Bahrain International Trophy : une deuxième édition relevée

International / 19.11.2020

Bahrain International Trophy : une deuxième édition relevée

Bahreïn (BH), vendredi

La première édition du Bahrein International Trophy, remportée par Royal Julius (Royal Applause), peut être considérée comme une grande réussite un an plus tard. Parce que, en cette année particulière de Covid-19, la deuxième édition de la course aux 500.000 $ a fait le plein de partants – 14 – dont cinq lauréats de Gr1.

Sovereign a tout pour lui. Si l’on en croit les bookmakers, le favori n’est pas un des gagnants de Gr1. Il s’agit de Global Giant (Shamardal), un 5ans double lauréat de Listed. La course est certainement visée de longue date : il appartient à Al Adiyat Racing, casaque du Bahreïn, et il arrive avec de la fraîcheur sur la épreuve. Entraîné par John Gosden, il sera monté par Frankie Dettori. Mais il lui faudra battre Sovereign (Galileo), lauréat 2019 de l’Irish Derby (Gr1) et deuxième cette saison des King George VI and Queen Elizabeth Stakes (Gr1) derrière Enable (Nathaniel). L’épreuve n’avait rassemblé que trois partants et Sovereign avait mis du rythme en tête. L’an dernier, Royal Julius était venu in extremis gagner la course en revenant de l’arrière, alors que le local Rustang (Holy Roman Emperor) avait tenté la tactique de la "poudre d’escampette", prenant plusieurs longueurs d’avance. Cela avait bien failli marcher puisqu’il a conclu troisième tout près. Or, Sovereign est un poulain capable d’imprimer du train – il a gagné l’Irish Derby façon leader –, il a la tenue pour aller jusqu’au bout et il est meilleur qu’un Rustang ! S’il n’est pas trop fatigué de ses récents efforts, il sera dur à battre.

Des étrangers ambitieux. La japonaise Deirdre (Harbinger) poursuit son tour du monde pour ce qui sera sa dernière sortie : sur son passeport, elle a coché le Japon, la France, l’Angleterre, l’Irlande, Dubaï, l’Arabie Saoudite, Hongkong et désormais le Bahreïn. En 2020, elle a été moins percutante qu’en 2019 mais dans un tel lot, elle a le droit de bien faire. Dream Castle (Frankel) n’évolue plus au niveau qui lui a permis de remporter le Jebel Hatta (Gr1) en 2019, mais peut viser une place, arrivant avec une certaine fraîcheur avant de partir pour Dubaï. Le "FR" Lord Glitters (Whipper) a le droit de bien faire : c’est un ancien lauréat de Queen Anne Stakes (Gr1) mais, en terrain rapide, il est peut-être mieux sur 2.000m.

Port Lions pour les locaux. Champion dans son pays, Port Lions (Kodiac) représente la meilleure chance du côté des locaux. Le pensionnaire de Fawzi Nass a fait une entrée fracassante sur la scène internationale en février dernier : il a remporté la Motors Cup en Arabie Saoudite lors de la journée de la Saudi Cup. Et, ce jour-là, il battait une certaine Deirdre…

BAHREIN INTERNATIONAL TROPHY

A conditions - 3ans et plus - 2.000m - 500.000 $

# (corde) Partant Entraîneur Jockey
1 (10) Bangkok A. Balding S. de Sousa
2 (3) Certain Lad M. Channon B. Curtis
3 (14) Coolagh Forest H. Ebrahim J.F. Egan
4 (4) Desert Encounter D. Simcock A. Atzeni
5 (13) Dream Castle S. Bin Suroor O. Murphy
6 (5) Global Giant J. Gosden F. Dettori
7 (11) Lord Glitters D. O’Meara D. Tudhope
8 (12) Loxley C. Appleby W. Buick
9 (1) Port Lions F. Nass A. de Vries
10 (2) Simsir F. Nass L. Newman
11 (8) Sovereign A. O’Brien R. Moore
12 (9) What a Welcome H. Al Haddad D. Egan
13 (7) Deirdre M. Hashida H. Doyle
14 (6) Lady Wannabe A. Stack J. Spencer