Prix Zeddaan (L) : Prince Lancelot remet les pendules à l’heure

Courses / 20.10.2020

Prix Zeddaan (L) : Prince Lancelot remet les pendules à l’heure

Deauville, mardi

Louliana ** (Acclamation) non-partante, ils n’étaient finalement que huit à prendre part au Prix Zeddaan (L). Bon troisième du Darley Prix de Cabourg, sur ce même tracé, Prince Lancelot (Sir Prancealot) restait sur une cinquième place dans le Prix Eclipse (Gr3) de Plainchant (Gregorian). Et pour ses retrouvailles avec la côte normande, le représentant d’Antoine Gilibert n’a pas fait dans la demi-mesure. Parti à l’extérieur, Prince Lancelot a pris les commandes de l’épreuve à mi-parcours, en compagnie de Treena (Goken) et de Princesse de Saba ** (Dariyan). Répondant bien aux sollicitations de son partenaire, Stéphane Pasquier, le poulain a nettement fait la différence à 200m du but. Sans forcer, il l’emporte de deux longueurs et demie sur la Wertheimer Frontgate (War Front), laquelle, avant de trouver le passage, a longtemps voyagé dans le dos de Princesse de Saba, calée à la corde. Izumi (Showcasing), qui a progressé à l’extérieur, prend la troisième place, une demi-longueur plus loin.

Encore mieux à 3ans. Fabrice Chappet a expliqué : « Il a remis les pendules à l'heure. Nous étions déçus en dernier lieu, où il avait un peu couru à contresens. Dans le Darley Prix de Cabourg (Gr3), il avait fait preuve d'un peu d'immaturité. Ensuite, il a très bien travaillé le matin et aujourd'hui, il montre en piste ce que nous voyons à l'entraînement. Il devrait en rester là pour cette année. »

Le bon comportement Frontgate. Au sujet de sa pensionnaire Frontgate, qui effectuait sa deuxième sortie après des débuts victorieux le 18 septembre dernier à Chantilly, Carlos Laffon-Parias nous a confié : « Elle avait face à elle des chevaux avec plus de métier. Elle a été très sérieuse et a fait ce qu'on lui demandait. C'est bien. Elle est battue par meilleur aujourd'hui. C'est une très belle pouliche, qui va faire une bonne 3ans. Nous allons réfléchir pour la suite : il n'y a pas forcément encore beaucoup d'options cette année. Elle nous dira. »

Issu d'une sœur de Rainbow Crossing. Élevé par l'écurie Skymarc Farm, Prince Lancelot a été cédé 90.000 € à Amanda Skiffington lors de la vente de yearlings v.2 Arqana, alors qu'il était présenté par le haras de la Louvière. C'est un fils de Sir Prancealot (Tamayuz), qui fait la monte en Californie, et de Rainbow Vale (Moss Vale), placée à 2ans sur les 1.500m de Deauville, dont il est le premier produit. La poulinière a une yearling par Oasis Dream (Green Desert).

La deuxième mère, Rainbows for All (Rainbows for Life), a gagné ses deux premières courses à 2ans sur 1.400m, dont les Debutante Stakes (Gr3, à l'époque). Elle a notamment donné Rainbow Crossing (Cape Cross), lauréate du Prix Petite Étoile (L). Cette dernière est la mère d'Al Jazi (Canford Cliffs), gagnante des Oak Tree Stakes (Gr3) à deux reprises, et de la placée de Listed Rime à Rien (Amadeus Wolf), à qui l'on doit Soffia (Kyllachy), gagnante des Sapphire Stakes (Gr2) et des Ballyogan Stakes (Gr3).

 

 

 

Nayef

 

 

Tamayuz

 

 

 

 

Al Ishq

 

Sir Prancealot

 

 

 

 

 

Catrail

 

 

Mona Em

 

 

 

 

Moy Water

PRINCE LANCELOT (M2)

 

 

 

 

 

 

Shinko Forest

 

 

Moss Vale

 

 

 

 

Wolf Cleugh

 

Rainbow Vale

 

 

 

 

 

Rainbows for Life

 

 

Rainbows for All

 

 

 

 

Maura's Guest