Prix Twig (Maiden) : Dayshaan dans un canter

Courses / 26.10.2020

Prix Twig (Maiden) : Dayshaan dans un canter

Marseille-Borély, lundi

Il n’y a pas eu de course dans le Prix Twig (Maiden). Dayshann (Golden Horn) s’est baladé dans la phase finale de ce maiden. Le poulain de Son Altesse l’Aga Khan a évolué parmi les derniers, dans le sillage de L’Intello (Intello). Il s’est rapproché en dehors à la sortie du tournant final et a été envoyé au large par L’Intello à l’entrée de la ligne droite. Dayshann s’est donc retrouvé isolé en pleine piste à 400m du but, là où l’on voit rarement un gagnant venir à Marseille-Borély. Mais le pensionnaire de Jean-Claude Rouget était au-dessus du lot et son jockey, Jean-Bernard Eyquem, n’a eu besoin que de lui montrer la cravache. Dayshann a pris aisément le meilleur et s’est détaché dans une belle action pour l’emporter en bon poulain. Il a répondu à sa compagne d’entraînement Penja qui a enlevé le maiden réservé aux pouliches dans un très bon style également. Comme Penja, Dayshaan avait débuté à Bordeaux, dans une épreuve renommée, le Prix du Four à Chaux, dans lequel il était troisième. Jean-Bernard Eyquem a déclaré au micro d’Equidia : « Il faut que le poulain soit bon car ç'a été une course de stock car ! Lors de ses débuts, nous étions déçus car il travaillait bien. Il était sans doute un peu perdu et il avait besoin d’apprendre. Heureusement, il a un peu de métier et de la qualité. Entre Penja et lui, ce sont deux styles différents. Avec Penja, tout a été fluide, alors qu’avec Dayshaan, ç'a été plus mouvementé ! » L’animateur, Rio d’Octobre (Rio de la Plata), a terminé deuxième devant L’Intello.

Le neveu de Daylami et Dalakhani. Élevé par son propriétaire, Dayshann est un fils du gagnant d’Arc Golden Horn (Cape Cross), étalon à Dalham Hall Stud, et de Dayita (Dansili), gagnante de deux courses sur 2.200m et 2.600m à 3ans et cinquième du Prix des Tourelles (L). Tous les produits de Dayita ayant couru se sont imposés : Daynawar (Zamindar), Daneyan (Shamardal), Daniyka (Dark Angel) et donc Dayshann. Après ce dernier, Dayita a eu une yearling par Dabirsim et une foal par Awtaad.

La deuxième mère n’est autre que Daltawa (Miswaki), lauréate de Listed et deuxième de Gr3 pour Alain de Royer Dupré, avant de produire le champion Dalakhani (Darshaan), lauréat du Prix du Jockey Club, de l’Arc, du Prix Lupin et du Critérium International (Grs1) entre autres, mais aussi Daymarti (Caerleon), troisième du Critérium de Saint-Cloud (Gr1) et deuxième du Prix Lupin, Dalghar (Anabaa), lauréat du Prix du Palais Royal (Gr3) et bien sûr Daylami (Doyoun). Ce dernier, après un début de carrière sous les couleurs Aga Khan, avait été vendu à Godolphin. Daylami a enlevé la Poule d’Essai des Poulains, la Tattersalls Gold Cup, les Eclipse Stakes, la Coronation Cup, les King George and Queen Elizabeth Stakes, les Irish Champion Stakes et le Breeders’ Cup Turf (Grs1)… Daltawa a aussi donné Dawalan (Azamour), double gagnant de Gr1 sur les claies aux États-Unis, Daltama (Indian Ridge), mère de Dolniya (Azamour), gagnante du Dubai Sheema Classic (Gr1) et du Prix de Malleret (Gr2), troisième du Prix Vermeille (Gr1) et cinquième de l’Arc, Dalmiya (Kalanisi), mère de Dalwari (More than Ready), gagnante du Prix de Guiche (Gr3), et Daltaiyma (Doyoun), génitrice de Daltaya (Anabaa), lauréate du Prix de la Grotte (Gr3).

Daltaya a été exportée au Japon, mais avant cela, elle a donné Dalkala (Giant’s Causeway), quadruple gagnante de Groupe dont le Prix de l’Opéra (Gr1).

 

 

 

Green Desert

 

 

Cape Cross

 

 

 

 

Park Appeal

 

Golden Horn

 

 

 

 

 

Dubai Destination

 

 

Flèche d’Or

 

 

 

 

Nuryana

DAYSHANN (M2)

 

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Dansili

 

 

 

 

Hasili

 

Dayita

 

 

 

 

 

Miswaki

 

 

Daltawa

 

 

 

 

Damana