For Fun au haras de la Hêtraie

Élevage / 21.11.2020

For Fun au haras de la Hêtraie

Lauréat du Prix Alain du Breil (Gr1) – et à l’arrivée de tous les Grs1 de sa génération à 3 et 4ans – For Fun va débuter sa carrière d’étalon en 2021 au haras de la Hêtraie. Il est le troisième produit de Funny Féerie à gagner un Gr1 et il sera le premier fils de Motivator à officier en France. 

Ayant débuté dans le Prix d’Essai des Poulains (Haies) – alors qu’il n’avait pas encore 3ans –, For Fun a ouvert son palmarès dès sa deuxième sortie à Compiègne. Pour sa première tentative à Auteuil, le cheval a terminé deuxième du Prix Go Ahead (L) derrière Hipsters (Poliglote), qui s’annonçait comme un très bon cheval, et devant les futurs lauréats de Groupe King Edward (Martaline) et Falstaff (Never On Sunday).

For Fun a ensuite remporté le Prix Stanley (L) par trois longueurs, mais avec 25 d’avance sur Gardons le Sourire (Fame and Glory) ! Il a ensuite enchaîné les deuxièmes places dans les Prix Aguado (Gr3), Robert Lejeune (Gr3) – devant Nirvana du Berlais (Martaline) – et Georges de Talhouët-Roy (Gr2) devant Le Berry (Gemix), Kool Has (Martaline) ou encore Nirvana du Berlais. À chaque fois, For Fun a livré une très bonne performance… mais en rendant entre deux et trois kilos au lauréat ! Dans le Prix Cambacérès (Gr1), il n’a été battu que par Kool Has, futur lauréat du Prix Amadou (Gr2), et Nirvana du Berlais, un sujet qu’il a devancé à plusieurs reprises.

La confirmation à 4ans. Après de nombreux combats à 3ans, For Fun a poursuivi sa progression l’année suivante. À 4ans, il a attaqué l’année par une troisième place dans le Prix d’Indy (Gr3). Après une quatrième place dans l’Amadou, il a enfin décroché un succès de Gr1 bien mérité dans l’important Prix Alain du Breil, devant le très bon James du Berlais (Muhtathir) et Kool Has. Un Gr1 qui a sacré de futurs étalons comme Nickname (Lost World) ou Villez (Lyphards Wish).

Troisième pour sa rentrée dans le Prix de Maisons-Laffitte (Gr3), il n’a pu faire sa valeur ensuite dans le Prix Pierre de Lassus (Gr3), l’endoscopie après la course ayant révélé qu’il était "sale". Sa carrière de compétiteur s’est achevée sur une quatrième place dans le Prix Renaud du Vivier (Gr1), où il a prouvé qu’il faisait toujours partie de l’élite de sa génération sur les haies. En quinze sorties en obstacle, sous l’entraînement de Guillaume Macaire, le cheval de l’écurie Gabeur et de Palmyr Racing a fait preuve d’une régularité remarquable en participant treize fois à l’arrivée. For Fun a battu quasiment tous les chevaux de Groupe de sa génération, un millésime dont il est le plus riche car il n’a manqué aucun des combats que le programme lui proposait.

Le premier Motivator au haras en France. For Fun est le premier fils du Derby winner Motivator (Montjeu) à entrer au haras sur notre sol. Motivator a donné deux gagnantes de Gr1 en plat, Ridasiyna (Prix de l’Opéra), mais surtout la championne Trêve (Prix de l’Arc de Triomphe et Vermeille à deux reprises, Prix de Diane et Grand Prix de Saint-Cloud). Malgré une production finalement assez peu nombreuse, il compte 10,7 % de black types en plat par foals nommés. C’est aussi bien que Camelot (Montjeu) et proche du score de Siyouni (11,3 %), le meilleur étalon français actuel. La mère de Trêve a un inbreeding sur Riverman (Never Bend)… comme celle de For Fun ! Son pedigree est en quelque sorte la synthèse des importations marquantes d’Alec Head (de Lyphard à Riverman en passant par Motivator)…

La lignée de Montjeu sur les obstacles. Neuvième étalon français par le ratio de gains/partants sur les obstacles, Motivator s’est également affirmé dans la production de sauteurs à travers For Fun, mais aussi Pentland Hills (Triumph Hurdle et Anniversary 4YO Juvenile Hurdle, Grs1), Modus (Rising Stars Novices’ Chase, Gr2), Stormy Ireland (EBF Mares Hurdle, Limestone Lad Hurdle, Grs3, 2e Mares Champion Hurdle et OLBG Mares’ Hurdle, Grs1), Luminator (2e Gran Corsa Siepi d’Italia, Gr1), Modem (2e New York Turf Writers Cup Handicap et A. P. Smithwick Memorial Steeplechase Handicap, Grs1)… Rien d’étonnant puisque Motivator est par Montjeu (Sadler’s Wells), dont les fils au haras réussissent très bien en obstacle. De manière non exhaustive, on peut citer Authorized, Montmartre, Camelot, Fame and Glory, Walk in the Park, Scorpion...

Funny Féerie, quelle poulinière ! La mère de For Fun, Funny Féerie, a gagné les Prix Christian de Tredern (L, à l’époque) et Finot (L), avant de devenir une poulinière exceptionnelle. Outre For Fun, on lui doit Full of Gold (Gold Away), vainqueur du Critérium de Saint-Cloud (Gr1, 2.000m), et Fuissé (Green Tune), deuxième du Prix du Jockey Club (Gr1) de Le Havre (Noverre) mais aussi lauréat du Prix du Moulin de Longchamp (Gr1). Ce jour-là, après avoir fait le tour du champ de courses en liberté, Fuissé devançait Siyouni (Pivotal) ! Funny Féerie a aussi donné quatre autres black types sur les obstacles, dont Funny Pearl (Irish River), lauréate du Prix Christian de Tredern (L, à l’époque) et troisième du Prix Cambacérès (Gr1)…

Un profil rare… Pascal Noue a beaucoup d’expérience en matière d’étalonnage d’obstacle. La réussite de Kapgarde (Garde Royale) et celle de Great Pretender (King’s Theatre) en attestent. L’homme du haras de la Hêtraie nous a confié : « À mon sens, For Fun correspond vraiment au sauteur moderne tel que tout le monde le recherche : dans le coup à 3ans et qui confirme ensuite. Il y a beaucoup de classe de plat dans la famille et dès lors je pense qu’il a beaucoup à apporter aux juments d’obstacle, tout en garantissant une réelle aptitude. C’est un cheval qui a toujours répondu présent, courant à de nombreuses reprises et multipliant les combats. Ce qui est rare pour un entier. Par ailleurs, c’est un outcross appréciable pour la jumenterie française, puisqu’il est indemne de Cadoudal, Garde Royale, Martaline… » Benoît Gabeur, copropriétaire de For Fun, nous a dit : « Je vais lui envoyer des juments. Ses cinq premières mères sont black types. Quand j’étais jeune, j’admirais déjà les produits de sa quatrième mère ! En effet Marittimo (Luthier) et Méditerranéen (Stutenpous) étaient des phénomènes d’Auteuil et, quand j’ai acheté For Fun, je pensais à eux… »

… et un vrai dur ! La génération des 4ans 2020 – dont fait partie For Fun – devrait faire date, et les valeurs atteintes par un Le Berry n’ont pas été vues depuis longtemps en France. Benoît Gabeur nous a expliqué : « For Fun a couru la première course de haies pour 3ans… mais aussi la dernière des 4ans ! C’est un cheval qui n’a jamais connu une seule interruption de carrière, ce qui est quand même une chose très rare. Très régulier, il a souvent été battu par le poids. Depuis un an, il est à 70 ou plus de valeur, il est monté jusqu’à 75, soit le plus haut rating atteint par sa génération. Peu de chevaux sont capables d’enchaîner les valeurs élevées ainsi. C’est probablement même le seul. À 3ans, il était en 73 de valeur. Au même âge, c’est mieux qu’un bon cheval comme Beaumec de Houelle (Martaline) par exemple. Par ailleurs, c’est le plus riche de sa génération. Et je pense que cette solidité, cette régularité, cette capacité à enchaîner les performances à haut niveau, c’est quand même quelque chose de particulièrement important pour faire un reproducteur. Si vous regardez l’histoire de l’élevage de sauteurs dans notre pays, les étalons passés par Auteuil qui ont confirmé au haras n’étaient pas les chevaux d’une seule course. Ce sont ceux qui ont fait carrière en répétant les bonnes performances. Je pense à Villez, Pot d’Or (Buisson d’Or), Le Pontet (Succes), Verdi (Maurepas), Saint des Saints (Cadoudal), Nickname… À l’heure où l’on veut protéger les propriétaires, il faut leur produire des chevaux qui vont aux courses et qui répètent. Par ailleurs, ses deux frères au haras n’étaient pas issus d’un père de la qualité de Motivator. C’est un cheval d’une grande dureté : il a eu des problèmes à l’élevage mais a su les surpasser pour devenir un cheval de Gr1. » Pascal Noue conclut : « Afin de lui garantir des débuts au haras dans les meilleures conditions et, dans cette période compliquée, avec une volonté de solidarité vis-à-vis des éleveurs, les propriétaires de For Fun ont souhaité proposer un tarif aménagé spécialement en 2021 à 3.000 €, payables au poulain vivant. C’est une aubaine pour un cheval de cette qualité et dont les poulains seront suivis ! »