Sealiway décompresse

Courses / 20.11.2020

Sealiway décompresse

Sealiway décompresse

Quelques minutes après son couplé gagnant dans l’épreuve d’inédits du jour à Marseille, Frédéric Rossi nous a parlé d’un autre poulain de 2ans, le vainqueur de Gr1, Sealiway (Galiway). Le lauréat du Prix Jean-Luc Lagardère nous a gratifiés d’un magnifique effort final début novembre dans la Breeders’ Cup Juvenile Turf (Gr1), après bien des déboires au départ : « Il aurait pu tomber mais il faut l’accepter. Il devait ainsi rendre 25m ce qui est compliqué sur un anneau américain. À vrai dire, je n’ai pas pris de plaisir pendant la course. Assister à un tel spectacle au bout de 200m n’est pas agréable. J’étais vraiment très déçu et assez en colère. C’est comme un trotteur qui se met rapidement au galop et qui est disqualifié. Sealiway nous a toutefois fait plaisir en mettant son cœur sur la piste et en faisant une ligne droite de toute beauté. Il a confirmé qu’il est un vrai cheval de Gr1. Mais, d’un autre côté, on n’est que cinquième et on ne court pas une Breeders Cup pour ce classement. Cela m’a toutefois permis de vivre ma première expérience dans une Breeders Cup et me permettra, je l’espère, de faire mieux si j’ai la chance d’y participer à nouveau. Quant à Sealiway, il est bien rentré et n’a pas perdu de poids pendant le voyage. Il a toujours un poil de souris et n’est pas du tout passé. On va le redescendre en pression. On va préparer la Poule assez sereinement. Les cinq prochains mois vont être à la fois longs et excitants. »