À LA UNE : Montfort & Préaux et Hesmonds Stud s’unissent pour donner naissance à Sumbe

Élevage / 26.11.2020

À LA UNE : Montfort & Préaux et Hesmonds Stud s’unissent pour donner naissance à Sumbe

Propriétaire d'Hesmonds Stud depuis 2010, Nurlan Bizakov a acheté le haras de Monfort & Préaux en 2019. À présent, les deux entités vont fusionner et porter le nom de Sumbe.

Nurlan Bizakov est un éleveur propriétaire désormais bien connu en Europe. Récemment, il a déclaré : « Pour comprendre cette décision, il faut revenir un peu en arrière. Je suis né au Kazakhstan, dans la ville de Sumbe. Au pied de la plus haute montagne du pays, c’est une région célèbre pour ses productions agricoles et la qualité de son élevage de chevaux. Et je pense que ces racines rurales, dans un environnement où le cheval était très présent, ont bien sûr influé dans ma décision d’élever des galopeurs. Dans un premier temps, à Hesmonds Stud, j’ai pu m’appuyer sur une équipe de grande qualité. En une dizaine d'années, sous la direction du stud manager Tony Fry, le haras est devenu l'un des plus modernes d’Angleterre. Dans un deuxième temps, en Normandie, j’ai eu l’opportunité d’acquérir Monfort & Préaux, un haras dirigé par un autre homme de confiance, Mathieu Alex. Mes équipes anglaises et françaises s’entendent très bien et travaillent ensemble. Dès lors, j’ai souhaité passer à une étape supplémentaire en rassemblant l’ensemble des mes opérations hippiques sous le même nom : Sumbe. Je pense qu’il est important de donner de la cohérence à mon projet hippique, avec une entité commune qui rassemble deux équipes qui travaillent de concert. C’est bien sûr, aussi, une référence au lieu qui m’a vu naître. Mais c’est un nom qui sonne bien et qui est facile à retenir. Enfin, il m’a toujours porté chance. En ce qui concerne l’élevage des pur-sang anglais, il faut savoir être patient et aller de l’avant. Il y a des bons jours. Et d’autres qui le sont moins. Mais lorsque la réussite est là, on oublie toutes les difficultés passées. Nous visons le long terme : je crois que cela résume bien la philosophie qui guide Sumbe. »  

Un nouvel étalon en 2021. Nurlan Bizakov poursuit : « En arrivant en France, j’ai été particulièrement bien accueilli, que ce soit par les autorités hippiques ou par les éleveurs eux-mêmes. Étant moi-même éleveur, ainsi que propriétaire, je comprends leurs attentes car elles sont les mêmes que les miennes. L’acquisition du haras de Monfort & Préaux me permet de me lancer dans l’étalonnage. L’équipe est très expérimentée et on connaît la réussite d’un étalon classique comme Le Havre (Noverre) et les bons débuts au haras du prometteur Recorder (Galileo). Pour 2021, nous allons proposer un débutant : Golden Horde (Lethal Force). Il fut un très bon 2ans, avant de confirmer à 3ans, face à une opposition de très haut vol, et je pense que cela correspond à ce que recherchent les éleveurs de France et d’Europe. C’est un très bon cheval de vitesse, avec de la précocité. Très bien né, c’est vraiment un magnifique cheval, avec une bonne locomotion. Dans le parc français, il y a une place à prendre pour un sujet ayant le profil de Golden Horde. Très marqué par Pivotal (Polar Falcon) – son père de mère –, c’est un gagnant de Gr1 qui a immédiatement séduit Tony, Mathieu et moi-même. Nous sommes tous enthousiastes à l’idée de proposer aux éleveurs ce lauréat de la Commonwealth Cup (Gr1), mais aussi à celle de le soutenir avec de très bonnes juments. J’encourage tout le monde à aller visionner les vidéos de ses courses ou à venir le voir au haras : il est très impressionnant. Parmi ses victoires, il y a bien sûr les Richmond Stakes (Gr2)… une épreuve qui a sacré avant lui un très bon jeune étalon comme Mehmas (Acclamation). Autre clin d’œil de l’histoire, le nom de Golden Horde fait référence à la grande épopée de la dynastie de Gengis Khan. C’est une référence qui me parle ! »