Japan Cup (Gr1) : Almond Eye seule sur la lune

International / 29.11.2020

Japan Cup (Gr1) : Almond Eye seule sur la lune

TOKYO (JP), DIMANCHE

Il ne lui reste plus qu’à gagner un Gr1 sur la Lune. Almond Eye (Lord Kanaloa) a battu tous les records possibles pour une femelle japonaise et a tiré sa révérence sur un neuvième triomphe qui a eu pour cadre la Japan Cup. Elle est maintenant le cheval le plus riche du monde avec 1,91 milliard de yens (15,37 M€), devançant Kitasan Black (Black Tide) et Arrogate (Unbridled’s Song). Elle devient aussi la deuxième double gagnante de Japan Cup après Gentildonna (Deep Impact) qui avait réussi le doublé à 3ans et 4ans. La seule course qui manque dans son palmarès, c’est l’Arima Kinen (Gr1), le grand événement de Noël, mais c’est trop demander à une jument qui déteste le parcours de Nakayama et qui a été gérée avec soin par son entourage.

Un leader fou et un Lemaire sage. Les parieurs japonais ont fait leur choix avant la course. Almond Eye a détrôné le 3ans Contrail (Deep Impact) dans un betting qui a généré 2,18 milliards d’euros. Ils ont eu raison. Dans une course au déroulement fou, "Totocho" Lemaire a donné une leçon de sang-froid. Kiseki (Rulership) a avalé les premiers 1.200m en 1’09’’40, une quinzaine de longueurs devant tous les autres, mais la vraie course n’était pas celle du fuyard. Le pilote français a bien positionné Almond Eye derrière Glory Vase (Deep Impact), qui menait le reste du peloton à un train correct (1’12’’ le passage à 1.200m), et a attendu les derniers 400m pour placer son attaque. La championne a pris l’avantage en quelques foulées et n’a pas faibli. Le lauréat de la Triple couronne, Contrail, a refait du terrain mais a dû encaisser la première défaite de sa carrière, battu par une grande longueur alors que la pouliche Daring Tact (Epiphaneia) est troisième à une encolure. Ils auraient gagné une Japan Cup sans une championne.

Un rating à la baisse sur 2018 ? Almond Eye avait décroché un rating de 124 lors de sa première Japan Cup, quand elle avait enregistré un chrono record (2’20’’60). Cette année, elle s’est exprimée à deux ou trois livres de son top mais on lui pardonne. Parfois il faut oublier les ratings et célébrer comme il faut une championne. Son entraîneur, Sakae Kunieda, a dit : « Elle a pris de la maturité et était très calme quand elle est arrivée à l’hippodrome. On se faisait un peu de souci car le terrain était très labouré près de la corde, mais Christophe a fait un super travail et il a trouvé un bon couloir. On avait beaucoup de pression et l’objectif était de la voir rentrer saine, sans problème. La victoire était un bonus. Elle nous a donné des moments inoubliables, j’aimerais un jour entraîner un de ses produits. »

Way to Paris rate le départ et se classe dixième. Contrail n’a pas mal couru et sa prochaine saison sera basée sur un essai dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe. Il possède assez de talent mais il doit encore apprendre, en termes de maniabilité. Les bookmakers le proposent à 8/1. Le français Way to Paris (Champs Élysées) n’a pas trop apprécié l’ambiance de Tokyo. Il a fait beaucoup travailler les pousseurs avant de rentrer dans les boîtes et il est sorti mollement. Longtemps en queue du peloton, il a gagné des rangs pour finir et s’est classé dixième à une dizaine de longueurs de la lauréate en décrochant, en plus du bonus de 200.000 $ (167.154 €) lié à son succès dans le Grand Prix de Saint-Cloud, un lot de consolation de 50.000 €. Zoe Pfeil, qui a accompagné le représentant de Paolo Ferrario, a dit : « Tout est différent ici et il s’est montré très tendu, il ne voulait pas rentrer dans les boîtes. Il est mal parti et le départ a joué un rôle, même s’il a fini son parcours correctement. » Son jockey, Mirco Demuro, a ajouté : « Il ne voulait pas rentrer dans les boîtes et cela a affecté sa performance. »

Et maintenant ? Almond Eye va débuter sa carrière de poulinière et son pedigree est assez difficile à croiser. Elle a du sang de Sunday Silence (Halo), via sa mère, la gagnante de Gr1 Fusaichi Pandora, et de King Kamehameha (Kingmambo) en deuxième génération. Les meilleurs étalons de Shadai ont tous les deux étalons très près dans leur pedigree sauf Maurice (Screen Hero) et Epiphaneia (Symboli Kris S) qui ont Sunday Silence en troisième génération. Le croisement avec le meilleur des produits de Deep Impact, le Japanese Derby winner Kizuna, offre un 3 x 3 sur Sunday Silence. C’est un peu risqué mais jouable. Il s’agit d’un bien joli casse-tête et la solution est peut-être en Europe ou aux États-Unis. Fusaichi Pandora est décédée il y a trois ans, deux jours après la Japan Cup. Ses deux derniers produits ont gagné.

JAPAN CUP

Gr1  - Plat - 5.313.600 € - 2.400m

Pour chevaux de 3 ans et plus

1re       ALMOND EYE JPN (54,8) F5 (2/1)

            (Lord Kanaloa & Fusaichi Pandora, par Sunday Silence)

            Pr/Silk Racing Co.Ltd - El/Northern Racing

            Ent/S. Kunieda - J/C.-P. Lemaire

2e        CONTRAIL JPN (54,8) M3 (7/10)

            (Deep Impact & Rhodochrosite, par Unbridled'S Song)

            Pr/S. Maeda - El/North Hills Co.Ltd

            Ent/Y. Yahagi - J/Y. Fukunaga

3e        DARING TACT JPN (53) F3 (7/1)

            (Epiphaneia & Daring Bird, par King Kamehameha)

            Pr/Normandy Racing & Co - El/

            Ent/H. Sugiyama - J/K. Matsuyama

Autre(s) partant(s) dans l'ordre d'arrivée : Curren Bouquetd'Or, Glory Vase, World Premiere, Mikki Swallow, Kiseki, Makahiki, Way To Paris, Perform a Promise, You Can Smile, Crescendo Love, Taurus Gemini & Yoshio.

Tous couru (15).

(Turf) Ferme. 2'23". Écarts : 1 1/4 - ENC - NEZ.