fille d’Olympic Glory (Choisir), étalon au haras de Bouquetot, et de Shahah (Motivator), lauréate du Prix d’Aumale (Gr3) et dont elle est le deuxième produit. Le premier est Aljalela (Golden Horn), gagnante d’une course en cinq sorties en Angleterre. Présentée par La Motteraye Consignment, Ursuly a été achetée 60.000 € à l’amiable par Mandore International Agency. C’est l’un des premiers achats de Nicolas de Watrigant pour Jean-Claude Seroul. Plus loin dans le pedigree, on retrouve Grand Lodge, vainqueur des Dewhurst Stakes et des St James’s Palace Stakes (Grs1).

 

 

 

Danehill Dancer

 

 

Choisir

 

 

 

 

Great Selection

 

Olympic Glory

 

 

 

 

 

Alzao

 

 

Acidanthera

 

 

 

 

Amaranthus

URSULY (F2)

 

 

 

 

 

 

Montjeu

 

 

Motivator

 

 

 

 

Out West

 

Shahah

 

 

 

 

 

Olden Times

 

 

Elegant Beauty

 

 

 

 

La Papagena


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 30’’25

De 1.000m à 600m : 25’’37

De 600m à 400m : 11’’80

De 400m à 200m : 11’’02

De 200m à l’arrivée : 11’’24

Temps total : 1’29’’68