SANS PROFONDEUR,  LE MARCHÉ BOIT LA TASSE

Institution / Ventes / 16.11.2020

SANS PROFONDEUR, LE MARCHÉ BOIT LA TASSE

Le marché des chevaux à l’entraînement est plus que tout autre un marché d’opportunités. Lundi, à Deauville, on ne peut pas dire que la demande pour les bons profils n’était pas dynamique. En revanche, l’offre n’était sans doute pas assez consistante pour y faire face. L’an dernier, sur cette journée, 14 lots avaient atteint ou dépassé la barre des 100.000 €. Ils ne sont que sept cette année. Les deux top prices, à 200.000 €, ont été signés par Highflyer Bloodstock, pour deux profils très différents. L’allemand Tax for Max (Maxios), 3ans, est placé de Gr2 en plat et a le profil pour aller sur les obstacles. Houx Gris (Gris de Gris), l’une des wild cards du catalogue, a déjà gagné en haies – le Prix de Lusignan – après s’être classé troisième du Prix Isopani, la course que les courtiers ne ratent jamais !

LES FAITS MARQUANTS

Jared Sullivan s’offre Houx Grix

#434         HOUX GRIS (H3)          

                 Gris de Gris & Qarera, par Network   200.000 €

                 Acheteur : Highflyer Bloodstock

                 Vendeur : Jean-Marie Callier

                 Éleveurs : E.A.R.L. Trinquet, Marc & Olivier Trinquet

Installé entraîneur depuis quatre ans à Maisons-Laffitte, Sylvain Dehez ne cesse d’enchaîner les bons résultats, en plat comme sur les obstacles. Le 3ans AQPS Houx Gris (Gris de Gris) a brillé cette année pour le compte de son entraîneur et de son éleveur, Marc Trinquet. Il a débuté par une bonne troisième place dans le Prix Isopani, le Finot des AQPS, et il a confirmé dans le Prix Lusignan. Son entraîneur, Sylvain Dehez, avait alors déclaré : « C'est un zingue. Je ne pense pas avoir eu de 3ans de cette qualité depuis que je suis installé. Il est vraiment impressionnant. Si on le garde, il peut faire un super 4ans. » Ses performances n’ont pas échappé à Jared Sullivan. Ce dernier a déjà eu un bon "FR" avec Sanctuaire (Kendor), lauréat de trois Groupes sous ses couleurs et sous l’entraînement de Paul Nicholls. Après avoir signé le bon à 200.000 €, David Powell a déclaré que Houx Gris allait rejoindre cet entourage. Il a par ailleurs précisé : « J’aime tout chez lui ! J’ai d’ailleurs essayé de l’acheter depuis ses débuts. Il correspond à l’ensemble des critères et je pensais qu’il serait même un peu plus cher que cela. »

Élevé par la famille Trinquet, dans la Nièvre, c’est un fils de Gris de Gris (Slickly), stationné à Corlay en 2021, et de Qarera (Network), qui n'a couru qu'une fois pour une quatrième place sur les haies de Rochefort-sur-Loire. Houx Gris est le deuxième produit de sa mère, qui avait donné Decenvin (Gris de Gris), gagnant en steeple à Avignon et Cluny. Sous la troisième mère, Sirga (Polonium), on retrouve le nom du bon Franco (Mont Basile), vainqueur des Prix Général Donnio (L) et Louis Champion à Auteuil, troisième du Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3) et jugé digne de courir le Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1).

Un Maxios pour Simon Munir et Isaac Souede

#423         TAX FOR MAX (M3)

                 Maxios & Tomato Finish, par Starborough     200.000 €

                 Acheteur : Highflyer Bloodstock

                 Vendeur : Gestüt Ohlerweiherhof

                 Éleveurs : Volker Kaufling

Maxios (Monsun) a eu une première vie d’étalon de plat en Allemagne, avant de partir en Irlande. Acheté par Coolmore pour l'obstacle, Maxios est l'étalon qui a le plus sailli outre-Manche cette année, avec 298 juments ! Aramax (Fred Winter Hurdle at Cheltenham, Gr3), Group Stage (deuxième du Scottish Triumph Hurdle, L) ou le prometteur Quilixios assurent une promotion bien orchestrée par la grande maison pour leur père...

Présenté par le Gestüt Ohlerweiherhof, Tax for Max pourrait les rejoindre sous peu. Entraîné par Henk Grewe, ce 3ans est pris en 49,5 de valeur. Il a décroché la quatrième place du Sparkasse KölnBonn-Union-Rennen (Gr2) cette saison et il reste sur une cinquième place dans le Grosser Preis von Bayern (Gr1). Mais désormais, il va rejoindre Willie Mullins en Irlande où il courra sous les couleurs de Simon Munir et d'Isaac Souede. Le top-entraîneur irlandais a déjà dans ses boxes le frère de Tax for Max, Tiger Tap Tap (Jukebox Jury), lequel a couru (sans succès) au niveau Gr3 à Cheltenham. David Powell a déclaré : « Il va chez Willie Mullins avec un profil de cheval polyvalent. Il va être préparé pour le Triumph Hurdle (Gr1) et pourrait ensuite courir en plat sur de longues distances. »

Sous la troisième mère, on retrouve plusieurs bons sauteurs avec Muse (Hihg Line), lauréat du Christmas Hurdle (Gr1), Mediator (High Line), troisième du Cleeve Hurdle (Gr1), Dani California (Beat Hall), place du Loyalty Card Handicap Hurdle (Gr2), Commanche Red (Mahler), troisième du Betway Pendil Novices' Chase (Gr2)…

J.P. McManus sur tous les fronts

#464         HERCULE DU SEUIL (H3)

                 Saddler Maker & Cibelle du Seuil, par Saint des Saints        185.000 €

                 Acheteur : Horse Racing Advisory

                 Vendeur : Mickael Seror

                 Éleveur : Madame Marc Boudot

#456         GOVEN (H4)      

                 Poliglote & Sweeny, par Lavirco           175.000 €

                 Acheteur : Horse Racing Advisory

                 Vendeur : Alain Couétil

                 Éleveur : Couétil Élevage

#471         HEAD LAW (H3)          

                 Network & Law, par Lute Antique      150.000 €

                 Acheteur : Horse Racing Advisory

                 Vendeur : Gabriel Leenders

                 Éleveurs : Jean-François, Charles & Benoît Magnien

#461         HAWAI GAME (H3)     

                 Diamond Boy & Rule of the Game, par Lavirco        90.000 €

                 Acheteur : Horse Racing Advisory

                 Vendeur : Gaëtan Taupin

                 Éleveur : Jean-Yves Taupin

J.P. McManus est un homme de chiffres. Ancien bookmakers reconverti dans la finance, il sait bien que pour gagner les grandes courses (qui le font toujours autant rêver), il n’a d’autre choix que de continuer à acheter, acheter beaucoup. Car impossible de nourrir de grands objectifs sans avoir une certaine quantité de chevaux. Charlie Swan, qui le conseille, nous a confié : « J’ai acheté quelques beaux chevaux. Ce ne fut pas facile.  La concurrence est rude ici et il faut être capable de mettre le prix. À présent, à eux de faire leurs preuves sur les obstacles. Ils vont partir vers l’Irlande en espérant le meilleur. Nous avons besoin de chance ! Quelles que soient les circonstances, le contexte général, les bons chevaux feront toujours de l’argent. Les autres seront de plus en plus difficiles à vendre. Depuis une décennie, le marché français est très concurrentiel. C’est alimenté par la réussite des produits de l’élevage et du système français. Si l’Irlande adoptait ces mêmes méthodes, son niveau s’en trouverait assurément amélioré. »

Le label du Seuil a encore frappé. Concernant le plus cher, Hercule du Seuil (Saddler Maker), Hubert Barbe a déclaré : « C’est un beau cheval, avec beaucoup de force, certainement assez tardif. Il va passer un bon hiver. Ce sujet est estimé et nous avions approché son entraîneur après ses débuts. Nous avons préféré attendre la vente pour essayer de l’avoir au prix du marché. Ce que nous avons certainement eu aujourd’hui. »

Les Boudot sont à la tête d’un élevage de sauteurs commercialement très performant, bien valorisé par Mickael Seror. Vendu 185.000 €, Hercule du Seuil n’a couru qu’une fois, terminant deuxième pour ses débuts sur les haies de Strasbourg. Il était alors battu du minimum par un cheval d’expérience. Sa mère est une fille de Saint des Saints (Cadoudal), lequel s’affirme chaque année un peu plus comme un très grand père de mères. On ne présente plus son géniteur, Saddler Maker (Saddler’s Wells). La deuxième mère a donné Étoile du Seuil (Network), gagnante du Prix Chloris (Gr2 AQPS). La famille Boudot va souvent aux étalons du moment et ce fut le cas avec le meilleur cheval de cette souche, à savoir le célèbre Défi du Seuil (Voix du Nord), gagnant du Clarence House Chase, du Tingle Creek Chase, du JCB Triumph Hurdle, du 4yo Juvenile Hurdle et du Future Champions Finale Juvenile Hurdle (Grs1). Ce dernier a la même quatrième mère qu’Hercule du Seuil.

Couétil, les rois des AQPS. Concernant Goven (Poliglote), Hubert Barbe a déclaré : « C’est un magnifique cheval, avec de la taille. Beaucoup de présence. Il est invaincu et il a fait un prix de marché, cela valait le coup d’attendre. » Les frères Couétil sont de redoutables éleveurs et entraîneurs d’AQPS. Ce Goven, invaincu en deux sorties en plat – à Senonnes puis à Nantes – en est une belle illustration. Il a atteint 175.000 €. Sa mère, Sweeny (Lavirco), n'a couru qu'à deux reprises mais en s'imposant à chaque fois, sur 2.900m et 2.400m. Elle avait auparavant produit la propre sœur de Goven, Elvira, placée de Groupe AQPS et lauréate face aux purs en plat, mais aussi Fabuleuse Sween (Sageburg), deuxième du Prix du Bourbonnais (Gr2 AQPS) ;

Sa deuxième mère, Ilaska (Dress Parade), est aussi celle de plusieurs chevaux de plat comme Gannat (No Risk at All), lauréate des Prix de Craon et Jacques de Vienne (Gr1). Sous la troisième mère, Vindhy (Yelpana), figurent d'excellentes compétitrices et reproductrices.

La famille et le croisement de Delta Work. Au sujet de Head Law (Netword), Hubert Barbe a dit : « Issu d’une bonne famille, il a gagné facilement pour ses débuts. C’est un 3ans assez précoce, même s’il a ses petits défauts. D’où le prix. Toute l’équipe est satisfaite d’avoir pu acheter de bons chevaux au bon prix. À eux de nous prouver cela en piste. Aujourd’hui, il n’y avait pas d’envolées et les prix ont été très raisonnables… Les vendeurs ont fait un effort au bon moment. » Entraîné par Gabriel Leenders pour ses éleveurs, l’écurie Magnien, Head Law a bien gagné son unique sortie en plat… avant de faire tomber le marteau à 150.000 €. Sa mère a donné deux bons chevaux, avec Val de Law (Epalo), troisième du One Magnificent City Manifesto Novices’ Chase (Gr1), et Ga Law (Sinndar), gagnant du Rising Stars Novices' Chase (Gr2). La famille est excellente avec quatre black types sous la deuxième mère, dont Delta Work (Network), vainqueur de l'Irish Gold Cup, du Savills Chase, du Champion Novice Chase (Gr1), du Novice Chase (Gr1) et du Drunmore Novice Chase (Grs1). Un nom qui parle outre-Manche !

Le frère d’Easy Game. Élevé par Jean-Yves Taupin, le pensionnaire de Gaëtan Taupin Hawai Game (Diamond Boy) a gagné son unique sortie en plat à Senonnes. Et il a été vendu 90.000 €. C’est le frère d’Easy Game (Barastraight), triple lauréat de Groupe. En outre, c’est le neveu d’Échiquier Royal (Martaline), vainqueur du Prix Congress (Gr2), de Playing (Astarabad), lauréat du Prix Duc d’Anjou (Gr3), et de Slow Game (Al Namix), placé de Listed.

Arapaho part en Australie

#418         ARAPAHO (M3)

                 Lope de Vega & Alzubra, par Dansili  140.000 €

                 Acheteur : Bjorn Baker Racing, Avenue Bloodstock & Clarke Bloodstock

                 Vendeur : André Fabre

                 Éleveur : Écurie Pérégrine

Élevé par Elisabeth Fabre, Arapaho** (Lope de Vega) a été vendu aux associés de Coolmore après ses débuts victorieux. Pour le compte de Susan Magnier, Derrick Smith et Michael Tabor, il a gagné une Classe 2 et le Prix du Pont Neuf (L). Il s’est aussi classé sixième de la Poule d’Essai des Poulains (Gr1), sans remontrer son vrai visage par la suite. Enchérissant au téléphone, Bjorn Baker, Jim Clarke et Mark Macstay (Avenue Bloodstock) ont eu le dernier mot à 140.000 €. Il va rejoindre l'Australie et les boxes de Bjorn Baker, lequel a jusqu’à ce jour plutôt brillé avec des chevaux élevés en Australie ou en Nouvelle-Zélande. La mère, Alzubra (Dansili), est gagnante du Prix Dahlia (L). Il s'agit de son premier produit. La deuxième mère, Azabara (Pivotal), a remporté le Prix des Lilas (L, 1.600m). Il s'agit de la famille de Danella (Highest Honor), lauréate du Prix Isola Bella (L) et troisième du Prix Amandine (L).

Matthew Smith continue à faire son marché en France

#427         FLAMBEUR (H4)         

                 Mizzen Mast & Flamenba, par Kingmambo   100.000 €

                 Acheteur : Matthew Smith Racing

                 Vendeur : Wertheimer & Frère

                 Éleveur : Wertheimer & Frère

L’an dernier, Flambeur (Mizzen Mast) a gagné la Coupe de Marseille (L). Et cette année, il reste sur une deuxième place dans le Grand Prix des Provinces (L). Enchérissant au téléphone, l'entraîneur australien Matthew Smith a eu le dernier mot à 100.000 €. Il a eu de bons résultats avec des chevaux achetés en France, comme Grey Lion (Galileo) ou encore Attorney (Makfi). Élevé par ses propriétaires, Flambeur est un fils de l'américain Mizzen Mast et de Flamenba (Kingmambo), gagnante d'une course sur 2.400m à Mont-de-Marsan. Flamemba a donné un autre black type, Primero (Cape Cross), deuxième du Grand Prix de Bordeaux - Défi du Galop (L).

La deuxième mère, Sadler's Flag (Sadler's Wells), a remporté le Prix de Royaumont (Gr3) et s'est classée deuxième des Prix de Malleret et de Pomone (Grs2), et troisième du Prix Pénélope (Gr3). Flamenba est son seul produit référencé.

La troisième mère est Animatrice (Alleged), qui a remporté le Prix de Malleret et s'est classée troisième des Oaks (Gr1). Il s'agit donc de la souche de Poliglote (Sadler's Wells).