Résilience

Institution / Ventes / 20.10.2020

Résilience

Résilience est un mot à la mode en cette année si particulière… On peut l’employer pour le marché du pur-sang. La vente d’octobre a signé son top price historique ce lundi, avec le lot 157, un mâle de Siyouni, de la famille magique des Monceaux, sa mère étant une sœur de Pacifique (Montjeu) et Prudenzia (Dansili). Le poulain a été adjugé 525.000 € à Al Shaqab Racing, très actif lors de cette première journée.

Cette partie 1 a enregistré un médian de 43.000 € et un prix moyen de 58.270 €. Des chiffres impossibles à comparer avec ceux de 2019, la vente ayant changé de format. Il est évident qu’il a manqué de quelques profils de top-niveau, vendus en septembre. Pour juger cette journée, on peut toutefois comparer les variations du médian de cette partie avec celui de la vente de sélection. L’an dernier, l’écart était de 52 %. Cette année, il s’élève à 38 %. Objectivement, cette vente d’octobre débute donc sur des bases convenables. Il va falloir maintenant tenir sur la durée, car il reste quatre jours de vente.  

Vente de yearlings d’octobre - Jour 1
Les top-lots
Lot Sexe Origines Prix
157 M. Siyouni & Prudente 525.000 €
Acheteur : Al Shaqab Racing
Vendeur : Écurie des Monceaux
110bis F. Sea the Stars & Matauri Pearl 450.000 €
Acheteur : Daniel Colé
Vendeur : Haras d’Étreham
165 F. Exceed and Excel & Rose & Or 280.000 €
Acheteur : Stroud Coleman Bloodstock Ltd
Vendeur : Haras du Mézeray
137 M. Siyouni & Pacifique 210.000 €
Acheteur : David Menuisier
Vendeur : Écurie des Monceaux
208 F. Wootton Bassett & Texanne 210.000 €
Acheteur : LG Bloodstock
Vendeur : Haras de Castillon
129 M. Siyouni & Newton’s Night 200.000 €
Acheteur : Federico Barberini
Vendeur : Écurie des Monceaux
216 F. Dabirsim & Twilight Tear 182.000 €
Acheteur : David Redvers
Vendeur : Haras de Grandcamp
167 M. Iffraaj & Royale du Buisson 160.000 €
Acheteur : Stroud Coleman Bloodstock Ltd
Vendeur : Écurie des Monceaux
134 M. Le Havre & One Chance 150.000 €
Acheteur : Gérard Larrieu
Vendeur : Écurie des Monceaux
132 M. Sea the Moon & Octavine 135.000 €
Acheteur : Federico Barberini
Vendeur : Haras du Hoguenet
231 M. Sea the Stars & Witty Guess 135.000 €
Acheteur : Al Shaqab Racing
Vendeur : Haras des Faunes

LES FAITS MARQUANTS

Une Sea the Stars à la Deep Impact pour Hiroo Shimizu et Shiego Nomura

#110 bis          F         Sea the Stars & Matauri Pearl, par Hurricane Run        450.000 €

            Acheteur : Daniel Colé

            Vendeur : Haras d’Étreham

            Éleveurs : Écurie des Charmes & Ballylinch Stud

Hiroo Shimizu, en compagnie de Daniel Colé, a eu le dernier mot à 450.000 € pour le lot 110 bis, une fille de Sea the Stars et de Matauri Pearl (Hurricane Run), bonne jument en Scandinavie où elle a gagné quatre courses, dont les 1.000 Guinées de Norvège, et pris des places dans les Lanwades Stud Stakes (deux fois) et le Semb Hovedgard Hoppelop (Ls). Marauri Pearl est la mère d’Aunt Pearl (Lope de Vega), une 2ans qui fait sensation aux États-Unis où elle est invaincue en deux sorties. Elle devrait désormais courir le Breeders’ Cup Juvenile Fillies Turf (Gr1). Matauri Pearl est une propre sœur de Wekeela, lauréate du Prix Chloé (Gr3) et deuxième du Prix Saint-Alary ainsi que des Jenny Wiley Stakes et des Gamely Stakes (Grs1). C’est une famille où l’on retrouve de la tenue avec, sous la troisième mère, la championne stayer Molly Malone (Lomitas), elle-même mère de l’excellente Morgan Le Faye (Shamardal), gagnante des Prix Corrida (Gr2) et Allez France (Gr3). La quatrième mère n’est autre que Mosella (Surumu), d’où Monsun (Königsstuhl).

Hiroo Shimizu a expliqué : « C’est vraiment une pouliche fantastique. Elle n’est pas très grande et sera une 3ans mais elle me rappelle Deep Impact dans son mouvement, avec beaucoup de légèreté et bien dans ses aplombs. Je l’ai achetée pour Shigeo Nomura. » Shiego Nomura a huit représentants déclarés chez Hiroo Shimizu : trois 2ans, dont Midlife Crisis ** (Wootton Bassett) qui va courir à la fin du mois de novembre sur les 1.600m P.S.F. de Chantilly, et Esope (Galiway), acheté 50.000 € à réclamer à Saint-Cloud (taux de réclamation de 11.000 € et record de bulletins : 34 en tout !), et cinq yearlings.

200.000 € pour un fils de Siyouni

#129    M        Siyouni & Newton’s Night, par Galileo     200.000 €

            Acheteur : Federico Barberini

            Vendeur : Écurie des Monceaux

            Éleveurs : Écurie des Monceaux, Lordship Stud Ltd, W. McAlpin & Langlais Bloodstock

Le lot 129 a été adjugé 200.000 € à Federico Barberini. Présenté par l’écurie des Monceaux, c’est un fils de Siyouni et de Newton’s Night (Galileo) : il s’agit donc du même croisement que Sottsass (Siyouni), héros du dernier Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). C’est le quatrième produit de la jument. Le deuxième, Liberty Tree (Lope de Vega), est gagnante pour l’entraînement d’André Fabre et les couleurs Godolphin. Le troisième, la 2ans Lady Gabriela (Invincible Spirit), a signé des débuts encourageants le 13 octobre à Chantilly, en prenant la troisième place du Prix des Terroirs de France (Inédits). La deuxième mère est Sassenach (Night Shift), qui a donné Dress Reheaseal (Galileo), gagnante des Orchid Stakes (Gr3), ou encore Fairy of the Night (Danehill), gagnante des Fairy Bridge Stakes (L) et mère du rapide Muthmir (Invincible Spirit), gagnant du Prix du Gros-Chêne et des King George Stakes (Grs2). Il a aussi pris les troisièmes places des King’s Stand Stakes et du Prix de l’Abbaye de Longchamp (Grs1).

Un beau Le Havre pour Jean-Louis Bouchard

#134    M        Le Havre & One Chance, par Invincible Spirit    150.000 €

            Acheteur : SAS Larrieu Gérard

            Vendeur : Écurie des Monceaux

            Éleveur : China Horse Club International

Jean-Louis Bouchard l’a emporté à 150.000 € pour le lot 134, un fils de Le Havre, signé par son père, et de One Chance (Invincible Spirit). C’est le deuxième produit de la jument, le premier étant le 2ans New Chance (New Bay), à l’entraînement chez André Fabre pour Ballylinch, et engagé jeudi à Deauville dans le Prix de Saint-Désir (Inédits). One Chance est black type, ayant pris la troisième place des Queen Mary Stakes (Gr2) à Royal Ascot. C’est une sœur de Monticello (Teofilo), deuxième des Pat Eddery Stakes (L, 2ans, 1.400m). La troisième mère est Imperfect Circle (Riverman), deuxième des Cheveley Park Stakes (Gr1) et mère du champion miler Spinning World (Nureyev), ainsi que de Vision of Clarity (Sadler’s Wells), mère de War of Will (War Front), gagnant l’an passé des Preakness Stakes (Gr1). Le poulain descend donc d’Aviance (Northfields), d’où Denon (Pleasant Colony) ou encore Chimes of Freedom (Private Account).

Jean-Louis Bouchard a dit : « C’est un très beau poulain, avec beaucoup d’allure. J’espérais l’avoir un peu moins cher mais je suis très heureux. C’est une belle famille que j’aime beaucoup, un peu endormie donc nous allons tenter de la réveiller. »

Un The Grey Gatsby pour Anastasia Wattel et son équipe de trotteurs

#20      M        The Grey Gatsby & Baki, par Turtle Bowl          130.000 €

            Acheteur : Anastasia Wattel

            Vendeur : Haras d’Étreham

            Éleveur : François Rohaut

Anastasia Wattel, en compagnie de Jean-Pierre Micholet et Thomas Bernereau, l’a emporté à 130.000 € pour le lot 20, un poulain gris comme son père, The Grey Gatsby, l’étalon du haras du Petit Tellier dont les premiers produits sont yearlings (et qui fait la monte pour 7.000 €). Le poulain appartient à une belle famille Rohaut. Baki (Turtle Bowl), sa mère, a donné Waltham ** (Wootton Bassett), qui a montré des moyens en France en début de saison, avant d’être exporté à Hongkong suite à sa victoire autoritaire dans le Prix Maurice Caillault (L). Son deuxième produit, le 2ans King Shalaa (Shalaa), est invaincu en deux sorties sous l’entraînement de François Rohaut.

Baki est une sœur de Baïne (Country Reel), lauréate du Prix Finlande (L) et deuxième de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1), de Bassamba (American Post), gagnante du Prix de la Seine (L), ou encore de Wajnah (Redoute’s Choice), qui remporta le Prix Urban Sea (L). Sous la troisième mère, on retrouve Balbonella (Gay Mécène), gagnante du Prix Robert Papin (Gr1, à l’époque), et mère d’Anabaa (Danzig), Key of Luck (Chief’s Crown), Always Loyal (Zilzal) ou encore Country Belle (Seattle Slew), d’où Country Reel (Danzig).

Anastasia Wattel a commenté : « Nous avons eu un vrai coup de cœur pour ce poulain. Il a été acheté pour Jean-Pierre Micholet et Pierre Pilarski, qui ont déjà des chevaux chez moi et, jeudi à Deauville, nous débutons Evender (Intello). En plus, il est gris et il n’y a pas beaucoup de trotteurs de cette couleur, ils sont donc ravis d’en avoir un (rires) ! La mère a montré qu'elle produisait très bien. C’est une super équipe de propriétaires et nous avons déjà eu de la chance ensemble. » Anastasia Wattel a trois représentants de Jean-Pierre Micholet et Pierre Pilarski à l’entraînement : les 2ans Evender et Downing Street (Dariyan), ainsi que Coronado Beach (Toronado), acheté à réclamer en août 2019 et, depuis, gagnant de trois courses en six sorties pour le duo de propriétaires et l’entraîneur.

Le fils de Siyouni et Baïne vers l’Irlande

#19      M        Siyouni & Baïne, par Country Reel           100.000 €

            Acheteur : J.P. Murthagh & Eddie Linehan

            Vendeur : Haras de la Louvière

            Éleveur : Écurie Skymarc Farm

Les Irlandais Johnny Murtagh et Eddie Linehan ont eu le dernier mot à 100.000 € pour le lot 19, un cousin du lot 20 adjugé 130.000 €. Le poulain présenté par le haras de la Louvière est un fils de Siyouni, le champion sire des Aga Khan Studs, et de la toute bonne Baïne (Country Reel), gagnante du Prix Finlande (L) et deuxième de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1). C’est le sixième produit de la poulinière, qui a donné Qatar Dream (Makfi), deuxième du Premio Parioli (Gr3) et exporté à Hongkong après sa victoire dans le Prix Machado (B). Il s’agit donc de la belle souche de la famille Rohaut, celle de Balbonella (Gay Mécène), la mère d’Anabaa (Danzig). Baïne présente d’ailleurs un inbreeding en 4 x 3 sur Bamières (Riverman), la mère de Balbonella.

Al Shaqab soutient Al Wukair

#72      M        Al Wukair & Hazely, par Cape Cross       95.000 €

            Acheteur : Al Shaqab Racing

            Vendeur : Normandie Breeding

            Éleveur : Françoise Perrée

Nicolas de Watrigant a signé le bon à 95.000 € pour le lot 72, un poulain appartenant à la première production d’Al Wukair, le sire du haras de Bouquetot. C’est le deuxième produit de la mère, Hazely (Cape Cross), le premier étant Mouillage ** (Toronado), deuxième du Prix des Chênes (Gr3) et impressionnant à Deauville dans le Prix des Roches Noires (Classe 2). Comme Mouillage, qui était passé en vente à Osarus, ce yearling étant présenté par Normandie Breeding, dont la génération de yearlings 2019 a brillé cette année : Mouillage donc, mais aussi Axdavali ** (Goken), deuxième du Prix du Bois (Gr3), ou encore Go Athtletico (Goken), gagnant du Prix La Rochette (Gr3) et deuxième du Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2), et Princesse de Saba (Dariyan), troisième du Prix du Bois (Gr3).

Nicolas de Watrigant a commenté : « Je suis heureux d’acheter le premier Al Wukair à passer lors de cette vente d’octobre. Cela me fait très plaisir puisque nous avions aussi acheté le père et ce poulain a beaucoup de qualité, comme Al Wukair. C’est le deuxième produit de la mère, qui a donné Mouillage, un bon produit de Toronado. Il a été acheté pour Al Shaqab et nous sommes heureux de soutenir Al Wukair. »

 

Al Shaqab est de retour

#157         M   Siyouni & Prudente, par Dansili    525.000 €

                 Acheteur : Al Shaqab Racing

                 Vendeur : Écurie des Monceaux

                 Éleveurs : Écurie des Monceaux & Écurie Skymarc Farm

À l’heure où nous écrivons ces lignes, Al Shaqab Racing a acheté 22 yearlings sur le ring d’Arqana en 2020. C’est notamment le cas de la production des étalons du haras de Bouquetot comme Al Wukair (deux yearlings), Ectot (deux yearlings), Shalaa (trois yearlings) ou encore Zelzal (trois yearlings). Paul Hensey était au côté de Nicolas de Watrigant lorsque ce dernier a signé le bon à 525.000 € pour le lot 157. Anthony Stroud était l’un des sous-enchérisseurs. Le directeur des opérations des entités courses et élevage d’Al Shaqab Racing a commenté : « C’est un magnifique cheval. Tout le monde est tombé amoureux de lui quand on l’a vu. Il a l’un des meilleurs pedigrees du catalogue et il vient de l’un des meilleurs haras. Tout est possible avec lui. »

Siyouni réalise une année assez phénoménale au plus haut niveau avec quatre gagnants de Gr1 en 2020 (Dream and Do, Sottsass, Étoile & St Mark's Basilica) : c’est aussi bien que Dubawi (Dubai Millennium) et seul Galileo (Sadler’s Wells) a fait mieux en 2020. Prudente (Dansili), la mère de ce lot 157, a donné un yearling vendu 1,5 million d’euros. Exporté au Japon, il n’a pas encore débuté

La grande souche des Monceaux. La deuxième mère, Platonic (Zafonic), a ouvert son palmarès à 4ans sur les 1.750m de La Gacilly, pour sa seizième sortie. Elle a été bien meilleure au haras qu'en compétition, puisqu'elle a donné trois gagnants black types ! On lui doit Pacifique (Montjeu), gagnante du Prix de Lutèce (Gr3) – imitée par sa fille Paix (Muhaarar) –, English King (Camelot), lauréat cette année du Lingfield Derby Trial (L, 2.300m) puis cinquième du Derby d'Epsom (Gr1), et Prudenzia (Dansili), lauréate du Prix de la Seine (L, 2.200m). Cette dernière a donné les gagnantes de Gr1 Chicquita (Montjeu) et Magic Wand (Galileo).

David Menuisier à la recherche d’un cheval de Melbourne Cup

#137         M   Siyouni & Pacifique, par Montjeu 210.000 €

                 Acheteur : David Menuisier

                 Vendeur : Écurie des Monceaux

                 Éleveurs : Écurie des Monceaux & Écurie Skymarc Farm

David Menuisier n’est pas le seul Français installé en Angleterre. Mais c’est assurément le plus grand entraîneur officiant outre-Manche (et pas que par la taille !). Quand il se déplace en France, c’est souvent pour faire mouche : cette année il a couru 16 fois dans l’Hexagone pour trois victoires et huit places. En 2020, deux de ses trois victoires de Stakes ont été acquises dans notre pays, grâce à Wonderful Tonight (Qatar Prix de Royallieu, Gr1 & Prix Minerve, Gr3). Et c’était le cas pour quatre de ses six succès à ce niveau en 2019 ! L’homme de Pulborough a par ailleurs déniché sur le ring d’Arqana trois de ses sept chevaux de stakes…

Contacté par téléphone, David Menuisier nous a dit : « C’est un poulain remarquablement bien né. Il va certainement courir pour un client de l’Hémisphère sud, mais ce n’est pas encore défini. Et qui sait, c’est peut-être un cheval de Melbourne Cup (Gr1) ! » Il y a beaucoup de tenue dans son pedigree, même si les produits de Siyouni ont une distance moyenne de victoire de 1.591m. C’est en effet un fils de Pacifique (Montjeu), gagnante du Prix de Lutèce (Gr3) et troisième du Qatar Prix Chaudenay (Gr2). Et c’est donc un frère de Paix (Muhaarar), lauréate du Prix de Lutèce (Gr3) qui s’annonce comme une stayer de grande classe. Platonic (Zafonic), la deuxième mère, est aussi celle de Magic Wand (Galileo), gagnant des Mackinnon Stakes (Gr1), et Chicquita (Montjeu), lauréate des Darley Irish Oaks (Gr1). La classe, tout simplement !

La sœur d’Above pour Jean-Claude Seroul

#29           F     Wootton Bassett & Broken Applause, par Acclamation 130.000 €

                 Acheteur : Alain Decrion/Mandore Agency

                 Vendeur : J.K. Thoroughbreds

                 Éleveurs : J. Kilpatrick & Johayro Investments Limited

Il y a tout juste deux ans, Tina Rau signait le bon à 18.000 € pour un fils d’Anjaal (Bahamian Bounty) présenté par J.K. Thoroughbreds. Ce poulain, passé par les breeze up, est devenu Anjaal (Anjaal). Il a gagné trois courses à 2ans en Angleterre et il s’est classé troisième du Wackenhut Mercedes-Benz-Preis Zukunftsrennen (Gr3). Des performances qui ont considérablement amélioré la page de catalogue de la poulinière. Et lundi, J.K. Thoroughbreds présentait sa sœur par Wootton Bassett (Iffraaj). Après une longue bataille, Alain Decrion et Nicolas de Watrigant (Mandore International Agency) ont eu le dernier mot à 130.000 €. Cette fille de Wootton Bassett (Iffraaj) va rejoindre l’effectif de Jérôme Reynier pour le compte de Jean-Claude Seroul. Le jeune entraîneur connaît une belle réussite pour le grand propriétaire français, avec notamment trois victoires de Groupe en 2020, grâce à Skalleti (Qatar Prix Dollar, Gr2, Prix Gontaut-Biron, Gr3, deuxième des Champion Stakes, Gr1) et Spirit of Nelson (Grand Prix de Vichy, Gr3).

La mère, Broken Applause (Acclamation), était une très bonne 2ans outre-Manche. Lauréate de son maiden en débutant au mois de juin, elle a couru six fois à cet âge, se classant deuxième des Firth of Clyde Stakes (Gr3). Parmi les premiers achats de Nicolas de Watrigant pour Jean-Claude Seroul, il faut notamment citer la bonne 2ans Ursuly (Olympic Glory). Jérôme Reynier entraîne par ailleurs Royal Julius (Royal Applause), autre achat de l’homme de Mandore International Agency, qui a gagné près de 900.000 € d’allocation.

Un Almanzor pour Al Shaqab Racing

#120         M   Almanzor & Moojeh, par King’s Best       95.000 €

                 Acheteur : Al Shaqab Racing

                 Vendeur : Haras d’Étreham

                 Éleveurs : Xavier & Annabelle Moyer

Al Shaqab Racing est allé jusqu’à 95.000 € pour ce poulain issu de la première génération d’Almanzor (Wootton Bassett) présenté par le haras d’Étreham. Nicolas de Watrigant nous a expliqué : « C’est un très beau poulain, signé par King’s Best. Le père est un champion. Il se déplace bien. Nous avons acheté un physique. Sa profondeur est remarquable et c’est une grande qualité chez un cheval. » Sa mère a déjà donné un bon cheval, Fourioso (Footstepsinthesand), gagnant du Premio Gobierno Vasco (L) à San Sebastian et du Prix du Point du Jour (L) à Craon. C'est la famille de Bahri (Riverman), le meilleur miler de sa génération en Europe, en remportant notamment les Queen Elizabeth II Stakes et les St James's Palace Stakes (Grs1). Lundi matin, la moyenne des yearlings d’Almanzor en vente publique était de 121.000 € (3,5 fois le prix de saillie)…

90.000 € pour une fille de De Treville

#48           F     De Treville & Empreinte, par Footstepsinthesand 90.000 €

                 Acheteur : Alain Decrion

                 Vendeur : Haras d'Ombreville

                 Éleveur : Rashit Shaykhutdinov

Acheté 850.000 Gns sur le ring de Tattersalls, De Treville (Dubawi) a un pedigree assez exceptionnel, étant le propre frère de Too Darn Hot (Darley Dewhurst Stakes, Qatar Sussex Stakes & Qatar Prix Jean Prat, Grs1). Placé de Groupe, De Treville a été envoyé au haras du Mézeray par Rashit Shaykhutdinov qui soutient son étalon, lequel est représenté par ses premiers yearlings. Il a notamment élevé ce lot 48, présenté par le haras d'Ombreville. Cette pouliche sera entraînée par Frédéric Rossi pour le compte de Jean-Claude Seroul. Le bon à 90.000 € a été signé par Alain Decrion. Gérard Larrieu était l’un des sous-enchérisseurs. Matthieu et Solenn Gouesnard, du haras d’Ombreville, nous ont confié : « Nous avons une dizaine de produits de De Treville et c’est clairement un étalon qui améliore le physique. Il transmet vraiment de la qualité. Il est remarquable de vendre 90.000 € le produit d’une saillie proposée à 2.000 € actuellement. »

Il s’agit du deuxième produit d’Empreinte (Footstepsinthesand), troisième du Prix du Bois (Gr3) sous les couleurs de Wertheimer & Frère. La deuxième mère a donné trois black types, Slalom (Intello), gagnant du Prix Noailles (Gr3), Folamour (Intello), deuxième du Prix d'Hédouville (Gr3), et Concertista (Nathaniel), lauréate de Gr2 sur les obstacles. La troisième mère a donné deux (bons) étalons : Silent Name (Sunday Silence), tête de liste des pères de gagnants au Canada en 2019, et Galiway (Galileo), champion first crop sire en France l’an dernier. Ce dernier est stationné au haras de Colleville

Nurlan Bizakov veut soutenir Recorder

#170         M   Recorder & Salvation, par Montjeu 70.000 €

                 Acheteur : Haras de Montfort & Preaux

                 Vendeur : Coulonces Sales

                 Éleveur : Écurie de Montfort & Préaux

Après avoir acheté le haras Montfort & Préaux, Nurlan Bizakov soutient le jeune étalon qui y officie. Pour 70.000 €, il s’est en effet offert un yearling issu de la première génération de Recorder (Galileo) et Mathieu Alex nous a confié : « Ce poulain a grandi au haras de Montfort & Préaux. La jument a toujours bien produit et Wonderful Tonight est vraiment très bonne. Il est important pour nous de soutenir Recorder aux ventes. Ses premiers yearlings sont très qualiteux. Croisons les doigts ! » Les acquéreurs sont en terrain connu avec cette lignée. La mère, Salvation (Montjeu), est gagnante de trois courses sur 2.350m, 2.400m et 2.600m, dont un Quinté à Maisons-Laffitte. Elle a donné Wonderful Tonight (Le Havre), gagnante des British Champions Fillies & Mares Stakes et du Prix de Royallieu (Grs1). Salvation a donné trois autres lauréats, parmi lesquels Penjade (Air Chief Marshal), placée des Prix des Jouvenceaux et Jouvencelles, Delahante et du Critérium de Lyon (Ls) avant d'être exportée aux États-Unis, où elle a gagné les Forever Together Stakes (L), et Zavrinka (Rajsaman), double lauréate de Quinté sur 1.300m et 1.600m et gagnante d'une Classe 1 sur 1.400m à ParisLongchamp. La poulinière a une 2ans, Chuppy (Le Havre), à l'entraînement chez Pascal Bary.

Une belle vente pour Guillaume de Saint-Seine

#132         M   Sea the Moon & Octavine, par Montjeu    135.000 €

                 Acheteur : Federico Barberini

                 Vendeur : Haras du Hoguenet

                 Éleveur : Comte Guillaume de Saint-Seine

En 2015, Guillaume de Saint-Seine a acheté Octavine (Montjeu) pour 36.000 € par l’intermédiaire de Pégase Bloodstock. La jument, stationnée au haras du Hoguenet, a donné un premier produit, le lot 132. Et ce dernier a fait monter les enchères jusqu’à 135.000 € !

Comme Kingman (Invincible Spirit), son père Sea the Moon (Sea the Stars) a un pourcentage de black types par partant assez exceptionnel (15,5 %), qui leur permet de tenir la comparaison avec les meilleurs sires confirmés d'Europe. Mais la différence vient du fait que Kingman a débuté à 55.000 £… et Sea the Moon à 15.000 £ ! Ce yearling est issu d’une belle famille du haras de Meautry, étant un descendant de Dievotchka (Dancing Brave). Cette dernière a donné six gagnants black types, dont la championne Ésotérique ** (Danehill Dancer). Gagnante des Prix Jacques Le Marois et Rothschild, ainsi que des Sun Chariot Stakes (Grs1), Ésotérique a aussi conclu deuxième de la Poule d'Essai des Pouliches, du Prix Maurice de Gheest et des Queen Anne Stakes (Grs1), entre autres.

Anthony Stroud sur tous les fronts

#209         M   Zarak** & Three Cards, par Mastercraftsman   112.000 €

                 Acheteur : Stroud Coleman Bloodstock Limited

                 Vendeur : Coulonces Sales

                 Éleveur : Vasby Distribution AB

#219         M   Wootton Bassett & Vega Sicilia, par Elusive City            105.000 €

                 Acheteur : Stroud Coleman Bloodstock Limited

                 Vendeur : Haras d’Étreham

                 Éleveur : Gestüt zur Küste AG

Les premiers Zarak** (Dubawi) sont yearlings et ils ont été bien accueillis en vente publique. C’est notamment le cas du lot 209, vendu 112.000 €, alors que son père officie à 12.000 €. Anthony Stroud nous a dit : « Je l’ai acheté pour un client. Son frère Belloccio (Belardo) vient de débuter victorieusement de très belle manière à Salisbury. » La deuxième mère a donné Bathyrhon (Monsun), gagnant du Prix Vicomtesse Vigier (Gr2) et étalon, Bolivia (Monsun), deuxième du Diana-Trial (Gr2), et Beiramar (Monsun), lauréate du Nereide-Rennen (L). Cette dernière est la mère d’Iskanderhon (Exchange Rate), troisième du Prix Chaudenay (Gr2).

Autre achat d’Anthony Stroud, le lot 219 est un fils de Wootton Bassett (Iffraaj), passé d’Étreham à Coolmore dernièrement. Son taux de lauréat de stakes par partant (7,5 %) est presque équivalent à celui de Dubawi (Dubai Millennium) en 2020 (7,7 %) ! Le lot 2019 est un petit-fils de Volvoreta (Suave Dancer), gagnante des Prix Vermeille (Gr1), des Réservoirs

(Gr3) et Pénélope (Gr3).

Pivotal a toujours la cote

#68           M   Pivotal & Gonwana, par Lando     100.000 €

                 Acheteur : Federico Barberini

                 Vendeur : Haras d’Ombreville

                 Éleveur : Rashit Shaykhutdinov

Du haut ses 27ans, Pivotal (Polar Falcon) a réalisé un week-end assez sensationnel, avec Glen Shiel et Brando, premier et deuxième des Qipco British Champions Sprint Stakes (Gr1), Fujaira Prince, troisième de la Long Distance Cup (Gr2), ou encore Addeybb, victorieux des Qipco Champion Stakes (Gr1) ! Le sire de Cheveley Park Stud connaît une réussite toute particulière avec la bonne souche du Gestüt Auenquelle – celle de ce lot 68 – avec laquelle il a donné pas moins de quatre black types. En effet, associé aux descendantes de Gonfalon (Slip Anchor), Pivotal a produit Racing History, gagnant des Winter Hill Stakes (Gr3) et deuxième du Grosser Preis von Bayern (Gr1), Basem, troisième des Betfred Strensall Stakes (Gr3), Farhh, gagnant des Champion Stakes et des Lockinge Stakes (Grs1)… et Glen Shiel !

Le frère de Sojourn pour Michel Zerolo

#188         M   Siyouni & Songerie, par Shirocco  100.000 €

                 Acheteur : Oceanic Bloodstock

                 Vendeur : Haras des Capucines

                 Éleveurs : Éric Puerari, Oceanic Bloodstock, Écurie du Parc Monceau & Écurie Vivaldi

Michel Zerolo a signé le bon à 100.000 € pour le lot 188. Sa mère, Songerie (Shirocco), a déjà donné Sojourn (Iffraaj), troisième du Soldier Hollow Preis (L) avant de s’accidenter. La deuxième mère, Suivez (Fioravanti), est déjà l'aïeule de quatorze black types, en première, deuxième ou troisième génération, dont la championne Stacelita (Monsun), lauréate des Prix de Diane et Vermeille (Grs1) ainsi que quatre autres Grs1 en France et aux États-Unis.

Un Siyouni pour Star Bloodstock

#214         M   Siyouni & Tribune Libre, par Nayef         100.000 €

                 Acheteurs : Byron Rogers & Star Bloodstock

                 Vendeur : Écurie des Monceaux

                 Éleveurs : Écurie des Monceaux & Écurie Skymarc Farm

C’est en ligne que l’enchère gagnante – à 100.000 € – a été posée ! Star Bloodstock est une écurie spécialisée dans le débourrage, le préentraînement et la préparation aux breeze up. Après avoir débuté outre-Manche, cette structure a fait le choix de s’installer en France à Saint-Pierre-des-Ifs (14), entre Rouen et Lisieux. La sélection des poulains est effectuée par Byron Rogers, un Australien basé aux États-Unis, et Micky Cleere. Ce Siyouni (Pivotal) est le cinquième produit de Tribune Libre (Nayef), une jument qui n’a couru qu’une fois et qui n’a pas encore donné un gagnant. La deuxième mère, Tonnara (Linamix), a brillé au haras en donnant Ectot (Hurricane Run), désormais étalon au haras de Bouquetot après avoir remporté deux Grs1, et de Most Improved (Lawman), lauréat des St James's Palace Stakes (Gr1).

FAITS MARQUANTS

Anthony Stroud actif pour Godolphin

#165    F         Exceed and Excel & Rose et Or, par Iffraaj         280.000 €

            Acheteur : Stroud Coleman Bloodstock

            Vendeur : Haras du Mézeray

            Éleveur : Haras du Mézeray S.A.

#167    M        Iffraaj & Royale du Buisson, par Invincible Spirit          160.000 €

            Acheteur : Stroud Coleman Bloodstock

            Vendeur : Écurie des Monceaux

            Éleveur : Écurie des Monceaux & Lordship Stud Limited

Anthony Stroud a acheté quelques yearlings pour Godolphin (et d’autres clients) lors de la vente d’octobre. Battu sur le lot 157, il l’a emporté quelques minutes plus tard pour le lot 165, une pouliche par Exceed and Excel et Rose et Or (Iffraaj), gagnante de deux courses sur les 1.200m et 1.300m de Maisons-Laffitte. C’est le deuxième produit de la jument, qui est une sœur de Coquerelle (Zamindar), gagnante du Prix Saint-Alary (Gr1), et de Spring Master (Mastercraftsman), lauréat du Prix du Lys (Gr3). Il s’agit donc de la famille de Luth Dancer. Anthony Stroud a commenté sur la pouliche : « Elle est très jolie. Elle devait passer en vente lors de la vente de sélection mais ce ne fut finalement pas le cas. Elle est très athlétique. »

Quelques minutes plus tard, Anthony Stroud a battu Laurent Benoit pour le lot 167, un fils d’Iffraaj et de la bonne Royale du Buisson (Invincible Spirit), troisième du Prix Yacowlef (L). C’est le quatrième produit de la jument, qui a eu un partant (lequel est gagnant). Royale du Buisson est la sœur de Ride Like the Wind (Lope de Vega), gagnant du Prix Djebel (Gr3). Concernant le marché lors du jour 1 de la vente d’octobre Arqana/Osarus, Anthony Stroud a commenté : « Il y a de l’activité autour des meilleurs profils. Le marché est solide je crois, même s’il est difficile d’établir des comparaisons par rapport à l’an dernier, étant donné que certains profils d’octobre sont passés en septembre. »

Une nièce de Never on Sunday par Wootton Bassett pour Gérard Laboureau

#208    F         Wootton Bassett & Texanne, par Sunday Break 210.000 €

            Acheteur : Eurl LG Bloodstock

            Vendeur : Haras de Castillon

            Eleveur : Scea des Prairies, Benoît Jeffroy & Thomas Jeffroy

Fabrice Chappet a eu le dernier mot sur Hubert Guy pour le lot 208, signant le bon pour l’Eurl LG Bloodstock (Gérard Laboureau). La pouliche, par Wootton Bassett, est le premier produit de Texanne (Sunday Break), laquelle n’a pas brillé pour son unique sortie en compétition. Texanne est une propre sœur de Never on Sunday, le lauréat du Prix d’Ispahan (Gr1). Sous la troisième mère, Texan Beauty (Vayrann), on retrouve Texalina (Kaldoun), gagnante du Prix Saint-Roman (Gr3), et Texalouna (Kaldoun), aïeule du cheval de fer Frankyfourfingers (Sunday Break).

La propre sœur de Cœur de Beauté pour une écurie de groupe de David Redvers

#216    F          Dabirsim & Twilight Tear, par Rock of Gibraltar     182.000 €

            Acheteur : David Redvers

            Vendeur : Haras de Grandcamp

            Eleveur : Haras de Grandcamp E.A.R.L.

Henri Bozo, au téléphone avec David Redvers, l’a emporté pour le lot 216, une fille de Dabirsim et de Twilight Tear (Rock of Gibraltar). Il s’agit donc d’une propre sœur de la bonne Cœur de Beauté (Dabirsim), lauréate des Prix Imprudence (Gr3) et Zeddaan (L), mais aussi deuxième de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1), et désormais poulinière au Japon. Cœur de Beauté est pour le moment le meilleur produit de Twilight Tear, mais la jument a donné de bons chevaux de course comme Cœur de Pierre (Zanzibari), gagnant de trois de ses dix courses et à six reprises dans l’argent, et Shariq (Dabirsim), gagnant d’une course et cinq fois dans l’argent en huit sorties. Sous la troisième mère, Brigid (Irish River), on retrouve Sequoyah (Sadler’s Wells), mère d’Henrythenavigator (Kingmambo), le champion miler lauréat des 2.000 Guinées de Newmarket et d’Irlande ainsi que des St James’s Palace Stakes (Grs1), ou encore Listen (Sadler’s Wells), gagnante des Moyglare Stud Stakes et du Fillies’ Mile (Grs1) et bonne poulinière au Japon.

Henri Bozo a commenté : « C’est une belle pouliche, qui se comportait très bien et qui est très athlétique. Elle a été achetée par David Redvers, qui va monter un syndicat, et l’écurie des Monceaux va prendre une part. C’est une belle pouliche avec un beau pedigree. »

Un Australia pour Fabrice Chappet et Salem Elbashir

#149    M        Australia & Pour Deux, par Dansili          130.000 €

            Acheteur : Zied Romdhane

            Vendeur : Domaine de l’Étang

            Éleveur : James G. Kehoe

Zied Romdhane, en compagnie de Fabrice Chappet, tenait à avoir le lot 149, un fils d’Australia et de Pour Deux (Dansili) : « J’aime beaucoup ce croisement… C’est le même que celui de Galileo Chrome et c’est moi qui l’avait fait ! » Le poulain est le premier produit de Pour Deux, gagnante d’une course et fille de Gagnoa (Sadler’s Wells), gagnante du Prix des Réservoirs et du Prix Pénélope (Grs3), mais aussi placée classique car deuxième du Prix de Diane et troisième des Irish Oaks (Grs1). Elle a aussi pris la deuxième place du Saint-Alary (Gr1). Au haras, Gagnoa a donné Étoile (War Front), laquelle avait fait sensation l’an passé en débutant victorieusement dans un Gr3 à Naas, au mois de mai. Mais la pouliche n’a pas été revue depuis sa dixième place dans le Breeders’ Cup Juvenile Fillies Turf (Gr1) au mois de novembre 2019. Gagnoa a aussi donné Galatea (Dansili), troisième du Prix Amandine (L). Gagnoa est une sœur de Pour Moi (Montjeu), héros d’un Derby d’Epsom (Gr1). Zied Romdhane a ajouté : « C’est un poulain qui plaisait aussi beaucoup à monsieur Chappet. Je l’ai acheté pour Salem Elbashir, qui a déjà des chevaux chez lui. »

Al Shaqab actif jusqu’au bout de la vente

#231    M        Sea the Stars & Witty Guess, par Intello   135.000 €

            Acheteur : Al Shaqab Racing

            Vendeur : Haras des Faunes

            Éleveur : Sunderland Holding Inc.

#211    M        Starspangledbanner & Tokyoïte, par Dream Ahead      125.000 €

            Acheteur : Al Shaqab Racing

            Vendeur : Haras des Capucines

            Éleveur : Hervé Dardenne

L’équipe d’Al Shaqab Racing n’a pas chômé lors du jour 1 de la vente de yearlings d’octobre, restant active jusqu’au bout de la vente : ils ont acheté l’avant-dernier lot de la vente, le lot 231, une fille de Sea the Stars et premier produit de Witty Guess (Intello), qui n’a pas couru. La jument est une fille de Don’t Hurry Me (Hurricane Run), gagnante du Prix Pénélope (Gr3). Paul Hensey, accompagné de Nicolas de Watrigant, a signé le bon. C’était le treizième lot acheté par Al Shaqab Racing lors du jour 1 de la vente d’octobre Arqana/Osarus, qui finit tête de liste des acheteurs pour un chiffre d’affaire de 1.384.000 € et un prix moyen de 106.462 €.

Nicolas de Watrigant l’a aussi emporté à 125.000 € pour le lot 211, le seul Starspangledbanner de la vente. C’est le deuxième produit de Tokyoïte (Dream Ahead), laquelle a gagné le Prix de la Hauquerie (Maiden) au mois de décembre de ses 2ans sur la fibrée de Deauville. La deuxième mère, Tocopilla (Medaaly), est lauréate du Prix Casimir Delamarre et troisième du Prix Fille de l’Air (Gr3). On lui doit un bon cheval en Scandinavie, Duke Derby (Duke of Marmalade), lauréat du Derby suédois (L). Il s’agit d’une famille allemande, celle de Turfkönig (Anfield), gagnant du Bayerisches Zuchtren (Gr1), de Tiberius Caesar (Zieten), double lauréat de Gr3, mais aussi de Rock my Love (Holy Roman Emperor), invaincue à 2ans en Allemagne dont le Preis des Winterkönigin (Gr3) et, en France, deuxième de la Nonette (Gr3), de Young Rascal (Intello), gagnant du Chester Vase (Gr3) et désormais en Australie où il a remporté un Gr3. C’est aussi la famille de Turfquelle (Shaadi), d’où Turfrose (Big Shuffle), lauréate du Premio Lydia Tesio (Gr1) et qui produit bien au Japon, ou Turfdonna (Doyen), gagnante du Preis der Diana (Gr1). C’est donc une famille vivante. Nicolas de Watrigant a dit : « C’est un beau poulain, qui nous plaisait beaucoup. Il est très athlétique et a l’air précoce. »