Ces grandes casaques du plat qui ont réussi en obstacle

Courses / 26.11.2020

Ces grandes casaques du plat qui ont réussi en obstacle

Dimanche, Matfog devrait être en lice dans le Prix La Haye Jousselin (Gr1), après sa victoire dans le Grand Steeple-Chase de Compiègne (Gr2). Il appartient à Mohammed Saad Al Romaihi et Al Shaqab Racing (qui en possède toujours 90 %). L’implication des grands propriétaires de plat en obstacle n’est pas si inhabituelle, vous allez le voir…

Par Christopher Galmiche

En France, la grande casaque de plat qui restera dans les annales de l’obstacle pour sa réussite éclair est celle de Wertheimer & Frère. En effet, leur Northerntown (Manila) a été le roi d’Enghien pendant des années. Après un début de carrière en plat chez Freddy Head, une victoire dans le Prix de Lutèce (Gr3) et une troisième place dans le Prix Royal-Oak (Gr1), il a rejoint les boxes de Bernard Secly. Délicat dans sa jeunesse, c’était un monsieur pour lequel le changement de discipline a fait des miracles durant cinq ans. Il a réussi deux fois le doublé Grand Steeple (Gr2) & Grande Course de Haies (Gr3) sur le plateau de Soisy et a même réalisé le triplé dans l’épreuve. Les plus grands jockeys lui ont été associés, de Christophe Pieux à Jacques Ricou, en passant par Christophe Cheminaud, Manuel Julien et Arnaud Duchêne. Bien malgré lui, il restera aussi dans les annales comme la dernière monte de Philippe Chevalier avec lequel il était tombé à Enghien.

Seroul, de Moulin Riche à Tara River. Dans un passé pas si lointain, Jean-Claude Seroul a également eu des sauteurs, à côté de son armada marseillaise. On se souvient de Tara River (Stormy River), vainqueur de Listed en plat, mais aussi du Prix Achille-Fould (L) à Auteuil, sous l’entraînement de Jean-Paul Gallorini. En remontant le fil de notre mémoire, on peut citer bien sûr Moulin Riche (Vidéo Rock), un AQPS, entraîné par François Doumen. Gagnant du Prix du Bourbonnais en débutant, une épreuve désormais labellisée Gr2 AQPS, Moulin Riche a couru le Triumph Hurdle (Gr1), a gagné en haies et en steeple à Auteuil et, clou du spectacle, il a gagné le Spa Novices’ Hurdle (Gr2) durant le Festival de Cheltenham !

Jean-Louis Bouchard & Marcel Rolland, un tandem qui marchait fort. À la fin des années 90, cette casaque ultra-classique a fait une infidélité à Longchamp et Chantilly pour s’offrir une escapade à Auteuil. Avec les pensionnaires de Marcel Rolland, Jean-Louis Bouchard a fait un malheur à Auteuil. Multipass (Sillery) a remporté les Prix Georges de Talhouët-Roy (Gr2) et Finot (L) et Chicuelo (Mansonnien) s’est classé deuxième du Prix Ferdinand Dufaure et troisième du Prix Maurice Gillois (Grs1).

Jules Ouaki, de Bikala à Bulougun en passant par Rose or No. Devenues casaque classique en plat grâce à la victoire de Bikala (Kalamoun) dans le Prix du Jockey Club (Gr1) 1981, les couleurs de l’écurie Jules Ouaki ont également brillé sur les obstacles avec Rose or No (Rose Laurel), qui a donné son nom à une résidence à Lamorlaye. Sous la responsabilité de Philippe Demercastel, il avait gagné le Prix Edmond Blanc (Gr3), puis, en fin de carrière, la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1). Bulougun (Pistolet Bleu) avait remporté le Prix Beaurepaire à Auteuil avant de changer de couleurs et de gagner le Prix de Longchamp (Gr3).

Royale Flag pour GAN. Les couleurs (classiques) de Gérard Augustin-Normand ont aussi atteint les sommets en obstacle. Malgré un nombre de sauteurs réduit, le propriétaire français avait enlevé un Gr1 avec Royale Flag (Nickname) dans le Prix Maurice Gillois (Gr1) 2014 sous l’entraînement de François-Marie Cottin. Chez ce dernier, Gérard Augustin-Normand est notamment représenté par Rasango (Astarabad), deuxième du Grand Prix de la Ville de Nice (Gr3) et deuxième de la Grande Course de Haies de Pau (L).

D’Oti Management à Team Valor. C’est tout récent, mais des casaques australiennes et américaines se sont aussi mises à l’obstacle. Il s’agit d'Oti Management et Team Valor. Oti Management a signé son premier succès en obstacle avec Mica Malpic ** (Hunter’s Light), vendu ensuite à John Patrick McManus. Les propriétaires australiens ont également investi en achetant le séduisant Obsession (Tin Horse), lauréat à Auteuil et qui va rejoindre les boxes de Willie Mullins. Team Valor a décroché sa première victoire sur les obstacles grâce à Gaius (Leroidesanimaux), vainqueur du Prix Marittimo sur les haies d’Auteuil. Le dénominateur commun entre Oti Management et Team Valor sur les obstacles ? C’est David Cottin !

Le cheikh Mohammed sous les sunlights de Cheltenham. Autre casaque classique à souhait, celle du cheikh Mohammed Al Maktoum s’est aussi distinguée sur les obstacles. Au début des années 90, ses couleurs grenat ont remporté le Champion Hurdle (Gr1) à Cheltenham grâce au protégé de Sir Michael Stoute Kribensis (Henbit), en 1990, et au stayer Royal Gait (Gunner B), dont nous a parlé James Fanshawe dans l’interview qu’il nous a consacrée. Deux ans avant son succès dans le Champion Hurdle, Kribensis avait offert au cheikh Mohammed son premier succès de prestige en enlevant le Triumph Hurdle (Gr1).

Le cheikh Fahad Al Thani, en pensant à Cheltenham. Cheltenham cristallise les ambitions de nombre de propriétaires britanniques, qu’ils soient plus orientés vers le plat ou non. La casaque du cheikh Fahad Al Thani, celle de Pearl Bloodstock, s’est déjà distinguée en obstacle avec Current Event (Muhtathir). Le propriétaire a été aperçu à de nombreuses reprises à Cheltenham et il y a même participé à des charity races.

Michael Tabor sort les billets pour Verdana Blue. Les associés de Coolmore, en bons Irlandais qui se respectent, ne sont pas insensibles aux charmes de l’obstacle. Michael Tabor a sorti le carnet de chèque pour s’offrir Verdana Blue (Getaway), une lauréate du Christmas Hurdle (Gr1), qui porte les couleurs de son épouse, Doreen. On se souvient que la casaque de Michael Tabor avait été vue en obstacle, furtivement, avec le futur étalon Walk in the Park (Montjeu). Son associé de Coolmore, John Magnier, a même investi dans un anglo-arabe français pour courir en obstacle.

Cheveley Park Stud, plus qu’une incursion. Cette entité symbolise le haut niveau en plat. Mais contrairement à plusieurs des propriétaires que nous venons de citer, ils ont fait plus qu’une incursion ou un one shot en obstacle. Les époux Thompson investissent depuis moins de cinq ans en obstacle et ont multiplié les succès durant le Festival de Cheltenham. Ils sont déjà tombés sur un crack, Envoi Allen (Muhtathir). Pour le Festival, ils mettent le prix aux ventes. Par exemple, Envoi Allen avait été acheté 400.000 £ à Tattersalls Cheltenham. En tout, Cheveley Park Stud a désormais une vingtaine de sauteurs.