Prix Léopold d’Orsetti - Grande Course de Haies de Compiègne (Gr3) : Flying Startandco **, le nouvel héros de Compiègne signé Nicolle

Courses / 24.11.2020

Prix Léopold d’Orsetti - Grande Course de Haies de Compiègne (Gr3) : Flying Startandco **, le nouvel héros de Compiègne signé Nicolle

Compiègne, mardi

Depuis la reprise du programme d’obstacle d’Enghien par Compiègne, François Nicolle a toujours trouvé de bons chevaux à spécialiser sur le site de l’Oise dans son "magasin". Dans le Prix Léopold d’Orsetti - Grande Course de Haies de Compiègne (Gr3), le professionnel de Saint-Augustin a brillé grâce à Flying Startandco ** (Cokoriko). Le cheval défendant les couleurs de Patrick Vandemoortele, propriétaire de Quart Monde (Network), avait déjà brillé à Compiègne en gagnant le Prix Dominique Sartini (L) et en se classant troisième du Prix de Besançon (L). Monté pour la première fois par Bertrand Lestrade, il a été placé en tête par ce dernier. Une tactique inhabituelle pour Flying Startandco, qui a plutôt tendance à attendre avant de bien finir. Mais Bertrand Lestrade a eu la bonne inspiration. Même si Flying Startandco a fait quelques boulettes, il a mené les oreilles pointées, détendu. Entre les deux dernières haies, son pilote lui a laissé une chance, ce qui lui a permis de reprendre la tête à son compagnon d’entraînement Garasil (Blue Brésil), sitôt la dernière haie franchie. Très courageux sur le plat, le fils de Cokoriko a repoussé l’attaque de Garasil qui est revenu sur lui. En léger retrait, Berjou (Holy Roman Emperor) a terminé plaisamment pour accrocher la troisième place devant Fancytastic (Mastercraftsman), qui a bien fini après un long parcours d’attente. Roi Mage (Poliglote) a conclu vite dans les cent derniers mètres pour arracher la cinquième place.

Un nouveau jumelé Nicolle. François Nicolle avait signé le jumelé de ce Gr3 en 2019 avec Hell Boy (Martaline) et A Mi Manera (Great Pretender). Cette année, il a réalisé la même performance avec la victoire de Flying Startandco devant Garasil, lequel a été lancé de loin, à la sortie du tournant final et n’a pu contrer le futur lauréat. Entraîneur de Flying Startandco, Garasil et Polirico ** (Cokoriko), arrêté devant la dernière haie, François Nicolle nous a déclaré : « C’est la première fois que Flying Startandco allait devant. Il a fait sa petite sauce aux avant-postes et Bertrand Lestrade a monté une course magnifique en le laissant souffler. Au papier, il avait une deuxième ou troisième chance, mais son jockey lui a fait confiance. Sa fraîcheur l’a certainement servi par rapport à ses rivaux, qui avaient moins de fraîcheur. Il va aller au repos et on le cantonnera sur Compiègne, en haies comme en steeple, en 2021. Garasil s’est sans doute vu trop beau devant au bout de la ligne d’en face, après avoir sauté fluide. C’est un bon cheval, qui fait toutes ses courses. Je suis très déçu de Polirico. Je ne comprends pas sa course. C’est beaucoup trop mauvais pour être exact. Il va partir au repos, tout comme Garasil et Flying Startandco. »

Le premier produit d’une jument sauvée à l’élevage. Les éleveurs du gagnant, qui ont aussi une part du poulain, sont Jacques Cyprès et ses enfants Nicolas, Fanny et Arthur. Flying Startandco a d’ailleurs été le premier gagnant à Auteuil de ce dernier, pour son premier partant. Nicolas, Fanny et Arthur nous avaient raconté après la victoire de Flying Startandco dans le Finot 2018 : « C’est un petit cheval, mais il est capable de placer un changement de vitesse. Brownie and Co était une des dernières filles d’Expoville (Vidéo Rock), une bonne poulinière de notre élevage. Elle est née trois semaines en avance. Nous avons insisté pour qu’elle soit sauvée et que notre père nous la donne, quitte à la mettre à l’élevage directement. Elle a produit deux chevaux et le premier est donc un vainqueur de Finot ! Brownie and Co est morte au sevrage en mettant au monde son deuxième produit. » Pour l’anecdote, Flying Startandco a été nommé ainsi car Fanny Cyprès effectuait le Darley Flying Start lorsque le poulain est né.

Pedigree Weatherbys : http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2020/Flying-Startandco.pdf

Le neveu de Vaniteux. Élevé par Jacques, Fanny, Arthur et Nicolas Cyprès, Flying Startandco est un fils de Cokoriko, étalon au haras de Cercy, et de Brownie and Co (Dom Alco), une jument inédite. C’est le premier produit de sa mère, qui a ensuite donné Gossip and Co (Rail Link), qui a couru deux fois sans succès.

La deuxième mère, Expoville (Vidéo Rock), a gagné sur les haies d’Auteuil et s’est placée en steeple. Elle a produit Vaniteux (Voix du Nord), qui a fait partie des meilleurs sauteurs anglais sur les claies puis sur les fences. Lauréat du grand-national2016.co.uk Lightning Novices' Chase (Gr2), il s’est classé troisième du Sky Bet Supreme Novices' Hurdle (Gr1) à Cheltenham.

Expoville a aussi donné Nashkille (Roi de Rome), mère des bonnes Brishkille (Irish Wells) et Cashkille (Network), Moskoville (Kadalko), génitrice de l’excellent Vieux Morvan (Voix du Nord). Ce dernier a gagné le Prix Wild Risk (L) à Auteuil et il s’est classé deuxième des Prix Murat et Prix Georges Courtois (Grs2).

C’est la souche de très bons sauteurs comme Alcaloide (Maiymad), Bilbao V (Bad Conduct), Fujiyama II (Royal Charter), Janville (Kadalko) ou encore Quimbango (Dom Alco).

 

 

 

Garde Royale

 

 

Robin des Champs

 

 

 

 

Relayeuse

 

Cokoriko

 

 

 

 

 

Nikos

 

 

Cardounika

 

 

 

 

Cardoudalle

FLYING STARTANDCO ** (H5)

 

 

 

 

 

 

Dom Pasquini

 

 

Dom Alco

 

 

 

 

Alconaca

 

Brownie and Co

 

 

 

 

 

Vidéo Rock

 

 

Expoville

 

 

 

 

Séville